Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync

Intro, vidéo du 165 Hz filmé à 1000 ips

Voilà certainement deux des écrans les plus intéressants pour les joueurs exigeants sur carte graphique NVIDIA. L’AOC AGON AG271QG et le ViewSonic XG2703-GS affichent des caractéristiques quasiment identiques : 27 pouces, 165 Hz avec G-Sync ou ULMB, définition QHD, le tout sur une dalle IPS annoncée très rapide. Voilà le type d’écran dont on pourrait rêver : une définition parfaite pour du 27 pouces, sans passer par une dalle TN aux angles de vision verticaux trop handicapants.

Image 1 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync
Image 2 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync

Les AG271QG et XG2703-GS sont des écrans haut de gamme. Et pour cause, ils coûtent un bras, avec un petit avantage pour le modèle AOC à 700 euros, alors que le ViewSonic est à plus de 800 euros. L’idée de ce test est donc simple : savoir lequel de ces deux écrans acheter, en toute connaissance de cause. Les performances de l’écran AOC sont-elles suffisantes ? L’écran ViewSonic justifie-t-il sont écart de prix par rapport au modèle AOC ?

165 Hz, G-Sync et ULMB, le rêve des joueurs ?

Test : 165 Hz G-Sync et ULMB filmés à 120 et 1000 ips

Tout le monde connaît désormais les technologies G-Sync et ULMB (lire notre dossier sur G-Sync). G-Sync permet de faire varier en temps réel le taux de rafraichissement de l’écran en le synchronisant avec le nombre d’images par seconde envoyées par la carte graphique. Conséquence : plus de déchirement d’image, un retard d’affichage très faible, et surtout une fluidité ressentie quasi-parfaite, même quand la carte graphique galère à 40 images par seconde.

Image 3 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncL’ULMB peut s’activer si on désactive le G-Sync. Ce qui est dommage, puisqu’on sait désormais que combiner G-Sync et ULMB est parfaitement possible. Cette astuce consiste à éteindre le rétroéclairage de l’écran entre chaque image affichées (à 120 Hz au maximum sur ces deux écrans). Conséquence : supprimer la persistance rétinienne de l’utilisateur quand il suit les objets en mouvement. La netteté est alors parfaite, ce qui permet de mieux voir sa cible dans les jeux très rapides comme les FPS. C’est flagrant, et beaucoup plus efficace l’amélioration de netteté apportée par du 165 Hz.

Caractéristiques

Notez qu’un troisième écran similaire existe (IPS, 165 Hz, G-Sync, QHD, 27 pouces) : le Asus Rog Swift PG279Q. Il est toutefois bien plus ancien que ces deux nouveaux modèles, qui viennent tout juste d’arriver sur le marché.

Image 6 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync

ASUS PG279Q

Equipement et ergonomie

Equipement et design

Image 7 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync

Côté équipement, l’écran d’AOC est plus généreux que son concurrent. Il est livré avec un câble HDMI supplémentaire, alors que ViewSonic se contente d’un unique câble Displayport. On y trouve aussi des interface USB plus nombreuses, et surtout une prise USB dédiée à la recharge d’appareils mobiles, qui fonctionne même si l’interface USB de l’écran n’est pas branchée au PC. Sans oublier le petit plus : le support dépliable pour poser un casque audio.

Image 8 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncViewSonic en haut, AOC en basImage 9 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncAOC à gauche, ViewSonic à droite.

.

Cöté design, c’est encore AOC qui gagne. Et pas seulement pour son esthétique clairement plus soignée face à un moniteur ViewSonic trop basique, voire vieillot. Le moniteur AOC tire son épingle du jeux grâce à un détail d’impérieuse nécessité : il prend beaucoup moins de place sur un bureau. Comptez presque 5 centimètres en moins sur la profondeur, grâce à un pied mieux conçu, et toujours stable. Le moniteur ViewSonic souffre encore de son design un peu « vintage », avec un pied beaucoup trop massif.

Image 10 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncAOC à droite, les deux écrans collés au mur.

Côté audio, les deux écrans sont des catastrophes. Certes, les haut-parleurs des moniteurs PC ont toujours une piètre restitution sonore, mais certains offrent une qualité audio vraiment potable pour dépanner (notamment ceux des Apple iMac, ou des derniers écrans LG, même à 200 euros). Ici, pour des écrans haut de gamme, c’est un peu la honte : les HP sont presque inutilisables, même en dépannage. AOC s’en sort toutefois un peu mieux que ViewSonic, avec des basses et médium qui s’entendent presque… Inutile de s’étaler sur le sujet.

Ergonomie

ViewSonic surpasse toutefois AOC avec son menu de réglage beaucoup mieux conçu et soigné que celui de son adversaire. Le menu de l’écran AOC jure totalement avec son design extérieur : on dirait une interface de configuration de pré-production, loin d’être destinée au grand public.

Image 11 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncImage 12 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync

Les boutons de contrôle de ViewSonic restent basiques, comme sur l’écran AOC. On aurait apprécié un mini-joystick cliquable pour des écrans à 700 euros ! Chez ViewSonic, ces boutons sont clairement mieux placées, et les contrôles sont plus faciles que sur l’écran AOC, grâce à une ergonomie plus soignée.

Image 13 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncAOC à gauche, ViewSonic à droite.

Les deux menus offrent les mêmes options de réglages et les mêmes fonctionnalités, mais ViewSonic permet de calibrer les couleurs sur 6 axes, alors qu’AOC se contente des trois primaires RGB.

Notez que les deux écrans offrent les mêmes possibilités de réglage : hauteur, pivot en mode portrait, inclinaison verticale et horizontale. Nous sommes clairement en présence de deux écrans offrant toutes les fonctionnalités haut de gamme qu’on peut attendre d’eux. Dernière remarque : le moniteur ViewSonic est déjà entièrement monté dans son carton, alors qu’il faudra visser le pied et le socle de l’écran AOC.

Image 14 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncLe pied du moniteur AOC, avec mesures et poignée de transport.Image 15 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncLe transformateur AOC est plus gros, l’écran étant plus lumineux et donc plus gourmand.

Performances d’affichage : fidélité, rapidité

Côté performances d’affichage cette fois, c’est plus serré. Les deux écrans exploitent le même type de dalle IPS. Nous pensons qu’il s’agit simplement de la même dalle, mais nous n’avons pas pu le vérifier. Ces moniteurs vont donc certainement se départager sur leurs réglages, plus ou moins bien maîtrisés par le fabricant.

Qualité de rendu

Côté fidélité d’affichage, les deux écrans se valent, mais c’est ViewSonic qui se détache légèrement, notamment grâce à une meilleure homogénéité du rendu sur toute la surface de sa dalle, et à un DeltaE inférieur à celui du moniteur AOC. Les deux dalles parviennent à couvrir 100 % de la gamme de couleur sRGB, et 80 % du gamut aRGB.

Le reste des mesures est plutôt identique, notamment en termes de température des gris, entre 7000 et 7100°K. Aucun des deux écrans ne parvient à tomber pile sur un gamma à 2,2 : avec leurs réglages par défaut, l’un fait du 2,3, l’autre du 2,1. Les autres réglages de gamma ne font pas mieux : des valeurs de 1,8, 2,1 et 2,3 selon les options, mais jamais 2,2 !

ViewSonic XG2703-GS

AOC AGON AG271QG

Les rendus des deux dalles sont vraiment très proches. Les plus exigeants auront une sonde pour calibrer la dalle (le résultat par défaut les intéresseront donc peu), les autres se contenteront de nos réglages conseillés. Quant à nous, nous avons aussi augmenté la saturation des couleurs de 10 % pour avoir une image un peu plus « gaming »… Mais c’est une préférence bien subjective !

Réglages conseillés :

Réglages
AOC AGON AG271QG
ViewSonic XG2703-GS
Valeurs RGB pour du 6500°K
R : 63
G : 60
B : 60
R : 99
G : 94
B : 94
Valeur de luminosité pour du 120 cd/m²
14 %
26 %



Valeurs indicatives


Luminosité maximale
461 cd/m²
377 cd/m²
ULMB 100
126 cd/m²
127 cd/m²
ULMB 50
64 cd/m²
64 cd/m²

Notez que le mode sRGB du moniteur AOC bloque la luminosité à 90, ce qui est beaucoup trop élevé pour nos yeux. Il faudra passer en mode Utilisateur (au rendu identique) pour avoir la main sur ce réglage. Chez ViewSonic, le mode sRGB ne pose pas ce problème.

Enfin, l’écran AOC est nettement plus lumineux que celui de ViewSonic, mais il faudra baisser cette luminosité à 120-160 cd/m² pour ne pas se fatiguer les yeux. Avec le réglage ULMB, les deux écrans ont exactement la même luminosité réduite, mais la température de gris de l’écran ViewSonic dévie de 200°K de plus, alors que le modèle AOC reste stable.

Réactivité de l’affichage

Les joueurs feront surtout attention à la réactivité de l’affichage de leur écran. Et ici, les deux moniteurs sont encore au coude à coude. Première chose : leur dalle IPS est d’une rapidité encore jamais vue pour ce type de dalle. On obtient des chiffres impressionnants, inimaginables il y a quelques années pour de l’IPS. Nous serions même tentés de dire que ces dalles n’ont plus grand-chose à envier aux dalles TN, mis à part leur prix !

Image 32 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncLe temps de transition entre chaque couleur (mesuré avec une caméra à 1000 ips). La plupart des mesures à 6 ms sont parfaites pour une fréquence d’affichage de 165 Hz (1/165 = 6,06 ms)

Ici encore, léger avantage pour ViewSonic, plus constant sur les transitions de couleurs. Notamment car le réglage de l’overdrive de notre écran de test était simplement parfait : très rapide et sans reverse ghosting dans son option par défaut (Standard). Chez AOC, c’est presque pareil, sauf une petite tendance au reverse ghosting quand l’écran est chaud. Les mesures ont été calculées à l’aide d’une caméra à 1000 ips, à chaud (rétroéclairage maximal, une heure de chauffe).

Image 33 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncLes meilleurs réglages sont marqué d’une étoile.

C’est en ULMB que le léger reverse ghosting du moniteur AOC se voit le plus, alors que le ghosting classique du moniteur ViewSonic est beaucoup plus doux. En ULMB, la netteté de l’image en mouvement est tellement excellente qu’il est possible de distinguer beaucoup mieux le ghosting derrière les objets en mouvement à l’œil nu, ce qui est aussi un revers de médaille.

Notez que le temps de réponse des pixels varie avec la température de la dalle LCD. Plus les cristaux liquides sont chauds, plus ils sont rapides. C’est bénéfique pour le ViewSonic, mais l’AOC va trop loin à chaud (reverse ghosting), alors qu’il est parfait à froid. La chaleur est plus intense quand le rétroéclairage est au maximum. Mais si vous réglez l’écran à 120 cd/m², les dalles resteront moins chaudes. L’AOC sera alors excellent (et en été, vous pourrez baisser l’overdrive).

Bref, la mesure est délicate, surtout pour différencier ces deux écrans aux performances très proches. Dernier détail : le retard d’affichage était aussi très proche entre les deux moniteurs, imperceptibles pour le joueur (entre 13 et 16 ms, nous sommes encore en train de développer une manière plus précise de le mesurer avec notre caméra à 1000 ips).

Conclusion : lequel choisir ?

Première chose : une mise en garde. Si vous n’avez pas le portefeuille pour vous offrir ce type d’écran, ne vous en approchez pas ! Le simple fait de les essayer pourrait vous frustrer à tout jamais… Ou plutôt jusqu’à ce que les prix baissent… Car le compromis 27 pouces, QHD, IPS, haute fréquence et G-Sync/FreeSync nous paraît simplement le meilleur pour un bon moment, et pas seulement pour jouer !

Image 34 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncQuel écran acheter ? La réponse est simple : si vous êtes un maniaque de la qualité d’affichage, dirigez-vous plutôt vers le ViewSonic. En même temps si vous êtes ce genre d’utilisateur, vous aurez une sonde colorimétrique pour calibrer parfaitement le moniteur AOC. Côté réactivité, les deux écrans se valent largement, surtout s’ils ne sont pas trop chauds (votre rétroéclairage ne sera pas au maximum). Bref, voilà pourquoi on vous conseillera finalement plutôt l’écran AOC, dont le design est mieux conçu, et l’équipement plus riche. Surtout qu’il se garde un argument de taille : son prix !

Le cas du G-Sync

NVIDIA fut le pionnier en matière de fréquence de rafraichissement dynamique avec G-Sync, mais aujourd’hui, cette technologie n’apporte plus vraiment de valeur ajoutée par rapport à FreeSync d’AMD. Pas vraiment de quoi justifier son prix largement supérieur. Comptez au moins 100 euros de plus pour un écran G-Sync.

Certes, G-Sync peut fonctionner jusqu’à 30 Hz, alors que FreeSync bloque à 40-45 Hz, mais cet avantage technique ne justifie pas vraiment les différences de tarif. Surtout que l’ouverture de FreeSync (Adaptive Sync) promet plus de compatibilité. Aujourd’hui, NVIDIA est obligé de faire évoluer G-Sync, peut-être en permettant un rétroéclairage ULMB synchronisé sur la fréquence de rafraichissement de l’écran. Car pour l’instant, G-Sync, qui était un atout au départ, commence à devenir un fardeau pour NVIDIA : trop cher, trop fermé ! Les utilisateurs pourraient être incités à se payer un écran FreeSync beaucoup moins cher… et une Radeon.

165 Hz vraiment utiles ?

Image 35 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-SyncTrès franchement, nous pensons que 120 Hz est déjà une avancée monumentale pour les moniteurs PC. Difficile de revenir au 60 Hz quand on y a goûté. A condition d’avoir une carte graphique capable d’envoyer suffisamment d’images par seconde pour en profiter. Pour du 165 Hz, il faudra un GPU encore plus puissant, pour un bénéfice qui n’est vraiment significatif. Le mode 165 Hz de ces écrans s’active en tant qu’overclocking d’usine, avec un petit message d’avertissement contre la surchauffe chez AOC. Nous pensons que le risque est presque nul, mais dans le doute, on se contentera de fréquences de 120 ou 144 Hz, largement suffisantes selon nous.

Image 36 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync

AOC AGON AG271QG

  • aoc agon ag271qg

    353€

  • 353€

    Voir l’offre

On aime
  • Design peu encombrant
  • Bon équipement
  • Très réactif
  • Prix serré

On n’aime pas
  • Fidélité perfectible par défaut
  • Menu trop rustique
  • Tendance au reverse ghosting à chaud

Verdict :

Ce moniteur met le paquet sur son design et son ergonomie et c’est effectivement l’un des mieux conçu du marché dans ce domaine, beaucoup mieux que son concurrent direct ViewSonic. Il est un peu moins bien réglé pour son affichage, mais rien de significatif. Il faudra juste baisser son overdrive d’un cran quand il fait chaud. Pour son prix, c’est un modèle à ne pas rater !

Image 37 : Comparatif : AOC vs ViewSonic, duel des rois du 165 Hz G-Sync

ViewSonic XG2703-GS

  • viewsonic xg2703-gs

    95€

  • 95€

    Voir l’offre
  • 433€

    Voir l’offre

On aime
  • Excellent menu
  • Ultra réactif
  • Fidélité correcte

On n’aime pas
  • Encombrant en profondeur
  • Design trop rustique
  • Équipement un peu léger

Verdict :

Un excellent écran d’un fabricant puriste qui mise sur les très bons réglages de sa dalle IPS. Ultra-réactif, bon en rendu d’image, il oublie juste son design : trop massif, pas très joli. L’ergonomie est très correcte, mais son équipement est un cran en dessous de celui de son concurrent AOC, pour un prix plus élevé.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !