Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Le jeu qui a vaincu les PC

Image 1 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis est vite devenu un titre mythique pour les joueurs PC. Il était magnifique, avec un gameplay sans reproche, et surtout, c’est un jeu qui a défié les PC les plus puissants de l’époque. Tellement en avance sur son temps qu’il était difficile de le faire tourner correctement sur les machines haut de gamme. Crysis était l’un des premiers jeu DirectX 10 et 64 bits, et il est ainsi devenu un symbole, un benchmark à lui seul. Il a fini par laisser son empreinte dans l’histoire, dans une expression toute simple, mais très évocatrice : « Can it run Crysis ? »

Il faut dire que ce jeu était une véritable démonstration technologique de bout en bout, en plus d’offrir un excellent gameplay. Aujourd’hui, à l’occasion des 10 ans de la sortie du jeu (entre les 13 et 15 novembre 2007), nous avons ressorti son DVD du placard, et appelé EA pour transposer la licence sur Origin. Nous l’avons ensuite testé avec une trentaires de GPU, histoire de savoir si nos PC actuels peuvent enfin faire tourner ce satané moteur 3D !

Qualité graphique toujours d’actualité

Premier constat en reprenant ce jeu en main : c’est toujours aussi beau, le rendu graphique n’a presque pas vieilli. Voilà de quoi démontrer que le jeu était en fait très en avance sur son temps, avec un moteur CryENGINE2 (évolution du CryENGINE du premier Far Cry) qui pourrait encore aujourd’hui servir de base à de beaux FPS en monde ouvert. Si vous êtes sceptiques, voilà de quoi vous convaincre en vidéo :

Crysis

Les shaders sont toujours aussi beaux, la nature est particulièrement bien rendues (la lumière du soleil à travers les feuillages fait encore son effet !), surtout que tout est destructible, avec une gestion de la physique généralisée sur tout les objets affichés. Une véritable prouesse à l’époque, et encore d’actualité aujourd’hui. Crysis n’a presque pas vieilli, il a seulement pris quelques rides, notamment au niveau de la gestion des ombres, largement plus évoluée sur les jeux actuels. Ce qui manque principalement à Crysis ? L’occlusion ambiante !

Les PC de 2007 à genoux devant Crysis

Image 2 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?Oui, c’est très mal fait.

Les configurations conseillées pour Crysis étaient relativement en phase avec leur temps en 2007, mais en pratique, on était très loin de la fluidité parfaite !

Configuration minimale
Configuration recommandée
CPU: Intel Pentium 4 2.8 GHz (3.2 GHz for Vista) or faster, Intel Core 2.0 GHz (2.2 GHz for Vista) or faster, AMD Athlon 2800+ (3200+ for Vista) or faster.CPU: Core 2 Duo 2.2 GHz/Athlon X2 4400+ or better
RAM: 1 GB (Windows Vista requires 1.5GB RAM)RAM: 2 GB
OS: Windows XP/Vista/7OS: Windows XP/Vista/7
VIDEO CARD: NVIDIA GeForce 6800 GT, ATI Radeon 9800 Pro (Radeon X800 Pro for Vista) or better, +256MB of Graphics MemoryVIDEO CARD: NVIDIA 7800 Series, ATI Radeon 1800 Series or better, +512MB of Graphics Memory
(NVIDIA GeForce 8800 GTS/640)
FREE DISK SPACE: 12 GBFREE DISK SPACE: 12 GB

En novembre 2007, notre benchmark complet du jeu sous DirectX 10 montrait bien que même les machines les plus puissantes ne pouvaient pas faire grand chose ! En témoigne ce tableau récapitulatif, qui consistait à savoir comment on pouvait espérer jouer à plus de… 24 images par seconde !

Image 3 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Aujourd’hui, Crysis tourne plutôt bien (en 32 ou 64 bits) sous Windows 10, sans bug problématique. Certains devront juste jouer du Alt-Entrée pour bien régler son jeu en plein écran, notamment sur les moniteurs avec techno G-Sync. Mais voyons surtout ses performances sur nos cartes graphiques actuelles et passées sur ce jeu !

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

Méthode de test et cartes choisies

Configuration de test

Les tests ont été réalisés sur l’unique machine suivante, basée sur une plateforme Ryzen d’AMD, avec une fréquence bloquée à 3,7 GHz :

Image 5 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

AMD Ryzen 5 1600X

  • amd ryzen 5 1600x
    231.18€
  • 231.18€
    Voir l’offre
  • 55€
    Voir l’offre

Image 6 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Asus ROG Strix X370-F Gaming

Image 7 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Corsair Vengeance LPX 2×8 Go DDR4-3200 CL16

Image 8 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

SSD Crucial MX200 500Go

Image 9 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Dark Power Pro 11 750W

Image 10 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Be quiet! Dark Base Pro 900 rev.2

Image 11 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Be Quiet Silent Loop 360mm

  • be quiet silent loop 360mm
    169.87€
  • 169.87€
    Voir l’offre
  • 162.49€
    Voir l’offre

Image 12 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Thermal Grizzly

  • thermal grizzly
    7.90€
  • 7.90€
    Voir l’offre
  • 7.99€
    Voir l’offre
  • 9.55€
    Voir l’offre
  • 9.55€
    Voir l’offre
  • 9.90€
    Voir l’offre
  • 9.99€
    Voir l’offre
  • 10.99€
    Voir l’offre
  • 11.67€
    Voir l’offre
  • 11.79€
    Voir l’offre
  • 11.79€
    Voir l’offre
  • 12.73€
    Voir l’offre
  • 12.86€
    Voir l’offre
  • 12.99€
    Voir l’offre
  • 28.99€
    Voir l’offre
  • 32.74€
    Voir l’offre
  • 69.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres

OS
Système d’exploitationWindows 10 x64 Pro 1703 (15063.674)
Pilotes
NVIDIA GeForce Game Ready 388.00
AMD Radeon Crimson Edition 17.10.3

Nous venons de mettre à jour notre configuration de test, qui va de plus en plus correspondre à une machine milieu de gamme dans les mois qui arrivent. Nous avons choisi une plateforme AMD Ryzen, le 1600X étant un processeur de choix pour les joueurs qui ne veulent pas trop dépenser.

Image 13 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Image 14 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?Le suivi des configurations des utilisateurs de Steam, l’actuelle plus grosse plateforme de jeu PC, permet de nous renseigner (chiffres d’octobre 2017) :

  • Windows 10 64 bits représente un peu moins de la moitié du marché (45 %).
  • 8 Go de RAM pour 44 % des joueurs (notre configuration en possède 16 Go, surtout pour des besoins de mesure d’occupation RAM maximale).
  • La définition Full HD est utilisée par 57 % des joueurs, mais 17 % sont encore en 1366 x 768. Le QHD ne concerne que 2 % des joueurs, et la 4K est encore et toujours anecdotique. Nous testerons donc en 1920 x 1080 pixels d’abord, et en QHD pour les jeux qui tournent très bien.
  • Les CPU à 4 cœurs équipent près de la moitié des configurations (58 % plus exactement). Nous avons toutefois anticipé sur les mois qui viennent en optant pour un CPU à 6 coeurs, milieu de gamme.

Le choix des cartes graphiques

Nous avons choisi 10 cartes graphiques pour ce test. Principalement des cartes entrée/milieu de gamme, potentiellement les plus répandues sur le marché. Voici les cartes en compétition :

Image 15 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

MSI GTX 1060 Armor OC 6G

  • msi gtx 1060 armor oc 6g
    41.14€
  • 41.14€
    Voir l’offre
  • 171.11€
    Voir l’offre

Image 16 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Gigabyte GeForce GTX 1060 WF2OC-3GD 3 GB

Image 17 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

MSI GTX 1050 Ti Gaming X 4G

  • msi gtx 1050 ti gaming x 4g
    270€
  • 270€
    Voir l’offre
  • 150€
    Voir l’offre
  • 207.88€
    Voir l’offre

