Accueil » Actualité » La Russie se lance dans la production de cartes mères B450

La Russie se lance dans la production de cartes mères B450

Une carte mère B450M Pro4 d’ASRock version russe.

Depuis plusieurs années, la Russie tend à accroître son contrôle sur le matériel informatique présent sur son territoire ; ce, autant pour des considérations économiques que sécuritaires. Dans cette optique, GS Group Holding et Philax ont commencé la fabrication à Kaliningrad de la première carte mère russe. Elle s’appuie sur un chipset B450 d’AMD.

Image 1 : La Russie se lance dans la production de cartes mères B450
B450 Philax
Image 2 : La Russie se lance dans la production de cartes mères B450
ASRock B450M Pro4

En découvrant le cliché de ladite carte mère, à gauche, certains d’entre vous ont dû relever une étrange ressemblance avec la carte mère B450M Pro4 d’ASRock, également en photo ci-dessus, à droite. Et pour cause : Philax et ASRock auraient conclu un accord de licence pour ce modèle. Selon nos confrères de Tom’s Hardware US, les firmes russes ont jeté leur dévolu sur ce modèle en raison de sa capacité à intégrer un module de plateforme sécurisée TPM (Trusted Platform Module).

Des scientifiques russes surpassent un supercalculateur avec un seul GPU Nvidia

Un chipset B450 plus tout jeune mais commode

Cette carte mère B450 russe reprend un format Micro-ATX standard. Elle embarque quatre emplacements mémoire DDR4-3200. Sont aussi présents un emplacement PCIe 3.0 x16 et un PCIe 2.0 x1, quatre ports SATA III et deux ports M.2. Enfin, les entrées/sorties incluent des ports HDMI, D-Sub, DVI-D, quatre ports USB 3.1 Gen1, deux ports USB 2.0, un port USB Type-C et un port USB 3.1 Gen2 Type-A.

Le chipset B450 n’est pas le plus récent ni le plus haut de gamme des chipsets d’AMD. Cependant, il offre l’avantage d’être peu onéreux et compatible avec un large panel de processeurs (Ryzen 4000 et Ryzen 5000). Philax table sur une production totale de 40 000 cartes mères, logiquement destinées au marché russe. On suppose que plusieurs exemplaires atterriront dans des administrations gouvernementales.

La Russie souhaite développer un processeur Elbrus à 32 cœurs d’ici 2025

Outre les cartes mères, GS Group Holding et Philax vont également produire environ 50 000 écrans dans les prochains mois. Enfin, les deux entités planchent aussi sur des cartes mères pour les processeurs russes Elbrus et Baikal.