Accueil » Actualité » Processeurs Intel Sapphire Rapids : lancement le 10 janvier malgré des rendements faibles

Processeurs Intel Sapphire Rapids : lancement le 10 janvier malgré des rendements faibles

Un lancement limité à quelques puces avec de faibles volumes ?

Nous avons perdu le compte du nombre de reports des processeurs Xeon de 4e génération, nom de code Sapphire Rapids. Aux dernières nouvelles, ces processeurs pour centres de données étaient supposés débarquer en février ou mars 2023 – c’était en tout cas la dernière position officielle d’Intel sur le sujet. L’entreprise a finalement fixé une date de lancement : le 10 janvier. Dans le même temps, un nouveau rapport de TrendForce dépeint un futur plus incertain.

Le compte Intel News a officialisé la date sur Twitter. Cependant, selon une publication de TrendForce, la production des processeurs Sapphire Rapids ne se déroulerait pas sans accrocs. Le nœud Intel 7 (10 nm) offrirait un rendement de seulement 50 ou 60 %. La fourchette basse signifie qu’un die sur deux est défectueux. Mark Liu, l’auteur de l’article, évoque aussi des problèmes d’approvisionnement en dispositifs FPGA fabriqués par Altera, une filiale d’Intel. Pour endiguer ces retards de livraison, la société mère aurait décidé de faire appel à Lattice. En conséquence, Mark Liu pense qu’Intel aura du mal à livrer tous ses clients à temps. Concrètement, il rapporte que la production de masse de processeurs Sapphire Rapids est reportée du 4e trimestre 2022 au 1er semestre 2023.

Les Xeon Sapphire Rapids d’Intel galèrent face aux AMD EPYC

AMD devrait encore gagner du terrain en 2023

Difficile de savoir qui dit vrai à ce stade. Le lancement récent d’autres produits, les cartes graphiques Arc Alchemist pour ne pas les nommer, dont l’offre est longtemps restée très limitée, invite à considérer les déclarations d’Intel avec une certaine réserve.

Quoi qu’il en soit, à en croire la publication de TrendForce, AMD va continuer de gagner du terrain sur le marché des serveurs. L’auteur estime que les parts de marché de la société pour les serveurs x86 passeront de 15 % en 2022 à 23 % en 2023.

Mark Liu explique que de nombreux clients se montrent de plus en plus en exigeants en matière de réduction de la consommation d’énergie et cherchent à réduire le TCO (total cost of ownership). Ils privilégieraient davantage les serveurs mono-socket, rendant le marché plus favorable à AMD.

Pour finir, rappelons qu’AMD présentera sa prochaine génération de processeurs EPYC, EPYC Genoa, le 10 novembre. Cette génération Zen 4 / 5 nm proposera jusqu’à 96 cœurs / 192 threads par CPU, tandis qu’Intel ne propose actuellement que 40 cœurs au mieux avec Ice Lake-SP, et possiblement 60 cœurs avec les Sapphire Rapids.

Image 1 : Processeurs Intel Sapphire Rapids : lancement le 10 janvier malgré des rendements faibles
© Intel

Sources : TrendForce, TechPowerUp