Accueil » Actualité » AMD dissimule une carte PCIe Instinct MI210

AMD dissimule une carte PCIe Instinct MI210

Un GPU à 104 unités de calcul avec 64 Go de HBM2e qui pourrait faire de l’ombre à l’A100 de NVIDIA.

Officiellement, la série AMD Instinct MI200 présentée par l’entreprise il y a un mois comprend deux références, les MI250 et MI250x. D’après George Markomanolis, un ingénieur impliqué dans l’élaboration du supercalculateur LUMI (Large Unified Modern Infrastructure) situé à Kajaani en Finlande, il existe également une carte AMD Instinct MI210.

Cette carte destinée au segment du HPC peut servir à la fois au sein des serveurs et des stations de travail, à la manière de l’A100 de NVIDIA. AMD n’a pas dévoilé les spécifications de cette solution mais devrait le faire bientôt. Selon George Markomanolis, le MI210 a 104 unités de calcul, soit 6656 processeurs de flux, et 64 Go de HBM2e. Pour la comparaison, l’Instinct MI250x, au format OAM possède 220 unités de calcul, soit 14 080 processeurs de flux, et 128 Go de HBM2e. Dans les deux cas, les accélérateurs s’appuient sur un GPU Aldebaran sous architecture CDNA 2 d’AMD.

Plusieurs clichés de l’Instinct MI250X d’AMD

Un seul GCD (Graphics Compute Die) ?

Comme l’explique AMD pour ses MI250 et MI250x, « l’interface Infinity Fabric intégrée est l’une des innovations clés de la famille AMD CDNA 2, connectant une double matrice de calcul graphique (GCD : Graphics Compute Die) dans les GPU MI250 ou MI250X ». Il est probable que l’Instinct MI210 ne possède qu’un GCD. Il sera intéressant de voir comment il se positionne face à la version PCIe de l’A100.

Terminons par quelques mots à propos du supercalculateur LUMI, présenté en vidéo ci-dessous. Le site officiel précise que « sa puissance de calcul sera de plus de 550 pétaflops » ; « qu’il disposera d’un stockage stupéfiant de 117 pétaoctets et d’une impressionnante bande passante d’E/S agrégée de 2 téraoctets par seconde ». Vous pouvez en apprendra davantage à son sujet à cette adresse.

AWS propose désormais des processeurs AMD EPYC de troisième génération dans les instances EC2 M6a

Source : Tom’s Hardware US