Accueil » Comparatif » Guide d’achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Guide d’achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Envie de retrouver, à la maison, les sensations des vraies salles d’arcade ? Pour exceller dans tous les jeux de baston, n’hésitez pas à dépasser les bornes : plongez dans notre sélection des meilleurs sticks arcade.

Autrefois réservé aux seules bornes d’arcade qui lui ont d’ailleurs donné son nom, le stick arcade est un accessoire indispensable pour qui veut se lancer dans les jeux de baston de manière « sérieuse ». Pour beaucoup de joueurs, il est synonyme de performances afin, par exemple, de réaliser les enchaînements les plus complexes avec un maximum d’efficacité. Pour d’autres joueurs, c’est surtout le confort qui est recherché : un stick se pose et les mains sont finalement moins sollicitées qu’avec un gamepad. Enfin, certains joueurs sont davantage dans la nostalgie. La nostalgie de ces heures passées en salle d’arcade à défier tous les copains sur Street Fighter II.

Image 1 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Le stick arcade est un périphérique généralement coûteux qui justifie son prix par l’emploi de composants éprouvés et une solidité « à toute épreuve ». Cette définition n’est plus tout à fait vraie en 2021. En effet, on trouve des premiers prix à moins de 50 euros et, bien sûr, il faut alors accepter quelques concessions. Reste que cela permet de « tâter du stick » sans se ruiner avant, peut-être, d’évoluer vers quelque chose de plus costaud. Des produits autour de 100 euros, le milieu de gamme vers 150 euros et des modèles « pro » à 200 euros, voire carrément plus de 300 euros pour les joueurs les plus exigeants.

Comparatif : quel est le meilleur écran gamer en 2022 ?

Notre sélection des meilleurs sticks arcade

Pour les néophytes, commençons par répondre à cette question : qu’est-ce qu’un stick arcade ? Il s’agit d’une manette de jeu dont la conception est différente des gamepads que nous connaissons tous. En effet, l’idée est ici de construire un périphérique similaire à ceux des bornes que l’on trouve dans les salles d’arcade. Selon le modèle, on pourra ainsi trouver des composants identiques à ceux employés par Capcom sur Street Fighter par exemple.

Seulement voilà, des sticks arcade on en a à partir de 30 euros, et les modèles les plus onéreux se négocient plus de 300 euros. Face à de telles différences de prix, il convient de ne pas rater son coup et nous allons donc évoquer le cas de multiples modèles allant de produits premiers prix signés par des entreprises peu connues jusqu’aux Panthera et RAP4 respectivement produits par Razer et Hori. Au total, ce sont ainsi des dizaines de sticks qui sont passés entre nos mains.

Image 3 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Hori Fightstick Mini

Le tout petit prix pour bien débuter

On aime
  • Tout petit prix
  • Idéal pour les plus jeunes
  • Pratique à transporter
  • Pratique à transporter
On n’aime pas
  • Peu indiqué pour les grandes mains
  • Pas de turbo
  • Ouverture / démontage malaisés
  • Double-tap pas évident à réaliser

Premier prix de la large gamme de sticks d’un des principaux constructeurs dans le domaine, le Fightstick Mini signé Hori se démarque nettement des autres produits de la sélection. Il est environ deux fois moins cher que le second prix et se montre bien plus petit que les autres modèles. Une petite taille (21 cm) qui implique de le tenir un peu différemment : on ne peut plus vraiment le poser sur les cuisses. Afin de réduire les coûts, Hori a fait l’impasse sur les revêtements antidérapants et le poids du stick (environ 500 grammes) ne permet pas d’en assurer la stabilité. Reste qu’à moins de 50 euros, voire encore moins en profitant des promotions régulières, ce Fightstick Mini est un produit très pratique. On peut l’emmener partout, il trouve sa place même sur un coin de table et sa petite taille en fait un produit idéal pour débuter sans se ruiner, faire jouer un enfant et servir de stick d’appoint pour des soirées entre amis.

Image 3 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Nacon Daija Arcade Stick

Un premier essai confortable et performant

On aime
  • Design bien pensé et finition de haut niveau
  • Stabilité parfaite en toute circonstance
  • Large repose-poignets très confortable
  • Ouverture, démontage, réparation du stick simplissime
  • Compartiment pour le câble et outils bien pratiques
  • Pavé tactile et prise jack 3,5 mm
  • Switch trois positions (PC, PS3, PS4) pour changer en un « clic »
  • Au choix boule ou poire pour le stick
On n’aime pas
  • Difficilement trouvable
  • Pas de verrouillage des commandes PS4
  • Compatibilité « restreinte » : PC, PS3, PS4
  • Pourquoi pas de câble USB tressé ?

Premier essai en matière de sticks arcade pour la marque Nacon, du fait d’arêtes très saillantes, le Daija pouvait laisser craindre un confort en retrait, notamment en ce qui concerne la main droite. En réalité, il n’en est rien, bien au contraire. À l’usage et après de nombreuses heures de jeu, c’est même l’un des produits les plus agréables à utiliser que nous ayons pu tester. Plusieurs raisons à cela et, notamment, la qualité des composants : leur exceptionnelle réactivité permet de réaliser toutes les combinaisons sans peine, sans jamais lutter contre la machine et ça, déjà, c’est confortable. Ensuite, Nacon a eu la bonne idée de disposer un large repose-poignets. Au niveau de la main gauche, il n’apporte pas grand-chose, mais côté main droite, on sent une différence notable : il permet effectivement de ne ressentir aucune fatigue et de limiter l’impact de la transpiration lors de longues sessions. Confort également, la présence d’une boule et d’une poire permet d’adapter le stick à ses habitudes. Enfin, la stabilité est absolument parfaite tout d’abord grâce au poids de la bête : le Daija accuse tout de même 3,6 kg sur la balance. Comme si cela ne suffisait pas, Nacon a assuré ses arrières en plaçant une immense surface antidérapante sous le produit : il ne risque pas de glisser de vos genoux ! Une belle entrée en matière pour Nacon.

Guide d’achat : les meilleurs PC portables gaming de l’été

Image 3 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Mad Catz EGO Arcade Stick

Le retour d’un champion de la catégorie

On aime
  • Un produit lourd et robuste, doté d’une belle finition
  • Joystick et boutons Sanwa d’excellente facture
  • Personnalisation et réparation simplifiées
  • Compatible PC, PS4, Switch et Xbox One
  • Fonctionnement X-input et D-input sur PC
  • Multiples fonctions « secondaires » (turbo, verrouillage…)
On n’aime pas
  • Pas de « poire » livré en accessoire pour remplacer la « boule »
  • Nécessité de se connecter à une manette sur console
  • Un clone plutôt qu’un produit entièrement original

Après des investissements exagérés dans la franchise Rock Band, Mad Catz a été contraint de cesser ses activités laissant orphelins les nombreux utilisateurs de ses différents modèles de Fighting Stick, connus et reconnus par les joueurs. Mad Catz est aujourd’hui de retour et renoue avec le stick arcade même si, pour l’occasion, il reprend un design dupliqué chez de nombreux constructeurs chinois depuis DragonSlay jusqu’à Sparkfox en passant par GameSir ou Gorilla Gaming. Cela n’enlève toutefois rien aux qualités de l’EGO Arcade Stick qui tente de reprendre à son compte toutes les bonnes idées en matière de stick. Le produit est volumineux, il tient bien en place sur les genoux et son poids lui assure une excellente stabilité. À l’intérieur, Mad Catz a fait confiance à des composants Sanwa exempts de tout reproche et si la configuration actuelle ne vous convient pas, il est aisé de personnaliser l’ensemble. On retient aussi la polyvalence d’un produit compatible PC, PS4, Switch et Xbox One, même si sur les machines de Sony et Microsoft, il faut se connecter à une manette qui fera office de passerelle. Précis, résistant et paramétrable pour moins de 200 euros, l’EGO ne révolutionne pas le stick arcade, mais convainc immédiatement.

Image 3 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Hori Fighting Stick Alpha 

Un champion qui ne ruine pas le porte-monnaie

On aime
  • Stick et boutons Hayabusa : l’assurance de composants de qualité
  • Construction solide, robustesse indéniable
  • Très simple à ouvrir, à modifier et à réparer si besoin
  • Joystick et boutons aussi précis que confortables
  • Bonnes dimensions, tient bien en place sans être trop lourd
On n’aime pas
  • Sans être trop lourd, mais peut être trop léger pour certains
  • Hori ne nous ruine pas, mais l’investissement reste important
  • Dommage que l’intérieur ne soit pas peu plus spacieux pour changer les composants

Alors que l’actualité du stick arcade est très calme depuis avant la pandémie de Covid-19, les choses semblent devoir s’accélérer. Il se dit que Nacon pourrait avoir un produit à présenter prochainement et Mad Catz est sur le point de sortie son nouveau modèle. En attendant, c’est Hori qui grille gentiment la politesse à tout ce petit monde avec le Fighting Stick Alpha qui, non seulement a l’avantage d’être bel et bien disponible chez les revendeurs, mais se trouve aussi être un modèle plus que recommandable. Il intègre des composants maison, signés Hayabusa pour le stick et les boutons, mais s’ils ne sont finalement pas à votre goût (vous êtes difficiles quand même), il sera assez simple de les changer. « Assez simple » car si l’ouverture du stick est enfantine, l’espace intérieur est un peu restreint, mais rien de dramatique. Nous préférons d’ailleurs insister sur les qualités d’ensemble d’un produit aux finitions remarquables et à la silhouette un peu plus travaillée que de coutume. Le Fighting Stick Alpha adopte en outre un format un peu différent des produits concurrents : un peu moins large, il sera possible de jouer plus facilement à deux sur le canapé. Des dimensions qui ne gênent en rien sa stabilité. Un produit de très bonne facture qui attend maintenant de se mesurer à la relève de ses principaux concurrents.

Etokki Omni Arcade Stick

Etokki Omni Arcade Stick

Le Roi en provenance de Corée du Sud

On aime
  • Même sans patins, la stabilité est irréprochable
  • Composants Sanwa pour le stick et les boutons
  • Des finitions parfaites, une construction solide
  • Version universelle compatible toute plateforme
  • Une précision remarquable en toute circonstance
  • S’ouvre très facilement pour l’entretien, la modification, la réparation
On n’aime pas
  • Importation obligatoire : des taxes possibles à la douane
  • Importation obligatoire : pas de certification CE
  • Importation obligatoire : commande pas toujours évidente
  • Pourquoi pas de patins antidérapants ?

Autant être clair d’entrée de jeu, l’Omni Arcade Stick n’est pas conçu pour M. Tout-le-monde. D’abord, il est facturé autour de 220 dollars dans sa version « de base » et près de 290 dollars pour la déclinaison « universelle », celle qui a notre préférence. Plus gênant cependant, en provenance directe de Corée du Sud (il se commande sur le site officiel du fabricant), il ne dispose d’aucune certification CE et peut être sujet à des taxes de douanes. Pour autant, cela ne doit pas freiner les amateurs de sticks sérieux car avec l’Omni Arcade Stick, ils auront pour ainsi dire ce qui se fait de mieux sur le marché.  Les composants Sanwa sont évidemment des valeurs sûres qui permettent au stick et aux boutons d’être aussi réactifs qu’ils sont robustes. Si par malheur, il vous arrivait malgré tout de casser un élément, le changement se fait très simplement après avoir ouvert le stick. On apprécie également le plateau du stick, confortable, et ses dimensions, parfaites pour le poser sur les genoux. Seule la restrictor gate carrée – liée au choix d’un stick Sanwa – freinera peut-être certains joueurs. Il reste évidemment possible de passer sur un stick Taeyoung Fanta pour ne plus avoir ce « problème ». Confortable, robuste et remarquablement précis, l’Omni Arcade Stick d’Etokki est une référence.

Comparatif : quelle est la meilleure souris gaming ?

Comment choisir son stick arcade ?

Cela peut paraître idiot, mais avant d’investir dans un stick arcade, il est bon de se poser la question du bien-fondé de cette décision. En effet, on a un peu tendance à se dire « un stick, c’est ce qu’il y a de mieux pour les jeux de baston » et si en théorie c’est assez vrai, il nous faut mettre un bémol : certains joueurs ne seront jamais à l’aise avec un stick. Trop habitués au gamepad et peu enclins à « réapprendre à jouer », ils risquent de jeter leur argent par les fenêtres. Peut-être seraient-ils plus avisés de regarder du côté de pads « singuliers », plus adaptés aux jeux de baston, comme le Hori Fighting Commander ou le Razer Raion.

Image 10 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment
Razer Raion, un pad à la disposition originale qui peut constituer une alternative pour les joueurs peu enclins à changer leurs habitudes de jeu

Bat top ou ball top ?

Posée de cette façon, la question peut surprendre, en particulier les moins anglophones d’entre nous. En réalité, il s’agit « simplement » de choisir la forme du stick : en poire (bat top) ou en boule (ball top). Aujourd’hui, le marché est presque exclusivement constitué de représentants de la seconde tendance et Nacon est le seul constructeur à laisser le choix aux joueurs en intégrant deux modules que l’on vient visser sur le bâton du stick afin que la prise en main soit la plus confortable possible.

