Accueil » Test » Acer XR341CK : 34″ incurvé, ultra-wide 3440×1440 75 Hz ET FreeSync

Acer XR341CK : 34″ incurvé, ultra-wide 3440×1440 75 Hz ET FreeSync

2 : Emballage, ergonomie et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 4 : Luminosité et contraste 5 : Echelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, réactivité, input lag et FreeSync 8 : Conclusion

Introduction

Les moniteurs incurvés suscitent encore des interrogations parmi nous : certains se demandent tout simplement pourquoi ces produits existent, d’autres hésitent à investir compte tenu du surcoût engendré par cette caractéristique. En parallèle, les fabricants semblent bien plus sûrs de leur affaire puisque l’on voit régulièrement de nouveaux modèles arriver sur le marché. Notons également que le ratio 21:9 a trouvé un public suffisant pour être considéré comme une catégorie à part entière sur les moniteurs, laquelle semble avoir vocation à durer.

Image 1 : Acer XR341CK : 34" incurvé, ultra-wide 3440x1440 75 Hz ET FreeSync

Les moniteurs ultra wide ont commencé à débarquer il y a environ un an et depuis, nous avons pu en tester quelques-uns, plats comme incurvés. Leur prix est clairement conséquent, mais le fait est qu’ils jouent un rôle de vitrine technologique pour leurs constructeurs respectifs en s’appuyant sur les meilleures dalles ainsi que de multiples fonctionnalités. A vrai dire, nous ne sommes pas encore tombés sur un moniteur incurvé que l’on pourrait qualifier de raté.

Image 3 : Acer XR341CK : 34" incurvé, ultra-wide 3440x1440 75 Hz ET FreeSync

Acer XR341CK

Les premiers écrans de ce genre visaient les milieux professionnels bien que leur conception semblait déjà mieux convenir aux jeux, contexte dans lequel on gagne à voir autant que possible son environnement. Les écrans ultra wide proposant 1440 lignes en hauteur ayant tendance à se généraliser, l’ajout d’une courbure renforce encore un peu plus les sensations d’immersion et de réalisme.

Le premier écran incurvé dédié aux jeux que nous ayons testé est le BenQ XR3501. Ce moniteur s’appuie sur une superbe dalle AMVA (Advanced Multi-Domain Vertical Alignment) proposant un fort contraste ainsi qu’une excellente colorimétrie. En revanche, il est limité à 1080 lignes en hauteur et fait l’impasse sur FreeSync comme G-Sync. Rappelons tout de même que le BenQ XR3501 propose une fréquence maximale de 144 Hz.

Le XR341CK que nous testons aujourd’hui fait partie des moniteurs orientés jeux chez Acer. Entre sa dalle IPS 75 Hz, sa définition WQHD ainsi que FreeSync, il pourrait bien séduire tous ceux parmi nous qui recherchent une plus grande immersion.

Pour le moment, les dalles 34 pouces incurvées sont exclusivement produites par LG et Samsung. Acer a choisi une dalle du premier des deux constructeurs pour son XR341CK, laquelle s’avère être la même que celle du Dell U3415W. On tient ici une dalle proposant une courbure de 3800R, bien moins accentuée que sur la dalle du BenQ XR3501 (2000R).

Un des premiers freins à l’adoption des moniteurs 21:9 était leur trop faible résolution : il est difficile de faire avec 1080 lignes en hauteur, surtout sur une diagonale de 34 à 35 pouces. Le BenQ XR3501 parvient à partiellement compenser ce défaut en proposant une dalle exceptionnelle, mais il s’agit tout de même d’un compromis que nous ne serons pas tous prêts à faire. Fort heureusement, Acer a choisir une dalle 1440p qui permet de conserver le même échelonnement et la même hauteur d’écran que sur les 27 pouces WQHD, ces derniers devenant par ailleurs le nouveau standard en lieu et place des moniteurs 1080p.

Le rétroéclairage est assuré par des LED blanches qui ne scintillement pas : le PWM n’est pas utilisé et ce quel que soit le niveau de luminosité. Si la majorité des écrans PWM ne nous posent aucun souci, le fait est que nous ne sommes pas tous insensibles au phénomène de scintillement qui en découle : certains en souffrent y compris lorsqu’il se produit à raison de 20 000 fois par seconde. Quoi qu’il en soit, le rétroéclairage constant du XR341CK préservera donc les yeux de tous.

La dimension ludique du moniteur est évidente. FreeSync fonctionne de 75 à 30 Hz, fréquence en-dessous de laquelle il est toujours possible d’activer la V-sync. En outre, le XR341CK propose trois réticules qui font écho au GamePlus d’Asus, ainsi qu’un compteur d’ips activable via l’interface utilisateur dans le coin supérieur gauche de l’écran.

Compte tenu de ses caractéristiques et de son prix (1200 euros) le XR341CK est clairement une vitrine technologique à tous points de vue. La question est donc la suivante : est-ce que l’on en a pour son argent ?

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, ergonomie et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, réactivité, input lag et FreeSync
  8. Conclusion