Accueil » Actualité » NVIDIA nous en apprend plus sur sa plate-forme EGX, des serveurs à tout faire

NVIDIA nous en apprend plus sur sa plate-forme EGX, des serveurs à tout faire

De BMW à Walmart en passant par plusieurs grandes villes, NVIDIA donne quelques applications concrètes de ses technologies.

NVIDIA a profité du MWC de Los Angeles pour donner plus de détails sur sa EGX Supercomputing Platform. Il s’agit d’une plate-forme haute performance accessible aux entreprises via le cloud, fournissant des services liés à l’intelligence artificielle.

La plate-forme EGX est un ensemble de serveurs GPU NVIDIA, du Jetson Nano aux racks de serveurs avec cartes T4, pilotés par NVIDIA CUDA-X, qui permet différents types d’applications. Initialement lancée lors du Computex, cette plate-forme a pour partenaires Microsoft, Red Hat et OpenShift. Ericsson s’ajoute à cette liste. L’entreprise de télécommunication suédoise va notamment contribuer au déploiement de la plate-forme NVIDIA EGX dans les antennes relais 5G.

À lire aussi : Course à l’exaflops : NVIDIA optimise CUDA pour la plateforme ARM

Applications diverses

Lors de la présentation de la plate-forme au MWC, NVIDIA a donné quelques exemples concrets de l’utilisation faite par ses clients. Parmi eux, il y a entre autres Walmart, BMW, Procter & Gamble, Samsung Electronics et NTT East, ainsi que les villes de San Francisco et Las Vegas.

Walmart, par exemple, utilise les services de la plate-forme de NVIDIA dans un de ses magasins situé dans l’état de New York. Grâce aux capacités IA d’EGX, qui calcule en temps réel plus de 1,6 téraoctet de données générées chaque seconde via des caméras et des capteurs IoT, Walmart gère plus facilement sa boutique. Les employés du magasin sont avertis en temps réel lorsqu’il faut réapprovisionner des rayons, ouvrir de nouvelles caisses, etc.

Chez BMW, on fait appel à l’analyse vidéo intelligente dans une usine située en Caroline du Sud pour automatiser l’inspection des véhicules.

Image 1 : NVIDIA nous en apprend plus sur sa plate-forme EGX, des serveurs à tout faire

Enfin, dans le cas des villes, San Francisco se sert d’EGX pour connaitre en temps réel le nombre de piétons dans les rues et transmettre l’information aux magasins afin qu’ils s’adaptent à la fréquentation. Las Vegas a aussi une approche économique mais également sécuritaire, avec l’analyse vidéo des piétons et des véhicules.

« NGC-Ready for Egde »

Image 2 : NVIDIA nous en apprend plus sur sa plate-forme EGX, des serveurs à tout faire

Actuellement, l’écosystème EGX de NVIDIA implique plus de 100 sociétés dans le monde : startups, fournisseurs de logiciels, de services cloud, fabricants de périphériques, etc. Par ailleurs, dans l’optique d’étendre son programme de certification serveurs, NVIDIA a introduit une nouvelle désignation intitulée « NGC-Ready for Egde ». Elle concerne des systèmes équipés de GPU NVIDIA T4, Quadro RTX 8000 et V100. Désormais, une vingtaine de serveurs sont certifiés.

Jensen Huang, PDG de NVIDIA, a déclaré : « Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, où des milliards de capteurs IoT toujours actifs seront connectés par 5G et traités par AI. Elle exige une nouvelle classe d’ordinateurs hautement sécurisés et en réseau, faciles à utiliser de très loin ».