Accueil » Actualité » Les APU Renoir d’AMD se cachent dans les derniers pilotes Bootcamp

Les APU Renoir d’AMD se cachent dans les derniers pilotes Bootcamp

Les premières caractéristiques des APU d’AMD combinant un CPU Zen 2 en 7 nm et un GPU Vega ont fuité à travers les derniers pilotes.

Après Picasso et en attendant Cézanne, c’est le patronyme d’un autre peintre qu’AMD s’apprête à emprunter pour sa future gamme d’APU. Baptisée Renoir, cette nouvelle série corrige l’un des principaux écueils des APU de série 3000 sortis cet été, avec le passage au 7 nm côté CPU (contre 12 nm pour le Zen+ des Picasso). En clair, ils unifient la famille complète des puces d’AMD, en embarquant les cœurs Zen 2 gravés en 7 nm des Ryzen de troisième génération.

Image 1 : Les APU Renoir d'AMD se cachent dans les derniers pilotes Bootcamp

Zen 2 en 7nm et un GPU Radeon Vega

On doit ces premières indiscrétions à un utilisateur de Reddit ayant scruté à la loupe les pilotes GPU AMD Bootcamp publiés en ce mois de décembre. Outre l’adoption de l’architecture Zen 2 en 7 nm, on apprend qu’AMD maintiendrait la partie GPU Radeon Vega, et non l’iGPU Navi initialement pressenti. Celui-ci devrait être de la partie à la génération suivante, répondant au nom de code Cézanne, avec en prime des cœurs Zen 3 gravés en 7 nm+ par TSMC. Le GPU Vega intégré devrait toutefois être plus proche de celui des Radeon VII que de celui des Radeon RX Vega 56/64.

Image 2 : Les APU Renoir d'AMD se cachent dans les derniers pilotes Bootcamp

La fuite recense ainsi la bagatelle de 28 références, qui se déclinent tout autant à des ordinateurs de bureau autour du socket AM4 qu’à des PC portables avec le nouveau socket FP6. On retrouve ainsi 14 puces mobiles, qui se divisent en huit modèles avec un TDP de 15 W et six unités avec un TDP de 14 W. Côté bureau, on parle également de 14 références, avec huit APU à 35 W et six APU à 65 W. En réalité, chaque modèle se décline en une version “Pro” et une version “Grand public”, sans plus de détails sur leurs caractéristiques exactes. On sait tout juste que la partie graphique des APU mobiles comprendrait 6, 8, 9, 10, 11, 12 ou 13 unités de calcul, contre 3, 4, 6, 8, 9, 10 ou 11 unités pour leurs équivalents bureautiques.

Des Ryzen 3 aux Ryzen 9, en versions mobiles et bureautiques

Les premiers noms de code ressortent également de cette analyse préliminaire, avec pour la partie mobile sur socket FP6, en 15 W :

  • Ryzen 9 B12 15W (12 ou 13 unités de calcul)
  • Ryzen 9 Pro B12B 15W (12 ou 13 unités de calcul)
  • Ryzen 7 B10 15W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 7 Pro B10 15 W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 5 B8 15W (8 ou 9 unités de calcul)
  • Ryzen 5 Pro B8B 15W (8 ou 9 unités de calcul)
  • Ryzen 3 B6 15W (6 unités de calcul)
  • Ryzen 3 Pro B6B 15W (6 unités de calcul)

La même gamme pour mobiles, avec un TDP de 45 W cette fois :

  • Ryzen 9 B12 45W (12 ou 13 unités de calcul)
  • Ryzen 9 Pro B12B 45W (12 ou 13 unités de calcul)
  • Ryzen 7 B10 45W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 7 Pro B10B 45W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 5 B8 45W (8 ou 9 unités de calcul)
  • Ryzen 5 Pro B8B 45W (8 ou 9 unités de calcul)

Et pour les APU pour PC de bureau, sur socket AM4, en 65 W :

  • Ryzen 7 B10 65W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 7 Pro B10B 65W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 5 B8 65W (8 ou 9 unités de calcul)
  • Ryzen 5 Pro B8B 65W (8 ou 9 unités de calcul)
  • Ryzen 3 B6 65W (6 unités de calcul)
  • Ryzen 3 Pro B6B 65W (6 unités de calcul)

Et enfin, les huit dernières références bureautiques, avec un TDP de 35 W :

  • Ryzen 7 B10 35W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 7 Pro B10B 35W (10 ou 11 unités de calcul)
  • Ryzen 5 B8 35W (8 ou 9 unités de calcul)
  • Ryzen 5 Pro B8B 35W (8 ou 9 unités de calcul)
  • Ryzen 3 B6 35W (6 unités de calcul)
  • Ryzen 3 Pro B6 35W (6 unités de calcul)
  • Ryzen 3 B4 35W (3 ou 4 unités de calcul)
  • Ryzen 3 Pro B4 35W (3 ou 4 unités de calcul)

Petite originalité, seule la gamme dédiée à l’univers mobile hériterait d’un Ryzen 9 – cela signifie que l’affrontement avec les Core i9 mobiles d’Intel n’effraie nullement AMD. Concernant la compatibilité de ces APU de série 4000 avec le socket AM4 des cartes mères bureautiques, il faudra toutefois être vigilant avec les tous premiers modèles apparus sur le marché, en particulier les cartes embarquant un chipset A300. La balle est dans le camp des constructeurs de cartes mères, pour éclaircir ce point.

Image 3 : Les APU Renoir d'AMD se cachent dans les derniers pilotes Bootcamp

En clair, on peut considérer que les APU Renoir mobiles présentant un TDP de 45W seront en directe opposition avec les Intel Coffee Lake-H et que leurs équivalents en 15W affronteront les Intel Comet Lake-U et Ice Lake-U. Les tarifs et la disponibilité de cette nouvelle gamme n’ont pas encore été annoncés, mais gageons qu’elle devrait pointer le bout de ses transistors d’ici le deuxième trimestre 2020.