Image 18 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

PNY GeForce GTX 1050 2Go

Image 19 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

MSI GTX 970 GAMING 4G

Image 20 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

MSI RX 580 Gaming 8G

Image 21 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Asus RX 570 Strix OC 4G

Image 22 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Sapphire RX 560 Pulse 4G

Image 23 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

MSI Radeon RX460 2Go OC

Image 24 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

XFX Radeon R9 390 8G

Configuration de test US (benchs sur 10 générations de GPU)

Intel Core i7-7700K
MSI Z270 Gaming Pro Carbon
G.Skill F4-3200C14Q-32GTZ
1x 500GB Crucial MX200
be quiet! Dark Power Pro 11, 850 W
Windows 10 Pro (Creators Update)

Protocole de test

D’habitude, nous effectuons toutes les mesures avec l’outil PresentMon et le GUI programmé par notre testeur allemand Igor Wallossek. Mais cette fois-ci nous avons du nous rabattre sur un autre outil, à savoir OCAT, en raison d’une incompatibilité entre PresentMon et Crysis. Heureusement, OCAT permet lui aussi d’effectuer de nombreuses mesures simultanées, sans compter la génération de graphiques très précis.

Pour que les performances des cartes graphiques soient vraiment représentatives de la réalité, nous prenons soin de les faire chauffer avant de relever nos mesures. En effet, la majorité des cartes graphiques ont une fréquence qui se stabilise avec la température de leur GPU, et faire des mesures dès les premières minutes de fonctionnement conduirait à constater des performances supérieures à la réalité.

Nous effectuons donc un premier « run » afin de chauffer la carte, puis nous relevons les mesures de ses performances lors de la séquence de test. Pour les options graphiques, nous avons testé le jeu en Full HD avec les réglages poussés au maximum (Very High), puis en QHD (toujours en Very High). Nous avons enfin répété ces tests sans antialiasing, puis avec FSAA 8x.

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

Options graphiques et rendu

Heureusement pour les petits PC, il était possible de jouer avec des options au minimum. Le jeu pouvait alors être franchement moche, et nécessitait tout de même un PC correct pour tourner. La plupart des joueurs devaient se contenter d’un mode graphique Medium, et presque personne ne pouvait se payer le Very High !

Notez l’introduction du flou de mouvement, que Crysis fut l’un des premiers à intégrer. Une option qui demandait pas mal de puissance supplémentaire. Il fallait plutôt s’en passer, sans grand regret, les joueurs PC cherchant plutôt à avoir des mouvements nets.

Image 26 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Low

Image 27 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Medium

Image 28 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

High

Image 29 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Very High

Image 30 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

10 GPU actuels en Full HD

Performances en 1080p

Du Full HD avec des réglages Very High : voici des paramètres que nous rêvions de pouvoir utiliser dans Crysis, il y a dix ans. Voyons de quoi les cartes d’aujourd’hui sont capables :

Surprise : les deux GTX 1060 et la GTX 970 affichent des performances identiques, suivies par un autre groupe composé des Radeon RX 580, RX 570 et R9 390. En Full HD, c’est donc clairement notre Ryzen qui limite les performances ! Notre indice de fluidité perçue montre que même la plus petite des cartes testées, à savoir la RX 460 2Go, est suffisante pour faire tourner Crysis avec ces réglages.

Performances en 1080p avec FSAA 8x

Puisque tout le monde est à l’aise en 1080 Very High, poussons un peu le jeu et ajoutons l’antialiasing FSAA 8x.

L’activation de cette option, jadis très demandeuse en puissance de calcul, ne fait perdre qu’une poignée d’images par seconde à toutes nos cartes. Les GTX 1060 3G et 6G restent en tête tandis que la R9 390 est quasiment au même niveau que les deux GeForce. La GTX 970 fait quant à elle jeu égal avec la RX 580 ! Cette fois-ci, notre indice de fluidité nous montre que les RX 460 et RX 560 commencent à avoir quelques difficultés. De manière intéressante, la GTX 1050 – et à fortioti la GTX 1050 Ti – sont suffisantes pour jouer convenablement en Very High + FSAA 8x.

