Accueil » Dossier » Tuto et tests : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry

Tuto et tests : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry

Plutôt que d’acheter une console rétro « officielle », nous vous invitons à fabriquer la vôtre.

2 : Nano-ordinateur et Raspberry Pi 3 Model B+ 3 : De quel matériel a-t-on besoin ? 4 : Installation pas à pas de notre console « mini » 5 : Bien refroidir son Raspberry Pi 6 : Choisir le bon logiciel 7 : Quelques accessoires bien pratiques 8 : Nos astuces et recommandations diverses

La mode des consoles « mini » de rétrogaming

Image 1 : Tuto et tests : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry

Le principe de la console dédiée aux jeux vidéo stars des années 80 / 90 n’a rien de vraiment nouveau, mais la sortie de la NES Mini par Nintendo a fait exploser le marché. En l’espace de quelques mois – entre novembre 2016 et février 2017 – plus d’un million et demi de NES Mini ont effectivement trouvé preneur, dépassant largement les prévisions les plus optimistes d’un Nintendo qui n’arrivait même plus à satisfaire la demande.

Un engouement assez similaire a pu être observé avec la sortie de la Super NES Mini l’année suivante, mais il n’en fut pas de même avec la PlayStation Classic, commercialisée en décembre dernier. La majorité des critiques reprochaient à Sony de ne pas avoir soigné l’interface utilisateur et d’avoir complètement oublié certains des titres essentiels de la plateforme comme Tomb Raider ou l’inévitable Crash Bandicoot.

De l’émulation « officielle »

Les critiques formulées à l’encontre de la logithèque de la PlayStation Classic ont d’autant plus d’impact que ces mini consoles reposent entièrement sur l’émulation si chère aux utilisateurs PC depuis plus de vingt ans. Techniquement, pas grand-chose empêchait Nintendo ou Sony de proposer bien plus de jeux que la vingtaine de titres retenus pour chacune de ces machines dont le principal intérêt reste leur petit côté « officiel ». SEGA l’a bien compris et sa Megadrive Mini intègre deux fois plus de jeux, 42 dont 2 inédits.

Image 2 : Tuto et tests : fabriquez votre console « mini » rétrogaming Raspberry
PlayStation Classic : une carte-mère dépouillée pour une console qui repose sur un émulateur

Il n’en demeure pas moins que tout cela repose sur de l’émulation. La PlayStation Classic est basée sur un processeur ARM SoC MediaTek 8167A qui n’a rien à voir avec le CPU MIPS R3000A de la machine originelle. Plus amusant, les NES Mini et Super NES Mini sont conçues autour du même CPU, un Allwinner R16 SoC lui aussi très éloignés des processeurs originaux. Puisque les géants du secteur se reposent sur l’émulation, pourquoi ne pas en profiter nous aussi pour réaliser des consoles rétro tout aussi miniatures, mais bien plus polyvalentes, bien plus ouvertes ? Suivez le guide…

Sommaire :

  1. La mode des consoles « mini » de rétrogaming
  2. Nano-ordinateur et Raspberry Pi 3 Model B+
  3. De quel matériel a-t-on besoin ?
  4. Installation pas à pas de notre console « mini »
  5. Bien refroidir son Raspberry Pi
  6. Choisir le bon logiciel
  7. Quelques accessoires bien pratiques
  8. Nos astuces et recommandations diverses