Accueil » Actualité » Les recommandations PSU pour les cartes graphiques Ampere de NVIDIA détaillées

Les recommandations PSU pour les cartes graphiques Ampere de NVIDIA détaillées

750 W minimum pour la RTX 3080 et la RTX 3090 avec un Core i5/i7 ou un Ryzen 5/7 ; jusqu’à 1000 W avec un processeur Intel HEDT.

Si au départ, on pensait que les GPU Ampere de NVIDIA pourraient se montrer relativement sobres en matière de consommation énergétique, ce n’est clairement pas le cas, bien au contraire. Comme Intel avec ses processeurs Comet Lake-S, NVIDIA a décidé de lâcher les watts pour privilégier les performances au détriment de la consommation. Pour la RTX 3080, la firme préconise une alimentation de 750 W. En pratique, celle-ci atteint une consommation moyenne de 335 W. Mais pour le moment, on ne sait pas grand-chose des exigences énergétiques des autres modèles. Asus vient remédier à ce problème.

Image 1 : Les recommandations PSU pour les cartes graphiques Ampere de NVIDIA détaillées

Pour aider les clients à se repérer, la société livre un tableau récapitulatif des recommandations en fonction des systèmes. Celui-ci indique la puissance conseillée en fonction de la plate-forme GPU Ampere + CPU. Les processeurs concernés sont les Core i5, Core i7, Core i9 et Intel HEDT (Cascade Lake-X par exemple) ; du côté d’AMD, les Ryzen 5, Ryzen 7, Ryzen 9 et Ryzen Threadripper.

Obtenir une GeForce RTX 3000 risque d’être difficile dans les prochaines semaines

Un marché des alimentations déficitaire

Pour la RTX 3090 et la RTX 3080, il faudrait ainsi un bloc d’alimentation de 750 W lorsque l’une d’elles est associée à un Core i5/i7 ou Ryzen 5/7 ; 850 W avec un Core i9 ou Ryzen 9 ; enfin, dans le cas de la RTX 3090, un bloc de 1000 W est recommandé avec une puce Intel HEDT ou un processeur AMD Threadripper.

La RTX 3070 s’avère un peu moins gourmande, avec 100 W de moins pour chaque configuration susmentionnée, hormis avec les puces HEDT et Threadripper.

Forcément, certains acquéreurs risquent de devoir changer leur bloc d’alimentation. Malheureusement pour eux, la conjoncture sur ce secteur n’est pas bonne. En effet, l’année 2020 a vu le prix des alimentions partir à la hausse. La principale raison est la pandémie de coronavirus. Les confinements instaurés dans de nombreux pays ont contraint beaucoup de personnes à travailler à domicile. Par conséquent, le marché des PC a connu une croissance plus forte que prévue ; dans le même temps, la production chinoise a été fortement perturbée pendant plusieurs mois. Vous devinez la suite : comme toujours, une forte demande corrélée à une baisse de l’offre entraine une hausse des prix.

Source : Tom’s Hardware US