Accueil » Actualité » Le Core i9-11900K est moins performant que le Core i9-10900K dans certains jeux

Le Core i9-11900K est moins performant que le Core i9-10900K dans certains jeux

Ses deux cœurs en moins semblent préjudiciables, y compris dans les jeux.

Lors du CES 2021, Intel a donné de nouvelles informations au sujet de ses processeurs Core de onzième génération, les Rocket Lake-S. L’entreprise a mis en avant une hausse des instructions par cycle pouvant atteindre 19 % par rapport à la génération précédente ; elle a également vanté les prouesses dans les jeux du porte-étendard de la gamme, le Core i9-11900K, à travers des résultats sur des titres comme Watch Dogs : Legion ou Cyberpunk 2077. D’après ces tests, malgré ses 8 cœurs / 16 threads, la puce devancerait un Ryzen 5 5900X, pourtant armé de 12 cœurs / 24 threads. D’autres benchmarks, qui émanent cette fois d’une source indépendante, contrebalancent un peu ces promesses. En effet, dans certains cas, le Core i9-11900K serait devancé par son ancêtre, le Core i9-10900K.

Il faut dire que chez Intel, on a opté pour une stratégie à contre-courant : enlever des cœurs CPU plutôt qu’en rajouter. Ainsi, comme indiqué ci-dessus, les Core i9 Rocket Lake-S n’ont plus 10 cœurs / 20 threads mais 8 cœurs / 16 threads. Ils sont censés compenser ce déficit par leur architecture CPU Cypress Cove plus efficiente en matière d’IPC et de possibles fréquences en hausse. TechTuber livre quelques résultats préliminaires d’un duel entre le Core i9-10900K et le Core i9-11900K. La perte de cœurs semble préjudiciable dans certaines circonstances.

L’overclocking mémoire sera bien autorisé sur les cartes mères H570 et B560

Un Core i9-11900K moins « future proof » ?

Les deux processeurs fonctionnent à 5,2 GHz et prennent place sur une carte mère Z490. Ils collaborent avec 16 Go de DDR4-3600 et une carte graphique NVIDIA GeForce RTX 3080.

Sur des benchmarks synthétiques, le Core i9-11900K surclasse son ancêtre en mono-cœur. En revanche, il est battu en multicœurs. Ainsi, sur CPU-Z, le processeur Rocket Lake-S marque 693 points en mono-cœur, 6 723 en multicœurs ; la puce Comet Lake-S, 622 et 7 626 points respectivement. Même tendance sur Cinebench R23, avec 1 388 points en mono-cœur et 16 535 points en multicœurs pour le Core i9-10900K, contre 1 582 et 13 864 points pour le Core i9-11900K.

Image 8 : Le Core i9-11900K est moins performant que le Core i9-10900K dans certains jeux

Maintenant, la plupart des utilisateurs ne passent pas leurs journées à tester ainsi leur processeur ; beaucoup prendront les performances en jeux comme critère principal.

Mais là encore, le Core i9-11900K pâtit parfois de ses deux cœurs en moins. Sur Cyberpunk 2077 par exemple, à réglages identiques, le Comet Lake-S offre un framerate moyen légèrement supérieur au Rocket Lake-S : 70 ips contre 65. Par contre, les baisses de framerate sont moins conséquentes pour le Core i9-11900K, avec aucune chute sous les 30 ips, contre 18 pour le Core i9-10900K.

Il faudra attendre la sortie officielle et d’autres tests pour émettre un jugement définitif, mais pour ceux qui possèdent déjà un Core i9-10900K, le Core i9-11900K ne semble pas offrir une énorme plus-value ; pire, il se montrerait moins à l’aise que son ancêtre dans certains scénarios, y compris en jeu, même s’il offre apparemment une fréquence d’images plus stable. En outre, en dépit de son architecture CPU moins performante, le Core i9-10900K pourrait s’avérer plus viable sur le long terme grâce à ses deux cœurs supplémentaires.

Source : WCCFTech