Accueil » Dossier » SSD pro VS disques durs SAS 15000 rpm

SSD pro VS disques durs SAS 15000 rpm

2 : Evolutions des SSD 3 : Samsung PM810 (alias 470) Series : MZ-SPA256 4 : Fujitsu MBA3147RC (147 Go, 15 000 tr/min) 5 : Le RAID peut-il faire mieux que les SSD ? 6 : Configuration du test 7 : Temps d’accès et lecture/écriture de blocs 4 Ko 8 : Lecture/écriture : débits et streaming 9 : Performances E/S 10 : Performances applicatives 11 : Consommation 12 : Rendement 13 : Conclusion

Introduction

Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu’un nouveau SSD ne débarque. Si les produits ne cessent de déferler, quelques uns ont tout de même su ne pas retomber dans l’oubli en raison de leurs qualités comme par exemple les X25-M Postville d’Intel, de même que les fabricants de contrôleurs parmi lesquels JMicron, Indilinx ou encore Sandforce ont fait de réels progrès. Toshiba et Western Digital se sont eux aussi essayés aux SSD sans atteindre des sommets en termes de débits. Un des derniers arrivants mérite le détour : le Samsung PM810 (alias 470) se distingue par l’utilisation de « Toggle-mode DDR NAND ». Ce type de mémoire flash est sensé améliorer les performances en transférant les données à la fois sur le front montant et sur le front descendant des impulsions d’horloge, principe déjà mis en applications depuis sept ans avec les barrettes de DDR SDRAM ainsi que celles qui ont suivi. Curieux de voir les résultats, nous en avons pris deux pour un face à face avec un RAID massif composé de disques SAS 15 000 tr/min.

Image 1 : SSD pro VS disques durs SAS 15000 rpm

Jusqu’où vont les SSD actuels ?

Le fait que les SSD soient capables de mettre les disques durs à l’amende n’a rien de nouveau. Par ailleurs, bon nombre d’entre nous comprennent bien l’importance d’un débit de 200 Mo/sec, d’une consommation très faible, d’une résistance aux chocs importante ainsi que les pièges potentiels propres aux vieux systèmes d’exploitation. Les plus passionnés scrutent les performances E/S, le rendement, la stratégie de mise en cache, la répartition de l’usure, la gestion du TRIM et du RAID : ces points peuvent être déterminants pour le stockage à hautes performances.

Les Samsung PM810 sont de parfaits candidats pour un duel entre SSD et RAID de disques durs professionnels vu qu’ils représentent la dernière évolution en date pour le stockage sur mémoire flash. Par ailleurs, un nouveau comparatif spécifique étant en préparation, il n’y aura pas d’autres SSD dans cet article.

Les deux SSD Samsung PM810 256 Go sont donc opposés à huit disques Fujitsu MBA3147RC 148 Go dans une optique de performances maximales : les solutions testées sont montées en RAID 0 sur une carte contrôleur LSI Logic MegaRAID SAS 9260-8i.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Evolutions des SSD
  3. Samsung PM810 (alias 470) Series : MZ-SPA256
  4. Fujitsu MBA3147RC (147 Go, 15 000 tr/min)
  5. Le RAID peut-il faire mieux que les SSD ?
  6. Configuration du test
  7. Temps d’accès et lecture/écriture de blocs 4 Ko
  8. Lecture/écriture : débits et streaming
  9. Performances E/S
  10. Performances applicatives
  11. Consommation
  12. Rendement
  13. Conclusion