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

10 GPU actuels en QHD

Performances en 1440p

Passons maintenant aux tests en 1440p, une définition que l’on ne pouvait même pas imaginer au lancement du jeu : pour preuve, l’option n’est même pas disponible via les menus de Crysis et il faut configurer manuellement les fichiers de configuration du jeu pour en profiter…

Les RX 580, R9 390, GTX 970 et GTX 1060 3G/6G affichent des performances similaires : une nouvelle fois, c’est le processeur qui semble être le facteur limitant. Comme en 1080p avec FSAA 8x, toutes les cartes offrent une fluidité satisfaisante, sauf les RX 460 et RX 560.

Performances en 1440p avec FSAA 8x

Ajoutons le FSAA 8x et voyons ce qu’il se passe :

Il faut donc monter en 1440p avec des réglages dantesques – pour l’époque – pour que les cartes milieu de gamme actuelles commencent enfin à montrer ce qu’elles savent faire ! Le classement n’est pas surprenant, avec la GTX 1060 6G légèrement devant le modèle 3G, suivie par la RX 580. La R9 390 se paie de son côté le luxe de mettre tout le monde d’accord, seule en tête ! Côté fluidité, oubliez les RX 460, RX 560 et GTX 1050, dépassées par les évènements. Les GTX 1050 Ti et RX 570 commencent elles aussi à souffrir. Mais n’oublions pas que nous sommes en 1440p avec les réglages les plus élevés possibles !

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

10 générations de GPU en Full HD

Sans anti-aliasing

La Vega 64 est plus de huit fois plus rapide que la Radeon HD 3870, carte haut de gamme de l’époque. On constate encore, malgré la machine plus puissante de notre plateforme de test américaine, que le jeu est toujours limité par le CPU !

Le plus gros bond est celui de la 7970 par rapport à la 6870, et il correspond au gros changement d’architecture GPU d’AMD : le passage de TeraScale 3 en VLIW4 au Graphics Core Next en RISC. Certes, la nouvelle carte de l’époque avait 1,63 fois plus de transistors, et elle était aidée par sa gravure en 28 nm.

Les résultats d’aujourd’hui sont presque le miroir de nos tests de l’époque : la 7970 et la GTX 680 sont au coude à coude, la GTX 580 surpasse la 6970 et la 4870 est derrière la GTX 280.

Chez NVIDIA, c’est pareil, c’est le CPU qui limite les performances à cause d’un jeu qui n’est presque pas multithreadé et qui dépend donc de la puissance d’un seul coeur. La 980 Ti est 7,4 fois plus rapide que la 8800GTX, même dans cette petite définition limitée par le CPU.

Avec anti-aliasing FSAA 8x

En activant l’anti-aliasing, les cartes Radeon perdent environ 10 % de performances, et la Vega 64 se maintient par contre à 96 % de ses performances initiales. Le jeu est jouable depuis la Radeon HD 7970… quelques années après !

Les cartes NVIDIA souffrent en revanche beaucoup plus. Difficile toutefois de dire si c’est dû aux GPU ou à la technologie d’AA réellement utilisée lorsqu’elle est activée.

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

10 générations de GPU en QHD

Sans anti-aliasing

Dans cette définition plus demandeuse pour les GPU, la limite du CPU est moins importante, et les écarts se creusent vite. La Vega 64 est 14 % plus rapide que la R9 Fury X et 30 % plus rapide que la R9 290X. Les cartes GCN d’AMD font un bond en performances impressionnant. Le gain en performances en 10 ans est de 1100 % !

Chez NVIDIA, on est dans le même ordre de gain de 1100 %. La GTX 680 est la première à offrir une bonne jouabilité dans cette définition.

Avec anti-aliasing FSAA 8x

Encore une fois, on observe une baisse de performances d’environ 10 % avec AA. Chez AMD, on voit encore mieux l’énorme bond en avant de la nouvelle architecture GCN. La carte la plus rapide est ici la GTX 980 Ti à plus de 110 ips, et encore une fois, le GPU NVIDIA souffrent un peu plus de l’activation de l’anti-aliasing.

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

10 générations de GPU en 4K

Sans anti-aliasing

Quand nous avions testé la Radeon HD 3870 à une définition maximale de 1600 x 1200 il y a dix ans, la carte faisait 15 ips, pour environ 30 millions de pixels affichés chaque seconde. Aujourd’hui, il nous a fallu configurer manuellement la définition UHD pour Crysis, pour que la RX Vega 64 totalise finalement un débit de… 404 millions de pixels par seconde, 13 fois plus !

Les cartes NVIDIA n’ont pas toutes fonctionné en 4K. La bonne nouvelle, c’est que la GTX 1080 Ti parvient à maintenir 80 ips dans cette définition, et c’est la seule à dépasser les 60 ips dans ce mode.

Avec anti-aliasing FSAA 8x

Là, on en demande trop. Il faudra repasser quelques années plus tard pour voir bon nombre de carte encaisser Crysis en 4K avec anti-aliasing. Seule la GTX 1080 Ti s’en sort très bien, et remarquez qu’elle affiche 82 % plus de performances que la GTX 980 Ti !

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

Rapport performances/prix/transistors

Côté AMD, le test montre une très intéressante évolution de performances entre les architectures TeraScale 1 (Radeon HD 3870 et 4870) vers TeraScale 2 (Radeon HD 5870), vers TeraScale 3 (Radeon HD 6970), et finalement Graphics Core Next. Le passage d’une architecture VLIW vers du SIMT slacaire se révèle comme une petite révolution historique chez AMD dans nos graphiques.

L’évolution de l’architecture de NVIDIA s’est montrée plus progressive et douce, mais bien soutenue. Les gains sont assez constants au fil des architectures Tesla (GeForce 8, 9, et 200) vers Fermi (GeForce 400 et 500), puis Kepler (GeForce 600 et 700), et Maxwell (GeForce 900), et enfin Pascal (GeForce 10).

Autre chose intéressante : les cartes AMD et NVIDIA sont toutes les deux limitées par le CPU en Full HD, mais les GPU NVIDIA conservent une avance de 10 % sur les Radeon en termes d’images par seconde. La cause est toutefois difficile à établir (pilotes ? moteur graphique ?), ce qui rend difficile une comparaison directe entre AMD et NVIDIA sur un jeu vieux de 10 ans.

Rapport performances/nombre de transistors

Image 133 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Nous avons eu l’idée de comparer les performances des cartes en fonction du nombre de transistors de leur GPU, ce qui est un peu la seule manière possible de faire un semblant de comparaison dans notre situation. La Radeon HD 3870 se retrouve derrière la 8800 GTX, tout comme la 4870 par rapport à la GTX 280. La GTX 480 se montre comme un échec face à la 5870, elle est plus gourmande et intègre 39 % plus de transistors ! La GTX 580 a rattrapé le coup. Les GPU R9 Fury X et Vega 64 se retrouvent à la traîne face au 980 Ti et 1080 Ti.

Rapport performances/prix de lancement

Image 134 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Autre comparaison possible, le prix au lancement… Et là, AMD s’en sort bien mieux, notamment avec la Vega 64 et la RX 580. Cette dernière fait mieux que la R9 290X pour un prix divisé par deux, avec quatre années d’écart.

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

Occupation CPU, RAM et VRAM

Occupation processeur

Nous avons vu que Crysis semble limité par le processeur en 1080p, ainsi qu’en 1440p lorsque l’antialiasing n’est pas de la partie. Voyons plus en détail ce qu’il en est :

Image 136 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Image 137 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Une occupation CPU qui ne dépasse jamais 20% et qui tourne le plus souvent sous les 15%… Il va falloir revenir au moins partiellement sur notre supposition : ce n’est pas le CPU « dans son ensemble » qui limite les performances. Et si c’était tout simplement le moteur CryENGINE2 en cause, ou plus exactement son incapacité à utiliser efficacement les nombreux cœurs disponibles sur notre Ryzen ? Après tout, nous étions en 2007 et les premiers processeurs quad-core venaient à peine de voir le jour !

