Accueil » Actualité » Intel valide un investissement de 33 milliards d’euros en Europe

Intel valide un investissement de 33 milliards d’euros en Europe

Un projet Silicon Junction qui doit engager jusqu’à 80 milliards d’euros d’ici 2030.

Intel a officialisé un plan d’investissement massif en Europe. L’entreprise prévoit de débourser 80 milliards d’euros d’ici la fin de la décennie (2030). L’investissement initial est une enveloppe de 33 milliards d’euros. Plus de la moitié de ce budget, 17 milliards d’euros, va servir à la construction d’une nouvelle Mega Fab. Comme le pressentait un rapport de Reuters publié en juin 2021, celle-ci sera bien érigée en Allemagne. Néanmoins, Intel n’a finalement pas choisi la Bavière pour y implanter son usine ; la firme a opté pour la ville de Magdebourg, située dans le Land de la Saxe-Anhalt.

Intel propose les rendus ci-dessus de la Mega Fab en question. La société précise que les travaux débuteront au cours du premier semestre 2023. Les premières lignes de production seront opérationnelles fin 2027.

Image 1 : Intel valide un investissement de 33 milliards d'euros en Europe
Image 2 : Intel valide un investissement de 33 milliards d'euros en Europe

Si l’Allemagne rafle la Mega Fab, d’autres pays européens vont également profiter des investissements d’Intel. La France par exemple accueillera un nouveau centre de R&D et de conception. Des fonds supplémentaires seront injectés dans les services de fonderie, fabrication et R&D situés en Irlande, Italie, Espagne et Pologne. Nous détaillons chacun de ses investissements plus loin dans l’article.

Image 3 : Intel valide un investissement de 33 milliards d'euros en Europe

Samsung officialise la construction d’une usine à 17 milliards de dollars au Texas

Des investissements qui s’inscrivent dans le cadre de l’EU Chips Act

Pat Gelsinger, PDG d’Intel, déclare : « Les investissements que nous prévoyons constituent une étape majeure tant pour Intel que pour l’Europe. L’EU Chips Act permettra aux entreprises privées et aux gouvernements de travailler ensemble pour faire progresser de façon spectaculaire la place de l’Europe dans le secteur des semi-conducteurs. Cette vaste initiative stimulera l’innovation en matière de R&D en Europe et apportera une fabrication de pointe dans la région, au bénéfice de nos clients et partenaires du monde entier. Nous sommes déterminés à jouer un rôle essentiel dans le façonnement de l’avenir numérique de l’Europe pour les décennies à venir. »

Précisons que l’EU Chips Act désigne « le plan de l’Europe pour redevenir leader mondial des semi-conducteurs ». Vous pouvez consulter ses tenants et aboutissants, expliqués en français, sur le site de la Commission Européenne.

Le détail des investissements par pays

Intel précise que la Mega Fab allemande mettra à profit ses technologies de pointe, y compris les futures technologies de transistors de l’ère de l’angström. Elle contribuera à la création de 7 000 emplois (temporaires) dans le secteur de la construction, puis de 3 000 emplois permanents et de milliers d’emplois indirects chez les sous-traitants.

Dans l’Hexagone, Intel va déployer un nouveau centre européen de R&D au Plateau de Saclay, un lieu situé à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Paris. Ce centre deviendra le siège européen d’Intel dans les domaines du HPC et de l’IA en Europe. Une fois terminé, ce centre emploiera 1 000 personnes ; 450 postes seront à pourvoir d’ici fin 2024.

En Irlande, les installations d’Intel situées à Leixlip vont recevoir une enveloppe de 12 milliards d’euros. Cette somme permettra notamment de moderniser les processus de fabrication jusqu’à l’Intel 4 (anciennement Intel 7 nm).

Du côté de l’Italie, Intel va consacrer, à terme, 4,5 milliards d’euros à la construction d’une usine de fabrication ultramoderne – la première de ce type en Europe selon l’entreprise. L’usine doit être mise en service entre 2025 et 2027. Elle emploiera 1 500 personnes de manière directe et devrait contribuer à la création de 3 500 emplois indirects supplémentaires. Intel compte mettre l’accent sur une collaboration entre Tower Semiconductor et ST Microelectronics. Précisons que ST Microelectronics exploite actuellement une usine de semi-conducteurs à Agrate Brianza.

À Gdansk, en Pologne, Intel va augmenter de 50 % l’infrastructure de ses laboratoires dans une optique de développement de solutions dans les domaines des réseaux neuronaux profonds, de l’audio, des centres de données et de l’informatique en nuage. L’expansion devrait être achevée en 2023.

Enfin, finissons par l’Espagne. Intel prévoit d’agrandir ses laboratoires du Barcelona Supercomputing Center.

Source : Intel