Accueil » Actualité » OVH déconseille les DNS de Google

OVH déconseille les DNS de Google

DNS ?

Les serveurs DNS, pour Domain Name System, est le système qui permet de faire correspondre une adresse IP (la base d’Internet) et son nom de domaine. Typiquement, sans DNS, vous devriez taper l’adresse 89.30.126.23 dans votre navigateur, au lieu de simplement écrire www.tomshardware.fr.

Il y a quelques jours, Google a lancé son propre service de DNS, à l’adresse 8.8.8.8 (et 8.8.4.4). Ce service, plus rapide et plus efficace que les autres selon Google, est intéressant pour les internautes classiques (surtout quand certains FAI utilisent des DNS menteurs) mais il n’est pas pour autant incontournable. OVH, un des plus gros hébergeurs européens, déconseille d’ailleurs d’utiliser les DNS de Google pour un serveur et indique aussi pourquoi c’est une mauvaise idée.

Un problème de latence

La raison est simple et ne vient pas des performances ou de l’intérêt des serveurs DNS de Google. Concrètement, un serveur web passe son temps à interroger les serveurs DNS, à chaque requête. Si votre serveur reçoit beaucoup de requêtes, il interroge donc beaucoup les serveurs DNS. Et, avec un serveur DNS externe, il y a une latence pour chaque requête : il faut que la requête atteigne le serveur DNS et revienne. OVH donne ensuite comme exemple la résolution d’une requête effectuée 1 000 fois de suite. Avec un DNS extérieur (celui de Google), il faut 23 secondes pour obtenir la réponse. Avec un DNS extérieur, mais faisant partie du réseau de l’hébergeur (ici OVH), il faut 8 secondes. Et en utilisant un programme de cache de DNS installé sur le serveur (il va accélérer la résolution des requêtes déjà effectuées), on passe à 6,6 secondes, soit 3,5 fois mieux.

Même si l’exemple est a priori bien choisi et que le serveur ne fait pas que résoudre des requêtes sur les DNS, OVH montre bien que ce qui est une bonne initiative pour le grand public n’est pas nécessairement une bonne initiative dans le monde professionnel.