Accueil » Actualité » La PlayStation 5 embarque désormais un SoC gravé en 6 nm

La PlayStation 5 embarque désormais un SoC gravé en 6 nm

Un SoC Oberon Plus gravé en 6 nm qui remplace le SoC Oberon initial en 7 nm.

Depuis fin août, Sony commercialise des versions CFI-1202 de PlayStation 5, plus légères : 300 grammes de moins pour le modèle classique, 200 grammes pour l’édition numérique. Les opérations de désassemblage, comme celle menée par Austin Evans, ont permis d’expliquer les raisons de cet amaigrissement : un ensemble carte mère / dissipateur thermique un peu plus léger. En outre, Austin Evans notait une consommation en légère baisse (environ 10 %). Selon un rapport publié par Angstronomics, les PlayStation 5 dernière cuvée possèdent un nouveau SoC.

Image 1 : La PlayStation 5 embarque désormais un SoC gravé en 6 nm
Oberon Plus SoC (gauche) / Oberon (droite) © Angstronomics

Initialement, les PlayStation 5 embarquaient un SoC custom AMD, nom de code Oberon, gravé en 7 nm (N7) par TSMC. Ce n’est plus le cas des modèles CFI-1202, lesquels héritent d’un SoC Oberon Plus, toujours produit par TSMC, mais sur son processus de gravure N6. Résultat : le nouveau SoC a une surface de die de 260 mm2 contre 300 mm2 pour l’ancien.

Voici la première PlayStation 5 ‘Slim’ et watercoolée, haute de seulement 2 cm

Consommation et finesse en baisse, prix en hausse

Naturellement, ce passage à une finesse de gravure plus perfectionnée induit certaines améliorations. Pour le N6, un processus qui reste compatible avec les puces conçues en N7, TSMC se contente d’évoquer une densité logique 18 % supérieure. Dans les faits, passer du N7 au N6 permet également de réduire un peu la consommation d’énergie à fréquences identiques ; de quoi éclaircir la réduction de 10 % constatée par Austin Evans et justifier l’adoption d’un système de refroidissement plus frêle qu’autrefois.

Les nouveaux acquéreurs de PlayStation 5 peuvent donc mettre la main sur une console vendue 10 % plus cher mais 10 % moins énergivore, et obtenir, de fait, la première console grand public munie d’un SoC gravé en 6 nm. Enfin, la publication d’Angstronomics précise que la production de SoC Oberon en 7 nm sera bientôt stoppée pour ne laisser place qu’à celle de SoC Oberon Plus en 6 nm.

Sources : Angstronomics, TSMC