Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

L’Alienware m15 regroupe des composants puissants au sein d’un design compact, de type Max-Q. Suffisant pour jouer sans compromis ?

Design et détail de la config

Image 1 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Dell possède bien quelques modèles d’ordinateurs portables gaming sous sa propre marque, mais les véritables joueurs se tournent plutôt vers sa gamme Alienware. Aujourd’hui, voici le test de l’un de ces modèles : l’Alienware m15.

Annoncé comme le notebook gaming le plus mince et le plus léger du catalogue du constructeur, il bénéficie d’un design de type Max-Q et embarque des composants puissants. La version testée est ainsi dotée d’un Core i7-8750H et d’une GeForce GTX 1070 Max-Q, le tout accompagné de 32 Go de mémoire DDR4 et de deux SSD NVMe de 512 Go. Avec son écran 15,6 pouces à 144 Hz et son châssis métallique comme cerises sur le gâteau, l’Alienware m15 devrait donc être à la hauteur !

Processeur
Intel Core i7-8750H
Hexa-core (avec HT) @ 2,2 GHz
(Turbo 4,1 GHz)
Chipset
Intel HM370
Carte graphique
Intel UHD Graphics 630 (GT2)
NVIDIA GeForce GTX 1070 8G Max-Q
Mémoire
32 Go DDR4-2666 Micron (CL19 19-19-43)
2 ports SO-DIMM
32 Go max
Stockage
2x SSD SK Hynix PC401 512 Go (NVMe 1.2)
Réseau
Bluetooth 4.1 (Atheros QCA6174A)
WiFi 802.11ac (Atheros QCA6174A)
Ethernet Gigabit (Killer Atheros E2500)
Audio
1x combo casque/micro
Connectivité
3x USB 3.1 Gen1 Type-A (dont un compatible PowerShare)
1x Thunderbolt 3 (USB Type-C) compatible USB 3.1 Gen2 et DisplayPort
1x HDMI 2.0
1x miniDisplayPort 1.3
1x port d’extension graphique
OS
Windows 10 Home
Alimentation
Externe, 180W
Batterie
3750 mAh, 60Wh
Dimensions
363 x 275 x 17,9/21 mm
Poids
2,16 kg
(sans adaptateur secteur)
Image 2 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

L’extérieur

L’écran

Image 3 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

L’Alienware m15 est équipé d’un écran Full HD de 15,6 pouces à bordures fines, monté sur des charnières particulièrement solides, la dalle IPS étant fabriquée par AU Optronics (AUO80ED / B156HAN). Le constructeur indique que l’écran affiche un gamut de 72% (sans préciser l’espace colorimétrique) et bénéficie d’une luminosité pouvant atteindre 300 cd/m².

Notre sonde DataColor Spyder5ELITE confirme ces informations du constructeur : la dalle couvre 97% de l’espace colorimétrique sRGB et 74% du gamut AdobeRGB. La luminosité maximale atteint 310 cd/m² pour un contraste culminant à 1050:1. Le DeltaE moyen ressort à 2, indiquant que l’écran est relativement bien calibré d’usine.

La connectique

Dell n’a pas lésiné côté connectique puisque l’on trouve trois ports USB 3.1 Type-A, dont un prenant en charge la technologie PowerShare, un port Thunderbolt 3 (compatible USB 3.1 Gen 2 et DisplayPort), des sorties HDMI 2.0 et miniDisplayPort 1.3 ainsi qu’un port d’extension propriétaire permettant d’y brancher une carte graphique externe.

La prise audio, le port Ethernet et le connecteur d’alimentation complètent le tout, ce qui explique qu’une partie de la connectique vient se placer à l’arrière du châssis, entre les deux baies d’aération arrières. Aucun lecteur de cartes mémoires n’est en revanche présent.

Le clavier et le pavé tactile

L’Alienware m15 est équipé d’un clavier AlienFX à rétro-éclairage RGB, avec six zones de couleurs configurables. On regrettera tout de même qu’il soit de type 2KRO, même le pavé numérique et les touches directionnelles, avec une exception toutefois pour les touches gaming classiques (ZQSD) qui sont 4KRO. Les touches sont agréables, avec une course de 1,4 mm.

L’intérieur

Démontage

Le démontage de l’Alienware m15 est aisé puisque seules quelques vis retiennent le capot inférieur. Une fois celui-ci ôté, on note de suite la qualité du design interne, tant au niveau de la carte mère que de l’organisation des composants ou du système de refroidissement “Cryo-Tech v2.0”.

Le système de refroidissement

Le refroidissement de l’Alienware m15, justement, est confié à un système de refroidissement de conception classique, à base de caloducs. Deux grands caloducs relient les CPU et GPU aux deux radiateurs arrières, chacun placés devant l’un des deux ventilateurs. Le CPU et le GPU bénéficient chacun d’un second caloduc dédié, eux mêmes reliés à deux radiateurs latéraux. L’air frais est aspiré par en dessous, tandis que l’air chaud est expulsé par l’arrière et les côtés.

