Nintendo remporte sa bataille contre Yuzu, l’émulateur Switch ferme définitivement

Alors que Nintendo s’acharne à gagner la guerre contre l’émulation, elle vient de remporter une bataille importante. Après avoir attaqué en justice les créateurs de l’émulateur Switch Yuzu, la firme vient d’obtenir la fermeture complète du logiciel ainsi que des dommages et intérêts importants.

Émulateur Yuzu fermeture

L’émulation est un sujet tabou dans le jeu vidéo et possède de nombreux détracteurs au sein de l’industrie. Si en soi la pratique de l’émulation n’est pas illégale, le téléchargement de ROM ou de jeu piraté l’est. C’est pourquoi de nombreuses entreprises font la guerre à cette pratique prétextant une violation de leur propriété intellectuelle ainsi qu’une perte potentielle de leurs revenus.

C’est le cas notamment de Nintendo qui est particulièrement sensible à la question de l’émulation. La firme japonaise n’aime vraiment pas que l’on touche à ses propriétés et elle est capable d’actions extrêmes pour faire valoir ses droits.

Alors que la firme vient tout juste d’attaquer les propriétaires de Yuzu en justice, le verdict vient de tomber. Malheureusement, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les fans de l’émulateur de la Nintendo Switch, celui-ci va devoir fermer.

Les créateurs de Yuzu écopent d’une amende très salée

Le litige a donc été réglé avec un règlement défavorable pour Yuzu. Selon l’accord de règlement, les développeurs de Yuzu, Tropic Haze, cesseront toute activité liée à l’émulateur et verseront des dommages et intérêts à Nintendo. Les conséquences de la décision de justice sont les suivantes :

  • Tropic Haze versera 2,4 millions de dollars à Nintendo.
  • Les développeurs vont devoir détruire toutes les copies de Yuzu en sa possession et cesseront de travailler sur l’émulateur et mettront fin à son hébergement.
  • Citra, l’émulateur 3DS de Tropic Haze, va également être détruit.
  • Enfin, le nom de domaine “yuzu-emu.org” va être cédé entièrement à Nintendo.

Émulateur Yuzu fermeture
Nintendo Switch OLED © Nintendo

L’émulateur Yuzu a été critiqué pour contourner le chiffrement de Nintendo et fournir des instructions détaillées pour obtenir des clés nécessaires à la lecture de jeux émulés. Les développeurs du logiciel affirment avoir lancé le projet de bonne foi. En revanche ils reconnaissent désormais que leur logiciel a conduit à une piraterie étendue.

Ils ont annoncé la fermeture de Yuzu et ont exprimé leur opposition à la piraterie de jeux vidéo. À partir de maintenant, il sera donc impossible de télécharger le logiciel. De plus aucune mise à jour ne sera déployée à l’avenir.

Nintendo va-t-elle gagner sa guerre contre l’émulation ?

Évidemment, cette décision ne fait pas l’unanimité. Comme dit plus haut, l’émulation possède de nombreux détracteurs, cependant, elle a aussi ses défenseurs. Certains affirment que cette pratique, au-delà de son caractère flirtant avec l’illégalité, est un moyen de préserver le patrimoine vidéoludique.

Il est vrai que l’émulation de jeux rétro qui ne sont plus disponibles ou jamais sortis en dehors de leur territoire permet de conserver une certaine mémoire de l’industrie. Cependant, cette pratique est également utilisée pour jouer à des jeux récents ou pas encore commercialisés. C’est exactement ce qui s’est passé avec le remake de Super Mario RPG qui était disponible en avance sur PC, par exemple.

Dans ce cas précis, il est compréhensible que l’émulation soit mal vue par l’industrie du jeu vidéo. Bien qu’elle ne représente pas un réel danger pour le portefeuille d’entreprise comme Nintendo, dans ce cas précis, l’émulation devient une pratique discutable.

Quoi qu’il en soit, le sort réservé à Yuzu était attendu. En revanche, il reste à voir ce que cette décision de justice va signifier pour l’avenir de l’émulation. Il est probable que celle-ci ne cesse pas complètement. Cependant, les logiciels s’adonnant à des pratiques similaires à celles de Yuzu vont certainement finir par disparaître eux aussi.

  • Nintendo a attaqué en justice les créateurs de l’émulateur Switch Yuzu pour avoir contourné le chiffrement de la console.
  • Un accord a été trouvé en défaveur de Yuzu, qui va devoir fermer définitivement.
  • De plus, ses créateurs vont devoir verser 2,4 millions de dollars à Nintendo en dommages et intérêts.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !