Accueil » Actualité » Intel détaille sa gamme Rocket Lake-S : le Core i9-11900K annoncé supérieur au Ryzen 9 5900X dans les jeux

Intel détaille sa gamme Rocket Lake-S : le Core i9-11900K annoncé supérieur au Ryzen 9 5900X dans les jeux

Malgré ses 4 cœurs en moins, la puce Rocket Lake-S serait plus performante que l’AMD dans des titres comme Cyberpunk 2077 ou Watch Dogs : Legion.

Le principal champ de bataille de l’affrontement entre les Ryzen 5000 d’AMD et les Rocket Lake-S d’Intel sera sans conteste celui du jeu vidéo. AMD argue que ses Ryzen 5000 sont les meilleurs processeurs gaming au monde, mais Intel a bien l’intention d’infirmer cette assertion avec sa onzième génération de processeurs de bureau. Si les performances de Zen 3 ont été décortiquées dans de nombreux tests, pour Cypress Cove, l’architecture CPU des Rocket Lake-S, il faut pour l’instant se fier aux résultats qui ont fuité et aux propres déclarations d’Intel ; jusqu’à présent, l’entreprise avait simplement promis une hausse des IPC d’au moins 10 %. À l’occasion du CES 2021, Intel a décidé de mener une offensive un peu plus ciblée, avec une confrontation directe entre le Core i9-11900K et le Ryzen 9 5900X.

Image 1 : Intel détaille sa gamme Rocket Lake-S : le Core i9-11900K annoncé supérieur au Ryzen 9 5900X dans les jeux
Image 2 : Intel détaille sa gamme Rocket Lake-S : le Core i9-11900K annoncé supérieur au Ryzen 9 5900X dans les jeux

Avec ses 8 cœurs / 12 threads, le premier est le porte-étendard des Rocket Lake-S. Ce n’est pas le cas du second, qui a devant lui le Ryzen 9 5950X. Bon, plus que des classements internes à une même gamme, ce seront surtout les tarifs qui détermineront les rivaux directs. Toujours est-il qu’avec ses 12 cœurs / 24 threads, le Ryzen 9 5900X est nettement mieux achalandé que la puce Intel. Malgré ce surplus de cœurs, il serait devancé de quelques images par seconde dans des jeux comme Total War : Three Kingdoms, Metro Exodus, Cyberpunk 2077, Watch Dogs : Legion ou Assassin’s Creed : Valhalla.

Un processeur Rocket Lake-S déjà poussé à 6,9 GHz

Associés à une RTX 3080

Intel a sans doute choisi des jeux à l’avantage de son processeur ; néanmoins, cette liste contient plusieurs titres majeurs sortis récemment. En 1080p, le Core i9-11900K a ainsi une avance comprise entre 2 et 8 %. Les processeurs collaboraient avec une carte graphique NVIDIA GeForce RTX 3080 XC3 d’EVGA.

Il faudra attendre des tests indépendants pour émettre un jugement définitif. Cependant, il semble que les Rocket Lake-S d’Intel pourront effectivement rivaliser avec les Ryzen 5000 d’AMD dans les jeux vidéo. Les juges de paix seront, comme toujours, les tarifs, mais aussi la disponibilité.

Par ailleurs, petite parenthèse, en novembre dernier, Intel et IO Interactive annonçaient une optimisation d’Hitman 3 avec les processeurs « 8 cœurs et plus ». Une déclaration plutôt floue désormais clarifiée : cela se traduit par un ajustement de la physique, de la densité de NPC ou de l’audio 3D de manière automatique en fonction du processeur Intel. La société argue ainsi 7 % de performances supplémentaires pour le Core i9-11900K par rapport au Core i9-10900K sur Hitman 3, sans toutefois préciser si cette hausse résulte des fonctionnalités susmentionnées ou simplement des meilleures prestations globales de la puce Rocket Lake-S.

DDR4-3200, PCIe 4.0

Nous l’avons vu, les Rocket Lake-S s’appuient sur une architecture CPU Cypress Cove. Cette dernière est héritée des architectures Sunny Cove / Willow Cove des puces Ice Lake / Tiger Lake grâce à une méthode baptisée « backporting ». Celle-ci permet d’adapter une conception imaginée pour un nœud plus réduit à un nœud plus conséquent ; dans le cas présent, du 10 nm au 14 nm. En contrepartie, cela empêche d’atteindre 10 cœurs, faute de place. Mais ce n’est pas les seules améliorations. Les Rocket Lake-S ont aussi droit à un contrôleur mémoire qui gère la DDR4-3200 en natif. Celui des Comet Lake-S se limitait à de la DDR4-2933.

Image 3 : Intel détaille sa gamme Rocket Lake-S : le Core i9-11900K annoncé supérieur au Ryzen 9 5900X dans les jeux
Image 4 : Intel détaille sa gamme Rocket Lake-S : le Core i9-11900K annoncé supérieur au Ryzen 9 5900X dans les jeux

L’autre ajout majeur est bien sûr la prise en charge du PCIe 4.0 sur 20 lignes. Afin d’accélérer les charges de travail IA, la plateforme Rocket Lake gère également les fonctions DLBoost (Deep Learning Boost) et VNNI d’Intel basées sur les instructions AVX-512.

iGPU Xe LP

L’iGPU n’est pas en reste, avec l’intégration d’une architecture graphique Xe LP. Intel indique avoir ajouté un tiers d’unités d’exécution et mentionne des performances jusqu’à 50 % supérieures par rapport solutions UHD 630 de la génération précédente. À l’instar des Radeon RX 6000 d’AMD, les iGPU Rocket Lake-S gèrent le format vidéo AV1, un codec qui améliore la compression d’environ 20 % par rapport à l’actuel VP9.

Carte mères 500

Au sujet des cartes mères, les processeurs Rocket Lake-S sont rétro-compatibles avec certains chipsets série 400. Il y a cependant un doute sur les chipsets H410 et B460. Naturellement, ils ont aussi droit à leurs propres cartes mères sur des chipsets série 500. D’ailleurs, si Intel a doublé la largeur DMI 3.0 de quatre à huit lignes (le canal qui relie le CPU aux chipsets) pour permettre un débit théorique de 7,86 Go/s, ce privilège serait réservé chipset Z590 ; en effet, les chipsets B560 et H510 resteraient sur du 4 lignes (comme les chipsets 400 bien entendu).

GammeComet Lake-SRocket Lake-S
PEGx16x16
NVMex0x4
DMIx4x8
Total20 lignes26 lignes

Malheureusement, Intel n’a donné ni date de lancement, ni dévoilé les différents processeurs de la gamme. Vous pouvez revoir la conférence de la société ci-dessous. Une large partie concerne les puces mobiles, notamment les Tiger Lake H35 et Tiger Lake vPro.