Accueil » Actualité » Microsoft veut utiliser le SoC des Xbox dans les serveurs de son Project xCloud

Microsoft veut utiliser le SoC des Xbox dans les serveurs de son Project xCloud

D’abord celui des Xbox One S, puis celui des Xbox Series X.

Le marché du cloud gaming est en pleine expansion et les poids lourds du secteur espèrent bien sûr imposer leur service. NVIDIA est déjà en lice avec son GeForce Now, tout comme Google avec son Google Stadia. Amazon nourrit de son côté beaucoup d’ambitions pour son Project Tempo. Chez Microsoft, le service se nomme Project xCloud. Pour l’instant limité à Android, il doit débarquer sur PC d’ici quelques semaines. La firme envisage d’utiliser les SoC de Xbox pour alimenter ses serveurs.

C’est en tout cas l’information partagée il y a quelques jours par Tom Warren, rédacteur en chef de Verge, sur Twitter. Selon lui, Microsoft va d’abord utiliser le SoC des Xbox One S pour son service, avant de passer au SoC des Xbox Series X d’ici 2021. Selon les spécifications fournies par l’entreprise, ce SoC embarque 8 cœurs physiques et 16 cœurs logiques pour des fréquences de 3,8 GHz et 3,6 GHz sans SMT. Pour le GPU, il est sous architecture RDNA2 et offre par conséquent du ray tracing matériel et du VRS. Il serait en mesure de délivrer une puissance de 12 TFLOPS.

Vidéo : Project Xcloud, Halo 5 tourne parfaitement sur un Samsung Galaxy S10

10,7 TFLOPS pour Goole Stadia, 10,6 TFLOPS pour le GeForce Now

À titre de comparaison, les serveurs de Google Stadia s’appuient sur des CPU Intel à 2,7 GHz et un un GPU AMD personnalisé avec 56 unités de calcul capable de délivrer 10,7 TFLOPS. Quant aux serveurs du GeForce Now, NVIDIA mobilise des processeurs Intel CC150 et des clusters de Tesla RTX T10-8 à peu près équivalents à une RTX 2080. Cette carte délivre une puissance de 10,6 TFLOPS.

Image 1 : Microsoft veut utiliser le SoC des Xbox dans les serveurs de son Project xCloud