Accueil » Actualité » Procès GeForce GTX 970 : 30 dollars de dommages et intérêts par carte

Procès GeForce GTX 970 : 30 dollars de dommages et intérêts par carte

L’action collective intentée contre NVIDIA après le lancement chaotique de la GeForce GTX 970 touche à sa fin. La firme estime n’avoir rien fait de mal, mais offre une compensation de 30 dollars par carte.

Image 1 : Procès GeForce GTX 970 : 30 dollars de dommages et intérêts par carteUne GeForce GTX 970 pour boîtier mini-ITX

NVIDIA vient de passer un accord à l’amiable mettant fin à l’action collective issue de la controverse qui a touché les GeForce GTX 970. Pour rappel, la carte utilisait une configuration mémoire qui a été mal communiquée au public. Les caractéristiques techniques promettaient 4 Go de GDDR5 sur un bus 256 bits, mais les consommateurs bénéficiaient en fait de 3,5 Go sur 224 bits, 512 Mo de GDDR5 et 32 bits étant allouées à des fins exceptionnelles ou pour des informations peu utilisées.

Image 2 : Procès GeForce GTX 970 : 30 dollars de dommages et intérêts par carteLimitations architecturales

Comparativement à la GTX 980, la GTX 970 dispose de trois Stream Multiprocessors, 256 Ko de cache L2 et 8 ROP en moins. Le problème est que cela désactive aussi un lien vers les contrôleurs mémoire, ce qui complique grandement la gestion des 4 Go. Pour y remédier, NVIDIA a eu recours à une configuration asynchrone avec un bloc de 512 Mo sur 32 bits séparé du reste de l’architecture. Cette solution n’était pas nouvelle puisqu’elle était déjà utilisée sur les GeForce GTX 550 Ti et GeForce GTX 660. Le litige est né du fait que les documents envoyés à la presse indiquaient une configuration mémoire identique à la GTX 980 qui peut utiliser à tout moment la totalité de ses 4 Go sur 256 bits. Jen-Hsun Huang s’est excusé et malgré un lancement terni par cette controverse la carte est restée dans les annales comme offrant un excellent rapport qualité-prix.

À lire aussi :
Comparatif : les cartes graphiques du moment au banc d’essai

30 dollars pour 512 Mo de GDDR5

NVIDIA nie toute culpabilité, la firme expliquant que cet accord est dans son meilleur intérêt. En contrepartie de l’abandon des poursuites, le fabricant promet de payer 30 dollars aux clients ayant acheté une GeForce GTX 970. Ce montant est censé représenter la valeur des 512 Mo de GDDR5 et les 32 bits qui ne faisaient pas partie du bloc mémoire principal. Les procédures permettant de réclamer ce paiement ne sont pas encore définies, mais il faudra sans doute envoyer son reçu et soumettre une application. On s’attend aussi à ce que cette mesure soit réservée aux consommateurs américains.