Accueil » Actualité » Un écart de performance d’environ 15 % entre les processeurs Rocket Lake-S et Comet Lake-S ?

Un écart de performance d’environ 15 % entre les processeurs Rocket Lake-S et Comet Lake-S ?

Supérieur à celui qui sépare les gammes Comet Lake et Coffee Lake, mais peut-être insuffisant face aux Ryzen 5000 d’AMD.

S’il ne faut apparemment pas les attendre avant fin mars, les processeurs Rocket Lake-S d’Intel n’en finissent pas de s’échauffer avant leur sortie ; nous avons notamment croisé le Core i7-11700K devançant le Ryzen 9 5950X en mono-cœur sur Geekbench 5. Le revoici sur CPU-Z, en compagnie d’un autre 8 cœurs / 16 threads de la gamme, le Core i9-11900K.

Image 1 : Un écart de performance d'environ 15 % entre les processeurs Rocket Lake-S et Comet Lake-S ?
Image 2 : Un écart de performance d'environ 15 % entre les processeurs Rocket Lake-S et Comet Lake-S ?
Image 3 : Un écart de performance d'environ 15 % entre les processeurs Rocket Lake-S et Comet Lake-S ?

Les deux processeurs confirment leurs bonnes prestations en mono-cœur. Sur CPU-Z, le Core i9-11900K, porte-étendard des Rocket Lake-S, marque 695 points en mono-cœur, 6 522 points en multicœurs. Il devance son ancêtre, le Core i9-10900K, de 19 % en mono-cœur ; son rival, le Ryzen 9 5950X, de 3 % environ. En revanche, clairement pas aidé par son nombre de cœurs inférieur, il peine en multicœurs : battu par le Core i9-10900K, qui bénéficie de deux cœurs supplémentaires, humilié par le Ryzen 9 5950X, qui en compte deux fois plus. Sur CPU-Z, le Core i7-11700K réalise 67X points en mono-cœur, 6 3XX en multicœurs. Il devance ainsi son aïeul, le Core i7-10700K sur les deux tableaux.

Un processeur Alder Lake-S à 16 cœurs / 24 threads apparaît sur Geekbench 5

La bataille des 8 cœurs

Un échantillon d’ingénierie du Core i9-11900K a aussi été testé par Chiphell sur Cinebench R15. Il prend place sur une carte mère B560. Afin de mesure les gains en matière d’IPC, indépendamment des fréquences, le site a mis à l’essai les Core i9-9900K, Core i7-10700K, Core i9-11900K et Ryzen 7 5800X, tous des 8 cœurs, en verrouillant à chaque fois la fréquence maximale à 4 GHz pour chacune des puces. La machine de test utilise une carte mère B560 pour les puces Intel, B550 pour celle d’AMD. Les processeurs œuvrent avec une carte graphique RX 6800 et 16 Go (2 x 8 Go) de DDR4-3600 ; ils sont refroidis par watercooling.

ProcesseurScore mono-cœur Cinebench R15Score multicœurs Cinebench R15
Ryzen 7 5800X2211 121
Core i9-11900K ES2001 029
Core i7-10700K176888
Core i9-9900K168852

Comme vous le constatez avec les valeurs présentes dans le tableau ci-dessus, l’architecture Cypress Cove des puces Rocket Lake-S leur accorde une hausse des performances de 13-15 % environ par rapport aux processeurs Comet Lake-S. Une hausse que certains jugeront peut-être modérée, mais qui reste dans tous les cas nettement plus conséquente que celle qui sépare Comet Lake à Coffee Lake. Suffisant pour inquiéter AMD et détourner les clients des puces Zen 3 ? Rien de moins sûr.

Image 4 : Un écart de performance d'environ 15 % entre les processeurs Rocket Lake-S et Comet Lake-S ?
Image 5 : Un écart de performance d'environ 15 % entre les processeurs Rocket Lake-S et Comet Lake-S ?

Sources : VideoCardz, Tom’s Hardware US