Accueil » Actualité » RayTracing : tout ce qu’il faut retenir des démos de la GDC 2018

RayTracing : tout ce qu’il faut retenir des démos de la GDC 2018

La nouvelle technologie à la mode.

Reflections Real-Time Ray Tracing Demo | Project Spotlight | Unreal Engine

La Game Developers Conference vient de fermer ses portes et la technologie qui a fait parler d’elle toute la semaine est le RayTracing. Cela a commencé un jour avant l’ouverture avec des rumeurs portant sur le RTX de NVIDIA et ses API pour DirectX 12, ainsi que des partenariats avec des développeurs qui ont pu en profiter en avant-première. Les informations étaient vraies et NVIDIA a dominé les conversations grâce à des démos époustouflantes venues de toutes parts.

Toutes les actualités Ray Tracing de la semaine :
MàJ : première démo du Ray Tracing de NVIDIA pour les GPU Volta
Vidéo : superbe démo du DirectX Raytracing par Futuremark
AMD annonce sa technologie de Ray Tracing temps réel, sous Vulkan
Vidéo : le raytracing de NVIDIA époustouflant sous Unreal Engine 4 !
Vidéo : un making-of pour comprendre le raytracing temps réel de NVIDIA
Vidéo : démo de Metro Exodus avec raytracing NVIDIA RTX temps réel
Vidéo : rendu ultraréaliste de personnages 3D à la volée avec ray tracing

Des images surréalistes

Andy Serkis (source : IGN)

Image 1 : RayTracing : tout ce qu'il faut retenir des démos de la GDC 2018

Si plusieurs éditeurs et développeurs ont montré des démos intéressantes, le RayTracing sur le moteur Unreal aura marqué les esprits. Par exemple, la démo conçue avec ILMxLAB utilise des personnages de Star Wars pour montrer les avantages du RayTracing au niveau des reflets, ombres et occlusion ambiante.

Epic a aussi montré comment le RTX pouvait créer des visages ultra-réalistes et expressifs et comment combiner cette technique avec la capture d’un acteur réel peut offrir un résultat exceptionnel. Par exemple, en capturant Andis Serkis, l’acteur qui a joué Gollum dans le Seigneur des anneaux, EPIC a pu retranscrire son jeu sur le visage d’un extraterrestre pour une performance éblouissante.

Une réalité encore difficile

GDC 2018 Tech Demo – NVIDIA RTX Real-Time Ray Tracing in Metro Exodus

Image 2 : RayTracing : tout ce qu'il faut retenir des démos de la GDC 2018

AMD a aussi parlé de RayTracing avec des API Vulkan, mais le manque de démo a tout de même obligé la société à rester dans l’ombre de son concurrent. On a aussi eu un aperçu du premier jeu utilisant officiellement le RTX de NVIDIA, Metro Exodus, et les premiers résultats sont très prometteurs.

La seule ombre sur ce tableau élogieux est que le RTX est optimisé pour les GPU Volta de NVIDIA et qu’il demande des machines très puissantes. Il y a des techniques pour limiter l’impact sur le GPU, mais le RayTracing reste très demandeur. Par exemple, la démo Star Wars tournait sur une station DGX intégrant quatre Tesla V100 pour un prix tournant autour de 60 000 dollars. Ca fait cher la configuration minimale recommandée.