Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

A la découverte du GT51

Sur le marché des ordinateurs pour joueurs, l’offre est extrêmement diversifiée afin de contenter tous les portefeuilles possibles. Mais on peut dire que le GT51 d’Asus vise réellement le haut du panier, c’est à dire les gamers qui entretiennent de très bonnes relations avec leur banquier. Si le GT51 n’est pas réellement nouveau sur le marché, la version qu’Asus nous a récemment confié (GT51CH) est un modèle mis à jour, intégrant des composants récents : Core i7-7700K overclocké d’usine et deux GTX 1080 en SLI sont ainsi de la partie. Mais cela justifie-t-il pour autant un tarif stratosphérique ?

Image 1 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Image 2 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Asus GT51CH

  • asus gt51ch
    39.36€
  • 39.36€
    Voir l’offre
  • 149.99€
    Voir l’offre

La configuration de test

Processeur Kaby Lake overclocké d’usine, SLI de GeForce GTX 1080, deux SSD Samsung montés en RAID 0 et 4 x 16 Go de mémoire DDR4-2400 : difficile de trouver une fausse note parmi tous ces composants ! Le GT51 est aussi impressionnant sur le papier qu’une fois posé devant nous…

  • Processeur : Intel Core i7-7700K (Kaby Lake) @ 4,6 GHz
  • Carte graphique : GeForce GTX 1080 8 Go x2 (SLI)
  • Mémoire : 4 x 16 Go DDR4-2400 DIMM (17-17-17-39)
  • Stockage : 2x SSD M.2 Samsung SM961 (NVMe) de 500 Go en RAID0, disque dur Toshiba 3 To, 7200 TPM, SATA 6 Gbit/s, 3,5″
  • Refroidissement : watercooling
  • Alimentation :700W
  • Réseau : 802.11ac x2 , Bluetooth V4, Ethernet Gigabit
  • Dimensions : 262 x 584 x 587 mm, 23 kg
Image 3 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Un design agressif

Impossible de passer à côté de son design agressif : le GT51 ne laissera personne de marbre, que l’on aime ou pas ses courbes. Asus a tout particulièrement travaillé les détails, comme l’intégration du lecteur/graveur optique placé verticalement, sur le côté de la face avant du GT51, juste en dessous du bouton Power.

Image 4 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

En haut, on trouve bien entendu toute la connectique indispensable, à savoir quatre ports USB 3.1 (deux Gen1, deux Gen2 dont un Type-C) gérés par un contrôleur ASMedia ASM1142 et les entrées/sorties audio prises en charge par une puce Realtek ALC1150.

Image 5 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Conception interne

Une fois le panneau latéral – en acier et plastique – ôté, le GT51 dévoile fièrement ses entrailles et les composants installés. Tout est propre, les câbles sont bien rangés et l’intérieur semble presque « vide », malgré la présence d’un système de refroidissement liquide pour le CPU et des deux GTX 1080. Notons au passage leur support métallique de renfort, directement visé sur le châssis.

Image 6 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Refroidissement liquide pour le CPU

Afin de commercialiser un GT51 avec un processeur overclocké d’usine à 4,6 GHz (avec une option à 4,8 GHz dans le BIOS), Asus n’a pas hésité à installer d’office un système de refroidissement liquide tout-en-un. Une très bonne idée qui permettra de maintenir le processeur à une température raisonnable. Enfin, théoriquement, comme nous le verrons plus loin…

Image 7 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Deux GTX 1080 en SLI

Pourquoi se contenter d’une carte graphique haut de gamme quand on peut en avoir deux ? C’est un peu l’idée pour ce GT51 qui embarque donc deux GTX 1080 en SLI. Miam !

Image 8 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Mémoire vive : 64 Go, rien que ça !

Histoire de ne pas être limité, le modèle que nous avons reçu a ses quatre slots DIMM remplis par autant de barrettes de 16 Go de mémoire DDR4-2800 (CL18 18-18-38) fabriquée par Apacer. Un choix de base pour une machine gaming, on aurait peut-être apprécié ici un peu plus d’originalité.

Image 9 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Stockage : SSD en RAID 0 et disque dur classique

Asus n’a pas lésiné sur la partie stockage puisque nous avons droit à deux SSD Samsung SM961 (NVMe) de 512 Go montés en RAID 0, associés à un disque dur classique au format 3,5 pouces, d’une capacité de 3 To et fabriqué par Toshiba. Si cela ne suffit pas, il sera toujours possible de raoutjer d’autres disques durs, de nombreux emplacements vides étant disponibles…

Image 10 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Image 11 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Réseau : WiFi 802.11ac, Ethernet Gigabit et Bluetooth 4.1

La partie réseau WiFi est confiée à un contrôleur Intel 8260NGW, également en charge du Bluetooth 4.1. C’est également un contrôleur Intel – un I219-V – qui se charge de l’Ethernet Gigabit.

Image 12 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

L’alimentation, la seule fausse note ?

Difficile de croire ce que l’on voit : pourquoi diable avoir intégré une alimentation 80 Plus Silver dans une configuration de ce type ? Un modèle certifié Gold nous parait un minimum, et nous n’aurions pas été contre un modèle Platinum. Bref, un mauvais point ici, même si la puissance maximale de 700W reste suffisante pour alimenter tout ce joli monde.

Image 13 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Performances synthétiques et en jeu

Machines concurrentes

Nous avons opposé l’Asus GT51CH à trois autres machines que nous avons récemment eu l’occasion de tester : les Infomax Hawk, Acer Predator G1 et Lenovo Y710 Cube. Aucun de ces PC n’a toutefois la prétention de concurrencer le GT51 et son SLI de GTX 1080, mais il s’agit d’une bonne base de comparaison…

Image 14 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes


Image 2 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Asus GT51CH

  • asus gt51ch
    39.36€
  • 39.36€
    Voir l’offre
  • 149.99€
    Voir l’offre

Image 16 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Infomax PC HAWK

Image 17 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Acer Predator G1 710

  • acer predator g1 710
    17.80€
  • 17.80€
    Voir l’offre
  • 25.01€
    Voir l’offre
  • 31.50€
    Voir l’offre
  • 36.59€
    Voir l’offre
  • 37.17€
    Voir l’offre
  • 44.14€
    Voir l’offre
  • 51€
    Voir l’offre
  • 86€
    Voir l’offre
  • 196.46€
    Voir l’offre
Plus d’offres


Image 18 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Lenovo Y710 Cube 15ISH

  • lenovo y710 cube 15ish
    86€
  • 86€
    Voir l’offre
  • 139€
    Voir l’offre
  • 149.99€
    Voir l’offre

CPU
Core i7-7700K
(4c/8t, 4,6 GHz OC)
Core i7-6800K
(6c/12t, 3,4-3,6 GHz)
Core i7-6700
(4c/8t, 3,4-4 GHz)
Core i7-6700
(4c/8t, 3,4-4 GHz)
RAM
4x 16 Go DDR4-28002x 8 Go DDR4-2400
2x 8 Go DDR4
2x 8 Go DDR4-2133
GPU
SLI GTX 1080 8 GoSLI GTX 1070
GTX 1080 8 Go
GTX 1080 8 Go
Stockage
SSD 2 x 512 Go M.2
+ HDD 3 To
Crucial MX300 275 Go
+ HDD 1 To
LiteOn CV1 128 Go
+ HDD 1 To
HDD 2 To

3DMark FireStrike

Image 19 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Image 20 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Image 21 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Pas de surprise ici : le GT51 arrive largement en tête dans les tests GPU, tandis que son Core i7-7700K n’arrive pas à revenir sur le Core i7-6800K de l’Infomax Hawk, malgré son overclocking d’usine, dans les tests CPU. Le GT51 arrive tout de même premier quel que soit le test FireStrike, et on n’en attendait de toute façon pas moins d’un SLI de GTX 1080 !

3DMark Time Spy

Image 22 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Même constat dans TimeSpy : le GT51 est en tête grâce à ses composants haut de gamme, et seul son CPU se montre un peu plus lent que celui du Hawk. Les Predator G1 et Y710 Cube ne jouent clairement pas dans la même cour.

PCMark 8

Image 23 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Pas de surprise non plus dans PCMark 8 : si l’envie vous prend, vous pourrez aisément travailler avec un GT51 !

Unigine Superposition

Image 24 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Doubler le nombre de cartes graphiques ne permet pas de doubler les performances 3D, loin de là. C’est globalement le constat que l’on peut tirer du bench Superposition d’Unigine. Le GT51 arrive tout de même, de manière fort logique, en tête mais le test Extreme Full HD parvient quand même à lui faire mettre un genou par terre (quand le Y710 Cube est carrément en PLS…).

Ashes of the Singularity

Image 25 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Terminons par un jeu, à savoir Ashes of the Singularity. Le GT51 affiche une nouvelle fois des performances remarquables, même si le gain apporté par la GTX 1080 supplémentaire est loin de doubler le nombre de FPS par rapport au Y710 Cube et son unique GPU…

Refroidissement, bruit et consommation

Consommation

Image 26 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Avec de tels composants, on pouvait craindre que la consommation du GT51 soit gargantuesque. Il n’en est rien : on reste sous la barre des 500W en pleine charge (tant que l’on ne touche pas aux fréquences d’usine du CPU et des GPU), avec une consommation n’atteignant même « que » 470 watts dans 3DMark. A titre de comparaison, le Hawk et son SLI de GTX 1070 ne se prive pas pour dépasser les 500W en pleine charge. Au repos en revanche, le GT51 reste plutôt gourmand puisqu’il ne descend pas sous les 127 watts.

Nuisances sonores

Image 27 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Asus aurait pu fournir des boules Quies avec son GT51 : même au repos, et sans overclocking supplémentaire, la barre des 42 dB(A) est franchie ! Inutile de dire que le GT51 devient franchement bruyant en charge, d’autant que la vitesse du ventilateur du système de refroidissement n’arrête pas de varier, ce qui est assez gênant.

Températures

Surprise : on pouvait s’attendre à ce que le système de refroidissement soit à toute épreuve, mais il semble que l’overclocking d’usine à 4,6 GHz du Core i7-7700K le pousse déjà dans ses retranchements. A 4,6 GHz, le Core i7-7700K atteint déjà 89°C dans 3DMark. Avec 200 MHz de plus, il atteint même la barre des 100°C ! Les deux GTX 1080 restent quant à elles dans les limites de ce qu’elles peuvent supporter.

Verdict

Image 2 : Test : Asus GT51, performances folles, quelques fausses notes

Asus GT51-FR026T

On aime
  • Performances 3D hors du commun
  • RAID 0 de SSD NVMe
  • Design
On n’aime pas
  • Nuisances sonores
  • Température CPU
  • Alimentation 80Plus Silver seulement
Verdict :

Confronté au GT51, il est difficile de se montrer indifférent. Ses performances le placent clairement sur une autre planète, et aucun jeu ne fera réellement peur à son SLI de GTX 1080. Dommage en revanche que les nuisances sonores soient si élevées et que l’alimentation n’ait pas été choisie avec plus de soin ! Avec un tel tarif, on est en droit d’exiger la perfection, hélas quelques petites fausses notes viennent ternir un tableau par ailleurs plutôt bon. Dommage…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !