Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Sound BlasterX Katana, le renouveau du kit 2.1

En japonais, le mot katana signifie épée, et sur le marché un peu endormi des kits de sonorisation pour PC, Creative a choisi de frapper fort avec un produit qui promet compacité, restitution sonore impeccable et apparence haut de gamme. D’ailleurs, avec un peu d’imagination, la soundbar reprend les formes de la lame nipponne. Taillera-t-elle la concurrence en morceau et, surtout, vaut-elle le prix recommandé par le fabricant de 300 euros ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Image 1 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Une fois n’est pas coutume, notre test est plutôt le compte rendu des impressions laissées au cours de six mois d’utilisation quotidienne. Bien entendu, nous complétons ces impressions subjectives par nos mesures habituelles en laboratoire.

Image 2 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Sound BlasterX Katana

  • sound blasterx katana
    256.47€
  • 256.47€
    Voir l’offre
  • 277.20€
    Voir l’offre

Déballage et premières impressions

Sans plus attendre, passons au déballage ! Le contenu du carton ne réserve pas de surprises : barre de son, caisson de basses, boîtier d’alimentation, deux câbles de raccordement (dont l’un est un USB type A) et une télécommande format carte à puces.
 
La barre de son pèse environ 1,5 kg pour 60 cm de long, 6 cm de haut et 8 cm de profondeur. Elle devrait pouvoir se loger sous la plupart des moniteurs de 27 pouces ou plus. Deux pieds sont censés surélever la barre pour permettre de faire un pont sous le pied de l’écran. On verra que cela ne marche pas en pratique, à moins qu’on les surélève à l’aide de pastilles de mousse, ce qui permet en outre de découpler la barre de la table et évite ainsi les vibrations désagréables.

Image 3 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

La face avant en aluminium brossé et la grille métallique laquée gris nuit confèrent à la barre un aspect sobre et haut de gamme. La face arrière, le dessous et les côtés sont simplement laqués de noir, un conservatisme qui n’a que peu d’importance dans la mesure où la barre est avant tout conçue pour être placée sous un écran. Les aficionados d’éclairages personnalisés et autres joyeusetés multicolores clignotantes se réjouiront de la présence d’une barre LED paramétrable sous la barre de son. Dans notre système déjà bien pourvu en éclairages, nous n’y avons pas eu recours.

Image 4 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Le caisson de basses mesure 33,3 cm de haut, 29,9 cm de profondeur et seulement 13 cm de large. Il porte un évent placé à l’avant tandis que son unique haut-parleur de 13 cm de diamètre est positionné sur le côté. Le caisson en contreplaqué pèse seulement 4 kg, ce qui pourrait suggérer des basses en retrait, mais nous en dirons plus à la page suivante. On pourrait critiquer son apparence banale, mais ce serait être un peu dur pour un objet voué à se retrouver sous un bureau. 

Caractéristiques techniques

La barre de son intègre un amplificateur divisé en deux modules. Le premier est dédié à la restitution du signal en stéréo et possède quatre canaux de classe D, chaque canal alimentant deux haut-parleurs, l’un dédié aux aigus, l’autre aux médiums. Le contrôleur DSP s’assure de la transition douce entre les deux plages de fréquences. Le second module d’amplification est dédié aux basses et dirige le caisson de basse. Au total, on arrive donc bien aux cinq canaux annoncés.

Image 5 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Creative promet une puissance de 75W (RMS), ce qui, comme d’habitude, est du domaine du n’importe quoi marketing. En poussant le système à fond, nous mesurons 37 à 45 W à la prise. La puissance sinusoïdale se situe aux environs de 30 à 35 W, dont 20 W environ sont consacrés à l’alimentation du subwoofer. Si ces chiffres sont bien moins ronflants que ce qui est annoncé, pas de panique, il y a bien assez de watts pour mener une guerre des nerfs avec vos voisins !

Une vue en éclaté de la barre nous en dit un peu plus sur la nature des composants embarqués. Les médiums (à partir de 125-150 Hz) sont restitués par des haut-parleurs de 6 cm de diamètre dirigés vers le haut ; les aigus sont émis par des haut-parleurs de 3,4 cm placés aux extrémités. Au centre, on retrouve les composants de contrôle et conversion : amplificateur, DSP, DAC, touches et écran de contrôle. Creative a eu la mauvaise idée de placer ce dernier derrière la grille, et il faut de bons yeux pour deviner ce qu’il affiche.

Image 6 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Connectivité, entrées et confort d’utilisation

La barre est dotée du Bluetooth version 4.4 (compatible avec A2DP, AVRCP, NFC). La connexion est un jeu d’enfant pour les appareils supportant le NFC. On retrouve par ailleurs les entrées classiques avec une prise jack 3,5 mm, une entrée optique et une entrée micro-USB pour un branchement direct sur PC. La prise USB type A sert quant à elle à brancher un périphérique de stockage, pour une lecture directe.

Une sortie audio et une entrée micro jack permettent en théorie de connecter son micro-casque gaming au reste du système. En pratique, les entrées sont si bien cachées et inaccessibles dans un renfoncement à l’arrière de la barre, que l’on doute que les joueurs les utilisent vraiment. On se demande à quoi les ingénieurs ont bien pu songer.

Image 7 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Si l’utilisation des réglages de base et des préréglages est facile et intuitive, le paramétrage avancé est plutôt limité. Comme de coutume, les réglages proposés par défaut privilégient les basses et les aigus ; le résultat caricatural est à la limite du supportable. Heureusement, sur PC, les mélomanes pourront adapter la courbe de restitution pour un rendu moins putassier. Les gamers sur console et les addicts aux blockbusters seront par contre aux anges avec des explosions tonitruantes et des crissements de pneus à casser les verres.

