Accueil » Actualité » Windows 10 sur ARM : ce qu’on ne pourra pas faire

Windows 10 sur ARM : ce qu’on ne pourra pas faire

On pourra tout faire, sauf…

Image 1 : Windows 10 sur ARM : ce qu'on ne pourra pas faire

Certes, Windows 10 sur processeur ARM va permettre de faire beaucoup de chose, et notamment d’installer des applications classiques… Mais avec certaines contraintes et impossibilités. On parle ici bien de Windows 10 Pro sur ARM, et pas de Windows 10 S limité à la racine aux applications du Windows Store (et encore, pas toutes).

Une liste d’impossibilités

Pour faire simple, voici les principales limites techniques de Windows 10 sur ARM, telles que résumées par le site Thurrott :

  • Les programmes 64 bits ne seront pas compatibles. La machine ne pourra faire tourner que du x86 32 bits. Il semble toutefois que le 64 bits soit possible dans le futur.
  • Les programmes qui impliquent une modification de l’interface de Windows ne pourront pas fonctionner à moins d’être spécifiquement compilés pour ARM (ils ne pourront pas être émulés).
  • Il sera impossible d’utiliser des pilotes x86, qui ne peuvent pas non plus être émulés. Tous les pilotes doivent être compilés en ARM64 natif, ce qui va poser quelques problèmes pour certains périphériques (USB notamment).
  • L’hyperviseur 64 bits Hyper-V (virtualisation) de Windows 10 ne fonctionnera pas.
  • Certains jeux, et quelques applications graphiques anciennes ne fonctionneront pas : Windows 10 sur ARM est annoncé compatible uniquement avec DirectX 9, 10, 11 et 12 (ce qui est déjà pas mal). Oubliez aussi les applications OpenGL.

Notez que les fameux Always Connected PC sur processeur Snapdragon 835 tourneront par défaut sur Windows 10 S, mais pourront accueillir Windows 10 Pro via l’achat d’une licence. Un Windows 10 Pro qui pourra donc faire plus de choses, mais pas tout non plus.