Processeur, GPU et mémoire vive

Le processeur Core i7-8750H (à droite sur la photo du haut de la page) et ses VRM et le GPU GTX 1070 Max-Q (à gauche) et ses 8 Go de mémoire GDDR5 sont “reliés” par deux caloducs, ce qui aura pour conséquence de transmettre une partie de la chaleur d’un composant à l’autre. Heureusement, le second caloduc de chaque partie devrait en limiter les conséquences. Bien entendu, compacité oblige, aucun des composants n’est upgradable.

Image 19 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Les deux ports SO-DIMM acceptent un maximum de 32 Go de mémoire DDR4. L’exemplaire que nous avons testé était équipé de 2 barrettes de 16 Go fabriquées par Micron, soit 32 Go de DDR4-2666 en dual-channel. Les timings sont relativement moyens, avec un CAS de 19.

Image 20 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Comme c’est souvent le cas, le chipset HM370 n’est même pas équipé d’un pad thermique. Il faut dire qu’avec un TDP de 3 watts, il n’a pas vraiment besoin d’être refroidit…

Le stockage

Image 21 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Cette version de l’Alienware m15 est équipée de deux SSD M.2 compatibles NVMe 1.2. Fabriqués par SK Hynix, ils affichent chacun 512 Go d’espace de stockage. Ils sont en revanche dépourvus de tout dissipateur ou pad thermique, ce qui peut laisser craindre du throttling en cas de forte sollicitation.

De manière assez curieuse, la nappe et le connecteur qui permettrait d’ajouter un disque dur ou un SSD SATA sont absents, bien que l’espace dédié soit libre.

Contrôleurs Thunderbolt, USB et WiFi

Terminons ce petit tour du propriétaire par quelques contrôleurs intégrés : un Intel JHL6340 prend en charge la partie Thunderbolt 3, alors que l’USB Powershare est géré par la puce TI TPS65982. La partie audio est confiée à un chipset Realtek ALC3281. Enfin, une carte Dell DW1820 basée sur un contrôleur Atheros QCA6174A se charge du WiFi 802.11ac et du Bluetooth 4.1.

Performances graphiques

Performances en jeu

Maintenant que nous avons mis à nu l’Alienware m15, voyons ce que ce notebook gaming a à nous offrir en terme de performances. Nous l’avons pour cela comparé à deux autres notebooks à la configuration équivalente (le MSI G65 Stealth Thin et le Gigabyte Aero 15X v8).

Image 27 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

L’Alienware m15 se place en tête du trio, quel que soit le jeu. La différence est légère avec le modèle de MSI, mais plus importante avec l’Aero 15X v8. Les composants étant identiques, le gain de performances doit probablement être permis par un meilleur refroidissement du CPU et du GPU.

Méthode de test

Nous avons utilisé pour ce test quatre jeux DirectX 12 et deux jeux DirectX 11, testés en 1080p avec les réglages les plus élevés possibles. Nous avons toutefois désactivé les fonctionnalités propres à l’un ou l’autre des constructeurs de GPU, tel que le HBAO+, afin d’éviter tout favoritisme. Le Vsync et, le cas échéant, la limitation d’IPS ont bien entendu eux aussi été désactivés. Les tests sont réalisés avec le profil de performances équilibrées standard de Windows.

Jeu
Réglages
Ashes of the Singularity: Escalation
Extreme, test GPU
Tom Clancy’s The Division
Ultra
Far Cry 5
Ultra, Flou off
Rise of the Tomb RaiderVery High, SMAA, HBAO+ off
Civilization VI
Ultra/Ultra, MSAA 8x, test GPU
Total War: Warhammer II
Ultra, test Campaign

Performances 3DMark

Image 28 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Si le score graphique de l’Alienware m15 est supérieur à celui des autres modèles, c’est surtout au niveau du processeur que la différence est la plus importante. Le refroidissement du CPU est donc probablement plus efficace sur ce notebook, ce qui permet peut être au constructeur d’augmenter légèrement les limites de consommation imposées au processeur.

Performances CPU, stockage et PCMark

Performances CPU

Pour mesurer les performances CPU, en particulier en encodage vidéo H.265, nous faisons confiance au bench HWBOT.

Image 29 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Une nouvelle fois, l’Alienware m15 prend la tête devant ses concurrents, et de manière plutôt importante. Cela confirme l’efficacité du système de refroidissement de ce notebook qui permet probablement au processeur de fonctionner à une fréquence plus élevée.

Performances stockage

Image 30 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Le SSD Hynix est particulièrement rapide, avec une bande passante moyenne dépassant les 650 Mo/s ! Alienware fait ici un choix excellent, il aurait été dommage de brider l’ensemble avec un SSD peu performant.