Image 11 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment
Ball top, à gauche, et bat top à droite

Dans les faits et même s’ils ne livrent pas de bat top directement avec le stick, tous les modèles de notre sélection offrent cette possibilité. Il suffit alors de se rendre chez un accessoiriste pour faire l’acquisition de la bat top tant désirée. Le vissage / dévissage ne prend que quelques secondes, mais illustre combien la personnalisation du stick peut être importante. Notez enfin que différents modèles de bat top et de ball top sont disponibles chez ces accessoiristes.

Comparatif des meilleurs fauteuils gaming : quel modèle acheter cet été ?

Octogonale, ronde ou carrée la restrictor gate ?

Nous venons de le dire, la personnalisation – ou la customisation si vous préférez – d’un stick est quelque chose d’essentiel. Nous en voulons pour preuve les débats autour de ce que les anglophones appellent la restrictor gate. Il s’agit d’une petite plaque située à l’intérieur du stick et qui vient « contraindre » les mouvements du manche afin d’aider à trouver les diverses directions. Aujourd’hui, la grande majorité des sticks utilisent une restrictor gate de forme carrée, l’idée étant qu’avec une telle organisation les neuf positions d’un stick (centrale + huit directions) sont distribuées équitablement : 11% de couverture pour chaque.

Image 12 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Cette égalité n’est en réalité pas une bonne idée pour de nombreux joueurs qui préfèrent que les quatre directions principales (haut, bas, gauche, droite) soient plus simples à trouver que les diagonales. Pour leur convenir, certains constructeurs ont lancé des restrictor gates de forme octogonale. Là, les quatre directions représentent chacune 14% de la couverture quand la position centrale est à 18% et chaque diagonale à 6%. Pour profiter d’une telle organisation, il faut acheter une restrictor gate chez un revendeur comme Arcade Shock ou Focus Attack et remplacer l’ancienne.

L’opération n’est ni très coûteuse ni très complexe… à condition bien sûr que votre stick arcade soit modifiable sans trop se compliquer l’existence. Sur notre sélection, le Razer Panthera Evo sera le plus délicat à modifier : même si les choses restent faisables, il faudra plusieurs outils et un peu de temps pour parvenir à ses fins. Enfin, n’oublions pas la troisième forme de restrictor gate, sans doute la moins utilisée : ronde, elle offre une souplesse qui déboussole pas mal de joueurs, nous les premiers.

Guide d’achat des meilleurs PC gamer, quel ordinateur pour jouer acheter ?

Des sticks arcade confortables mais encombrants

Inutile de mentir, nous sommes convaincus des bienfaits d’un stick arcade, pourvu que celui-ci soit de qualité. La précision et le confort qu’il octroie sont sans équivalent et permettent de redécouvrir le jeu de baston. Reste qu’il nous faut malgré tout conclure en avançant des points de vigilance. Le premier d’entre eux concerne, comme sur tous les périphériques, la qualité très inégale des produits dans le commerce. Encore que, à ce niveau, le stick arcade profite de sa relative confidentialité : les acheteurs n’étant pas nombreux, le bouche à oreille fonctionne à plein et les mauvais produits ne durent pas.

Image 13 : Guide d'achat : les meilleurs sticks arcade du moment

Autre point de vigilance, un stick arcade implique un certain niveau sonore. Un peu comme avec un clavier mécanique, le stick arcade s’accompagne de bruitages variés qui sont en quelque sorte « dans le package ». Un stick silencieux, ça n’existe pas et si cela devait être commercialisé, gageons que la première réaction serait une certaine méfiance. Le stick émet des cliquetis à chaque sollicitation alors que les boutons ont plutôt tendance à claquer au moindre coup. Dans le feu de l’action et alors que l’on est en plein combat, ça ne gêne pas le moins du monde, mais votre entourage se doit d’être prévenu.

Enfin, et vous vous en serez rendus compte en regardant les différents modèles que nous avons retenus, un stick arcade est généralement très encombrant. Là encore, c’est lié à la nature même du produit et à son usage, mais les espaces de jeu étriqués ne sont guère compatibles avec un stick arcade… plus encore lorsqu’il faut jouer en versus. Si la qualité n’est pas au même niveau, un modèle comme le Hori Fightstick Mini et son encombrement minimum peu alors prendre tout son sens… Reste que de toute façon, la décision vous appartient, mais prenez simplement le temps de peser le pour et le contre.