Image 138 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Image 139 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

C’est donc ça : seuls deux cœurs CPU sont utilisés par Crysis, voire même « un et demi » puisqu’un seul dépasse régulièrement les 80% d’occupation. Le moteur CryENGINE2 n’est pas vraiment multithreadé, ce qui explique que notre Ryzen – et ses 12 vCPU – soit le facteur limitant les performances, malgré une fréquence de 3,7 GHz.

Occupation mémoire vive

Image 140 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Pas grand chose à dire côté mémoire vive, Crysis n’étant pas vraiment gourmand en RAM selon les critères actuels. Rappelons tout de même que la configuration recommandée exigeait 2 Go de mémoire vive, une valeur importante pour l’époque !

Occupation mémoire graphique

Image 141 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Même constat côté mémoire graphique : Crysis n’est pas gourmand en VRAM, ce qui s’explique là aussi par les quantités de mémoire embarquées sur les cartes de l’époque qui n’avaient pas plus de 768 Mo de VRAM ! On notera tout de même que passer d’une définition 1080p sans antialiasing à du 1440p avec FSAA 8x demande deux fois plus de mémoire graphique.

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

Conclusion

Visuellement, Crysis est clairement encore d’actualité. En comparant ce jeu vieux de 10 ans aux titres actuels, on constate plus clairement aujourd’hui que son moteur graphique était en avance sur son temps. Peu être un peu trop d’ailleurs. Il lui manque quelques ombrages bien placés, notamment par la techno d’occlusion ambiante, arrivée peu après dans les jeux vidéo grand public. Les moddeurs ont encore amélioré le rendu graphique, ce qui montre tout le potentiel de ce moteur 3D hors-norme.

Ton CPU n’est pas à 5 GHz ???

Image 143 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?Nous avons testé en détail les cartes graphiques actuelles et anciennes sur ce jeu, avec deux constats frappants. D’abord, seule la carte graphique actuelle la plus puissante du marché peut faire tourner ce jeu correctement à 60 ips en 4K ! Et oui, ça c’est du Crysis… Un jeu qui défie encore les PC les plus haut de gamme, 10 ans après.

Second constat : le jeu est encore limité par le hardware de la plupart de nos machines ! Pourquoi ? Simplement car il n’est pas suffisamment multithreadé pour s’adapter aux processeurs actuels. Des CPU qui ont moins progressé sur leurs fréquences, et plus sur leur nombre de threads. Les nouvelles architectures sont plus efficaces, mais ne parviennent toujours pas débrider le jeu totalement, un seul coeur étant vraiment utilisé. Il vous faudra une bombe overclockée à 5 GHz pour saturer une carte graphique haut de gamme sur ce jeu et toucher les 120 Hz.

Un jeu parfait sous tout rapport

La bonne nouvelle, c’est que ce jeu est un petit chef d’oeuvre dans tous les domaines : gameplay, scenario, réalisation et graphismes (et toute la physique qui va avec). L’environnement très ouvert permet de refaire le boulot de différentes manières, et la combinaison militaire totalement cheatée permet de… bien s’éclater ! Au pire, pour la amateurs de défis, il est possible d’augmenter la difficulté du jeu, qui peut alors donner du fil à retordre aux PGM.

Mais c’est aussi un jeu bien fait au niveau technique, qui tourne encore aujourd’hui comme un charme sur une machine moderne sous Windows 10. Un conseil : c’est toujours le moment d’apprécier Crysis avec une grande fluidité, pour oublier les frustrations de l’époque, où il fallait au moins un SLI de 8800GT pour le savourer. Et pour ceux qui n’y ont jamais goûté… Faites-le impérativement ! En gardant en tête que ce jeu est peut-être sorti avant même votre premier kill sur PC !

Image 4 : Test : 10 ans après, peut-on ENFIN faire tourner Crysis ?

Crysis (occasion)

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !