Accueil » Actualité » La Russie présente son 1er CPU Baikal

La Russie présente son 1er CPU Baikal

Image 1 : La Russie présente son 1er CPU BaikalLe Baikal T1Baikal Electronics, le concepteur russe de puces, vient de présenter son premier processeur, le Baikal-T1, selon CPU World. La firme avait annoncé l’an dernier travailler sur un processeur ARM utilisant un core Cortex A57 (cf. « La Russie veut son propre processeur ARM, le Baikal »). La puce utilise finalement une architecture MIPS Warrior P5600 qui date de l’an dernier et qui est connue pour avoir de bonnes performances en single threading. Le processeur russe sera gravé en 28 nm par TSMC et il disposera d’un package de 25 mm x 25 mm.

La puce dispose de 2 Mo de cache L2, d’un contrôleur DDR3 et d’un module PCI-Express 3 à 4 lignes. Elle gère des ports USB 2.0, deux ports SATA 3.0 et des ports Ethernet Gigabit et 10 Gigabits. La puce aurait un TDP de moins de 5 W et elle serait disponible à la vente aux OEM d’ici le 1er juin 2015. La firme devrait principalement cibler les entreprises russes travaillant pour le gouvernement et désirant utiliser autre chose que des processeurs Intel ou AMD. Nous pensons d’ailleurs que c’est pour cela que la firme a choisi une architecture MIPS qui appartient à Imagination, alors qu’Intel et AMD ont des parts dans ARM (cf. « MIPS acheté par le père des PowerVR, les brevets vendus à ARM »). Pour mémoire, une autre compagnie russe vient aussi de présenter un processeur ressemblant beaucoup au Crusoe de Transmetta (cf. « Elbrus–4C : un processeur russe qui émule un CPU x86 »). Alors que les relations entre les États-Unis et la Russe se compliquent, ce dernier tente de moins dépendre sur les entreprises américaines et il est loin d’être le premier (cf. « La Chine vise les 100 pétaflops en 2015, l’exaflops en 2018 »).