Image 8 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Le programme téléchargeable sur PC offre une multitude de profils sonores extravagants et inexploitables. Il faudra donc prendre quelques minutes pour réaliser son propre profil. En nous basant à la fois sur notre ressenti subjectif et les mesures obtenues sur nos appareils, nous nous sommes concocté une courbe d’égalisation des plus plaisantes à l’oreille. S’il ne faut pas s’attendre à en tirer un son analytique, pour une écoute quotidienne, ce n’est que du bonheur.

Image 9 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Baissons maintenant les lumières, levons le rideau et enfonçons-nous confortablement dans notre fauteuil. Maestro, c’est à vous !

Mesures, réglages et verdict

Mesures avant réglages

Commençons par la mesure du son avec les réglages par défaut. L’espèce de baignoire que nous obtenons ne fait pas seulement pâlir les amoureux de rectitude, à l’oreille aussi, l’espèce de soupe sonore qui nous est servie ne sera pas du goût de tout le monde. Les basses sont un capharnaüm improbable et en montant dans le spectre, la cacophonie se poursuit. Passons vite à la suite et oublions cette très mauvaise première impression.

Image 10 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Mesures après réglages

La Katana est capable de faire beaucoup, beaucoup mieux, pour peu que l’on utilise le logiciel fourni, ou bien un égaliseur annexe digne de ce nom. Une fois réglée, la barre de son produit un son étonnant de maîtrise, chaleureux et précis, qu’on n’aurait vraiment pas attendu d’un tel produit ! Même le caisson de basse se met au temps, avec une maîtrise seulement limitée par ses dimensions restreintes.

Le DSP, libéré des contraintes dans le bas du spectre, peut enfin se concentrer sur une restitution sonore de qualité. En effet, il ne sert à rien d’essayer de compenser une faiblesse dans le bas du spectre imposée par la taille réduite du haut-parleur par une amplification disproportionnée. Une fois seulement cette faiblesse acceptée, la Katana est capable de se concentrer sur ses forces et livre une prestation autrement plus convaincante ! Même le niveau sonore maximal s’en voit grandement amélioré… ce qui ne fera pas forcément le bonheur de l’entourage proche !

La Creative Katana ne sera jamais une enceinte de monitoring, il n’empêche, la cohérence sonore sur la majorité du spectre sonore est désormais digne de compliments.

Image 11 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Analyse détaillée

Passons à une analyse un peu plus détaillée et commençons par les basses. Les infrabasses sont aux abonnés absents, mais dans cette catégorie de produits, on pourra facilement pardonner ce manque d’assise. À partir de 50 Hz, notre système se réveille et on peut commencer à parler de basses, sèches, nettes et agréables à l’oreille même si elles restent discrètes.

Image 12 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?D’où peut venir ce complet changement d’attitude dans les basses ? Les réglages d’origine poussent les basses pour essayer de cacher certains déficits inhérents à la construction du caisson afin de donner l’impression ronflante de puissance. Cela peut faire l’affaire lorsque l’on regarde un film ou lorsque l’on joue, mais ça devient vite désagréable dès que l’on souhaite écouter un peu de musique produite avec amour et talent. Une fois cette tendance désagréable corrigée, tout va beaucoup mieux et la transition entre caisson de basse et barre de son se fait de manière quasi transparente.

La plupart des instruments sont reproduits de manière fidèle et les voix n’ont pas à se cacher. Comme l’auditeur est placé très près de la barre, il serait facile de déceler tout problème à ce niveau. Bien sûr, ce n’est pas de la Hi-Fi, mais c’est une prestation plus que respectable. Dans les médiums et les aigus, le son est équilibré et aucune fréquence n’est mise en avant. Même les aigus et superaigus restent convenables, sans sifflantes. Le son fourmille de détails et on identifie sans peine le frottement des baguettes dans un morceau de jazz par exemple.

Image 13 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

La scène sonore est bien sûr assez restreinte, on ne peut pas faire de miracle quand les deux haut-parleurs sont si rapprochés. Cependant, la stéréophonie est bien préservée, et pour peu que l’on soit assez proche, on pourra ressentir une impression d’espace. En revanche, cette histoire de simulation d’un son 7.1 est de la poudre de perlimpinpin.

Résumé et verdict

Image 14 : Test : Sound BlasterX Katana, la barre de son PC gaming ultime ?

Sound BlasterX Katana

  • sound blasterx katana
    256.47€
  • 256.47€
    Voir l’offre
  • 277.20€
    Voir l’offre
On aime
  • Qualité sonore une fois réglée
  • Design compact
  • Nombreuses entrées audio
On n’aime pas
  • Qualité sonore de base
  • Préréglages caricaturaux
Verdict :

Notre test au long cours et dans de multiples configurations nous a laissé des impressions contrastées. La Katana est capable du pire, mais elle sait aussi se montrer brillante une fois domptée, ce qui nous conduit à une recommandation. Une fois la barre correctement paramétrée, ce qui n’est guère compliqué ni long à effectuer, sa puissance sonore étonnante, ses qualités de restitution ainsi que ses finitions impeccables la qualifient de justesse pour un Award Tom’s Hardware. Si on laisse de côté les presets parfaitement inutiles et si on admet les trop petits pieds, on se retrouve avec une barre de son vraiment élégante pour cette catégorie de prix avec un excellent son. Ses petits défauts se laissent facilement oublier et on peut l’acquérir sans crainte, pour peu que l’on ait 300 € sous la main.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !