Accueil » Actualité » Intel désactive complètement le support de l’AVX-512 pour ses processeurs Alder Lake

Intel désactive complètement le support de l’AVX-512 pour ses processeurs Alder Lake

L’entreprise ne souhaite pas que vous mettiez les E-cores en sommeil pour profiter de l’AVX-512 sur les P-cores.

Officiellement, contrairement à ceux de 11e génération (Rocket Lake), les processeurs Intel de 12e génération, Alder Lake, ne supportent par le jeu d’instructions AVX-512 (Advanced Vector Extensions 512). La raison se trouve dans leur architecture hybride : les petits cœurs Gracemont, ou E-cores, ne prennent pas en charge l’AVX-512. Toutefois, pour les processeurs Alder Lake déjà lancés, qui mélangent tous des cœurs Golden Cove et Gracemont, des utilisateurs ont rapidement constaté qu’il était possible de profiter de l’AVX-512 sur les P-cores en désactivant les E-cores. Une bidouille qui ne serait pas du goût d’Intel selon un article publié sur l’Igor’s Lab : l’entreprise fournit aux fabricants de CM des microcodes empêchant l’activation de l’AVX-512 sur les P-cores.

Image 1 : Intel désactive complètement le support de l'AVX-512 pour ses processeurs Alder Lake
Image 2 : Intel désactive complètement le support de l'AVX-512 pour ses processeurs Alder Lake

Pourtant, dans certaines charges de travail, opter pour le combo P-cores / AVX-512 se révèle pertinent. Les développeurs de l’émulateur RPCS3 par exemple ont constaté des gains de performance significatifs avec les instructions AVX-512. Des mesures effectuées par Igor Wallossek vont dans ce sens. Elles montrent que parfois, miser sur « l’AVX-512 des cœurs Golden Cove P s’avère plus efficace que l’AVX2 et permet même d’augmenter la puissance de calcul avec une consommation d’énergie plus faible ».

Image 3 : Intel désactive complètement le support de l'AVX-512 pour ses processeurs Alder Lake

Pourquoi ne pas laisser le choix aux utilisateurs ?

En dépit de ces démonstrations, Intel ne semble donc pas changer sa position officielle ; au contraire, l’entreprise s’attèle à bloquer définitivement cette opportunité. Pour l’instant, Intel n’a pas publié d’article légitimant sa décision. Quoi qu’il en soit, le nombre d’applications supportant les instructions AVX-512 reste limité et la désactivation des E-cores n’est ainsi pas toujours bénéfique. Bon, ce n’est pas vraiment une raison pour supprimer cette possibilité, d’autant plus qu’elle ne présente pas vraiment de risque pour le grand public mais contente certainement des utilisateurs plus expérimentés. Se pose aussi la question des puces non-K à venir, dont certaines n’ont que des P-cores. Bref, comme suggéré dans l’article source, un « CPU avec uniquement des P-cores et l’AVX-512 ne serait-il pas [finalement] bien plus économique et écologique ? »