Accueil » Actualité » Bientôt des CPU NVIDIA ? Jensen Huang n’exclut pas cette possibilité

Bientôt des CPU NVIDIA ? Jensen Huang n’exclut pas cette possibilité

Grâce au rachat d’ARM, NVIDIA s’ouvre de nouveaux horizons.

A peine quelques heures après son rachat d’ARM pour 40 milliards de dollars, NVIDIA évoque déjà la possibilité de s’attaquer plus largement au marché des processeurs à l’avenir. A terme, on pourrait ainsi envisager qu’elle vienne concurrencer Intel et AMD sur des nouveaux terrains. Et après tout, Intel a bien décidé de revenir sur le secteur des GPU avec son architecture Xe.

Image 1 : Bientôt des CPU NVIDIA ? Jensen Huang n’exclut pas cette possibilité

Lors d’une conférence téléphonique, Timothy Prickett Morgan, auteur de TheNextPlatform, a demandé à Jensen Huang, PDG de NVIDIA : « Allez-vous commencer par implémenter un système comme Neoverse et faire un processeur de marque NVIDIA pour le faire fonctionner dans le centre de données ? Allez-vous fabriquer la puce de référence pour ceux qui ne veulent que ça et les aider à l’utiliser ? ». Jensen Huang a répondu : « Eh bien, tout d’abord, vous avez fait une observation étonnante, à savoir que les trois options sont possibles ».

NVIDIA prépare une carte Ampere Quadro RTX avec 48 Go de mémoire GDDR6

Toutes les portes restent ouvertes

Le patron de NVIDIA a ajouté : « Désormais, avec notre soutien et celui d’ARM […] nous sommes en mesure de concevoir des processeurs pour serveurs. Maintenant, certaines personnes voudraient obtenir une licence pour les cœurs et construire elles-mêmes une unité centrale. Certaines personnes peuvent décider de prendre une licence pour les cœurs et nous demander de construire ces processeurs ou de modifier les nôtres. Il n’est pas possible pour une entreprise de construire toutes les versions de ces processeurs.

Cependant, nous aurons tout un réseau de partenaires autour de Arm qui pourront s’appuyer sur les architectures que nous leur proposerons et, en fonction de ce qui leur conviendra le mieux, que ce soit la licence des cœurs, la fabrication d’une puce semi-personnalisée ou la fabrication d’une puce que nous aurons faite, toutes ces options seront disponibles […]. Nous sommes ouverts aux propositions et nous voudrions que l’écosystème soit aussi riche que possible, avec autant d’options que possible ».

Actuellement, NVIDIA construit déjà quelques solutions CPU à faible consommation basées sur l’architecture ARM. En outre, l’entreprise travaille sur une prise en charge des CPU ARM depuis plusieurs mois et a officiellement annoncé un support en juin 2019.

Ainsi, avec l’acquisition d’ARM, la firme a maintenant tous les moyens à sa disposition pour perfectionner l’association CPU ARM / écosystème CUDA dans les serveurs. Cela se concrétisera sans aucun doute par de nouvelles puces estampillées NVIDIA destinées à ces derniers ; mais de toute évidence, Jensen Huang ne ferme pas non plus la porte à d’autres types de processeurs, dont, possiblement, des CPU pour le grand public.

Source : Tom’s Hardware US