Accueil » Test » Test : modifier une GeForce GTX 1650 avec un dissipateur passif, ça donne quoi ?

Test : modifier une GeForce GTX 1650 avec un dissipateur passif, ça donne quoi ?

Un test qui fait transpirer, mais en silence !

2 : Choix du dissipateur et installation 3 : Températures et fréquences 4 : Performances en jeu 5 : Résumé et conclusion

Intro : choix de la carte, config de test

C’est LE projet de modding que nous ne pouvions pas laisser passer ! Les lecteurs fidèles de Tom’s Hardware se souviennent probablement de nos essais plus ou moins fructueux pour refroidir des cartes d’entrée ou milieu de gamme sans l’aide d’aucun ventilateur. On avait déjà tenté notre chance sur la génération Pascal, présentant une bonne efficacité énergétique, avec une GeForce GTX 1050 Ti.

Image 1 : Test : modifier une GeForce GTX 1650 avec un dissipateur passif, ça donne quoi ?
Lire notre test de la GTX 1650 : 
Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Nous remettons le couvert pour la génération Turing, avec pour cobaye une GeForce GTX 1650, plus précisément le modèle Gaming X de MSI. La plus grande difficulté de ce projet, c’est de trouver un refroidisseur compatible et de le monter correctement. La gestion des températures est, elle, du ressort du système de Boost de Nvidia, qui adapte la fréquence en fonction de la température, avec un arrêt d’urgence automatique en cas de problème.

Image 3 : Test : modifier une GeForce GTX 1650 avec un dissipateur passif, ça donne quoi ?

MSI GTX 1650 Gaming X 4G

180€ > Amazon

Système de test

Système
Intel Core i7-8700K @5 GHz
MSI Z370 Gaming Pro Carbon AC
2x 8GB KFA2 HoF DDR4 4000
1x 1 To Toshiba OCZ RD400
2x 960 Go Toshiba OCZ TR150
Be Quiet Dark Power Pro 11, 850W
Windows 10 Pro à jour
Refroidissement
Alphacool Eisblock XPX
5x Be Quiet! Silent Wings 3 PWM (Simulation boîtier fermé)
Thermal Grizzly Kryonaut
Moniteur
Eizo EV3237-BK
Boîtier
Lian Li PC-T70 modifié (ouvert et fermé)
Mesures électriques
Point de mesure sans contact sur le slot PCIe, via un riser PCIe
Point de mesure sans contact sur les connecteurs PCIe d’alimentation
Mesure directe au niveau de l’alimentation
2x oscilloscopes Rohde & Schwarz HMO 3054 multicanaux, 500 MHz avec fonction mémoire
4x pinces ampèremétriques Rohde & Schwarz HZO50 (de 1 mA à 30 A, 100 KHz, courant continu)
4x sondes de test Rohde & Schwarz HZ355 (10:1, 500 MHz)
1x multimètre numérique Rohde & Schwarz HMC 8012, avec fonction mémoire
Imagerie thermique
Caméra infrarouge Optris PI640
Logiciel PI Connect
Mesures sonores
Micro NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration)
Interface Steinberg UR12 (avec alimentation fantôme pour les microphones)
Creative X7
Logiciel Smaart v.7
Chambre anéchoïque, 3,5 x 1,8 x 2,2 m (LxlxH) 
Mesures axiales, à la perpendiculaire du centre de(s) la source(s) sonore(s), distance de 50 cm
Nuisances sonores exprimées en dBA (lent), analyse en temps réel (RTA)
Spectre de fréquence représenté sous forme de graphique

Sommaire :

  1. Intro : choix de la carte, config de test
  2. Choix du dissipateur et installation
  3. Températures et fréquences
  4. Performances en jeu
  5. Résumé et conclusion