Du 420TX au Z370 : la grande histoire de 25 ans de chipsets Intel

La période « pré-chipset » (avant 1991)

Image 1 : Du 420TX au Z370 : la grande histoire de 25 ans de chipsets Intel

Jadis, à l’époque des 8086/8088, les différentes fonctions entourant le processeur d’un ordinateur étaient confiées à de nombreux contrôleurs : le générateur d’horloge (par exemple un Intel 8284), le contrôleur de bus (un 8288), l’interface parallèle programmable (8255), le contrôleur DMA (8237), le contrôleur d’interruption programmable (8259), etc… Les progrès de miniaturisation aidant, il est petit à petit devenu possible de regrouper ces très nombreuses puces en quelques-une seulement. Le concept de « chip-set » était né.

Chez Intel, le premier « chip-set » n’était toutefois qu’un clone du POACH (PC-On-A-Chip) de ZyMOS fabriqué sous licence à partir de 1987 pour ses 80286 et 80386. Suivirent quelques autres jeux de puces, avec un niveau d’intégration toujours plus élevé, jusqu’à arriver aux premiers véritables chipsets contemporains, c’est à dire composés de deux (exceptionnellement trois) puces : le northbridge et le southbridge.