Accueil » Actualité » De Windows 98 à Mars 2022 : la sonde spatiale Mars Express se met à niveau

De Windows 98 à Mars 2022 : la sonde spatiale Mars Express se met à niveau

De quoi déculpabiliser ceux qui tardent à faire leurs mises à jour Windows…


La sonde Mars Express, lancée le 2 juin 2003, soit il y a plus de 19 ans, a été la première mission de l’ESA (Agence spatiale européenne) vers Mars. L’instrument MARSIS (Mars Advanced Radar for Subsurface and Ionospheric Sounding) de la sonde a notamment permis la découverte de signes d’eau liquide sur la planète rouge. La mission de Mars Express a été prolongée jusqu’à fin 2022. Quant à MARSIS, l’instrument vient de recevoir une importante mise à jour logicielle. Il fonctionnait jusqu’alors sur une plateforme développée à partir de Microsoft Windows 98…

Image 1 : De Windows 98 à Mars 2022 : la sonde spatiale Mars Express se met à niveau
Crédit : ESA

Le nouveau logiciel a été conçu conjointement par l’équipe de l’INAF (Istituto Nazionale di Astrofisica) et Carlo Nenna, ingénieur en charge du logiciel embarqué MARSIS chez Enginium. Il comprend une série de mises à niveau qui améliorent la réception des signaux et le traitement des données à bord. Ainsi, en pratique, cela permet d’augmenter la quantité et la qualité des données scientifiques envoyées sur Terre.

Sonde InSight sur Mars : un processeur moins puissant que votre smartphone

Plus de temps de fonctionnement et une précision accrue

Andrea Cicchetti, directeur adjoint du projet MARSIS et responsable des opérations à l’INAF, explique :

“Après des décennies d’activités scientifiques fructueuses et une bonne compréhension de Mars, nous voulions pousser les performances de l’instrument au-delà de certaines des limites imposées au début de la mission. Auparavant, pour étudier les caractéristiques les plus importantes de Mars, et même pour étudier sa lune Phobos, nous nous appuyions sur une technique complexe qui stockait beaucoup de données à haute résolution et remplissait très rapidement la mémoire embarquée de l’instrument. Désormais, en écartant les données dont nous n’avons pas besoin, le nouveau logiciel nous permet de faire fonctionner MARSIS pendant cinq fois plus longtemps et d’explorer une zone beaucoup plus vaste à chaque passage.”

D’autre part, Colin Wilson, scientifique de l’ESA chargé de Mars Express, ajoute : “Il y a de nombreuses régions près du pôle sud de Mars dans lesquelles nous avons peut-être déjà vu des signaux indiquant de l’eau liquide dans des données à plus basse résolution. Le nouveau logiciel nous aidera à étudier plus rapidement et plus largement ces régions en haute résolution et à confirmer si elles abritent de nouvelles sources d’eau sur Mars. C’est vraiment comme avoir un tout nouvel instrument à bord de Mars Express près de 20 ans après son lancement.”

Les processeurs dans l’espace, de 1965 à nos jours

Enfin, Carlo Nenna, précise : “Nous avons dû relever un certain nombre de défis pour améliorer les performances de MARSIS. Notamment parce que le logiciel MARSIS a été conçu à l’origine il y a plus de 20 ans, en utilisant un environnement de développement basé sur Microsoft Windows 98 !”

Image 2 : De Windows 98 à Mars 2022 : la sonde spatiale Mars Express se met à niveau
La mise à jour du logiciel permet à MARSIS de rester allumé cinq fois plus longtemps et d’explorer une zone beaucoup plus étendue à chaque passage. Crédit : ESA

Source : ESA