Performances PCMark

Image 31 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Le score PCMark 10 confirme les résultats des benchs précédents : légèrement au dessus du G65 Stealth thin, l’Alienware m15 dépasse largement l’Aero 15X v8 de Gigabyte. 

Températures

Image thermique au repos et en charge

Nous utilisons pour ce test une nouvelle méthode de mesure de température. Attention , il ne s’agit pas ici d’une véritable image thermique prise avec une caméra du même nom, mais un aperçu des températures atteintes en surface grâce à un thermomètre infrarouge. C’est toutefois suffisant pour avoir une bonne idée des points chauds.

Si l’Alienware m15 est bien frais au repos, les choses changent en charge puisque l’on voit un gros point chaud, plus ou moins au niveau du GPU. Les reposes-poignets restent tout de même à une température acceptable, mais oubliez en revanche l’idée de poser le notebook sur vos genoux…

Températures (min/max)

La mesure « Max » correspond à la consommation maximale réelle qu’il est possible d’atteindre – hors test de torture. Nous avons pour cela lancé un encodage H.265 4K en tâche de fond (avec une priorité faible) pour stresser le CPU, et The Witcher III pour occuper le GPU.

Image 34 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Avec une température maximale de 99°C, le processeur de l’Alienware m15 souffre de throttling, comme c’est souvent le cas d’ailleurs sur les notebooks gaming. Le GPU est de son côté limité par le TDP, donc sa puissance, et non par sa température, bien que celle-ci grimpe tout de même au delà des 80°C.

Fréquence et température CPU

Nous avons ici aiss un encodage H.265 4K en tâche de fond (avec une priorité faible) pour stresser le CPU, et The Witcher III pour occuper le GPU.

Image 35 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Après quelques minutes passées aux environs des 99°C, avec une fréquence qui diminue progressivement de 3,9 GHz à 3 GHz, le processeur chute brusquement à une fréquence de 2,1/2,2 GHz. La limite ne devient alors plus la température, qui repasse sous les 90°C, mais la puissance (cTDP).

A titre d’information, les niveaux “Power Level” PL1, PL2 et PL4 sont respectivement configurés d’usine à 60 W, 90 W et 170 W. Sur le graphique, le niveau PL2 ne dure que quelques secondes, et près de 90 secondes pour le niveau PL1. La limite de puissance utilisable par le CPU descend ensuite à 34 W, ce qui est dessous du TDP de 45 W défini par Intel (rappelons qu’Intel permet aux assembleurs de définir un TDP configurable, ou cTDP, en fonction des limites du système de refroidissement utilisé).

Fréquence et température GPU

Image 36 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

Les courbes de température et de fréquence de la GTX 1070 Max-Q sont propres : à aucun moment le GPU ne passe au dessus de sa limite de température, la fréquence se stabilise donc rapidement aux environs des 1455 à 1468 MHz. La consommation du GPU ne dépasse jamais les 92 watts.

Nuisances sonores, autonomie

Nuisances sonores

Image 37 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

La mesure “Max” correspond une nouvelle fois à un encodage H.265 4K en tâche de fond (avec une priorité faible) pour stresser le CPU, et The Witcher III pour occuper le GPU.

Les ventilateurs du système de refroidissement étant à l’arrêt lorsque l’Alienware m15 est au repos, ils sont parfaitement inaudibles. Ce n’est en revanche pas le cas lorsque le CPU et le GPU sont occupés puisque l’on dépasse les 45 dB(A). Le notebook devient alors relativement bruyant, mais l’absence de variations continues de la vitesse des ventilateurs, un phénomène que l’on rencontre parfois sur d’autres modèles, rend tout de même l’ensemble supportable.

Autonomie

Image 38 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment

L’Alienware m15 est équipé d’une batterie de 60Wh/3750 mAh. Avec une autonomie de 1h15 dans le test Basemark, l’Alienware m15 souffre de sa “petite” batterie. Le résultat est très moyen, sachant tout de même que nous ne tirons volontairement pas parti de la technologie Optimus et que les tâches graphiques sont donc exclusivement confiées à la GTX 1070 Max-Q. Avec l’IGP, l’autonomie passe à 1h52 toujours dans ce même test et sans activer les technologies d’économie d’énergie.

Conclusion

Image 39 : Test : Alienware m15, la 1070 Max-Q la plus rapide du moment
8/10

Alienware m15 – GTX 1070 Max-Q

On aime
  • Performances en jeu
  • Processeur performant
  • Deux SSD rapides
  • Reposes-poignets frais, même en charge
  • Ecran IPS 144 Hz de bonne qualité
  • Design et faible épaisseur
  • Connectique complète
On n’aime pas
  • Pas de dissipateur sur les SSD
  • Assez bruyant
  • Point chaud sous le notebook en forte charge
  • Faible autonomie
Ecran 15,6 pouces

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !