Accueil » Test » Test complet de Shadow Ghost : techno bluffante, performances limitées

Test complet de Shadow Ghost : techno bluffante, performances limitées

2 : Shadow Ghost : configuration et consommation 3 : Gestion des périphériques 4 : Performances GPU / Gaming 5 : Performances CPU / Bureautique 6 : Tests de latence et flux vidéo 7 : Conclusion

Un Windows 10 comme à la maison

Nous avons reçu, comme beaucoup, la nouvelle box Shadow Ghost en test. Le bon moment pour tester l’ensemble du service de Shadow en détail, en essayant vraiment de quantifier ses performances réelles par rapport à un PC local, mais aussi face au service GeForce Now dans les jeux. Le but de cet article consiste à vous montrer exactement comment ce service va fonctionner, et quelles sont ses performances.

Image 1 : Test complet de Shadow Ghost : techno bluffante, performances limitées

Shadow propose un ordinateur sous Windows 10 Famille à distance. Et sans limite. Si vous ne possédez pas la machine, vous aurez droit à un vrai Windows comme sur votre PC, sans limitation et sans bloatware. Vous pourrez le bidouiller à volonté, avec les droits administrateurs, jusqu’à la modification du registre et autres bidouilles peu recommandables. Ce fut notre première excellente surprise.

Image 2 : Test complet de Shadow Ghost : techno bluffante, performances limitées
Un Windows 10 qui commence par s’installer au premier démarrage, avec les paramètres souhaités.

GeForce GTX 1080 dédiée, CPU virtualisé

La machine proposée à distance par Shadow est composée d’une carte graphique GeForce GTX 1080 complète et dédiée. Comprenez : elle ne fait pas partie d’un groupe de GPU partagé avec les autres utilisateurs, comme les cartes graphiques Tesla P40 des serveurs de GeForce Now. Ce qui signifie que vous aurez la même puissance GPU à disposition pour vos jeux, même si beaucoup d’utilisateurs sont connectés en même temps à Shadow.

Image 3 : Test complet de Shadow Ghost : techno bluffante, performances limitées

Le reste de la machine se compose de 12 Go de RAM DDR4-2400, de quatre coeurs et huit threads d’un processeur Xeon E5-2667 v3, un octocoeur qui va donc gérer deux utilisateurs, à des fréquences réelles difficiles à déterminer (derrière une couche de virtualisation). Annonçons-le tout de suite, c’est ici que la machine trouve son point faible en termes de puissance, comme nous allons le montrer par la suite dans nos tests. Une faiblesse qui handicape un peu trop les performances de la GTX 1080 pour les joueurs.

Sommaire :

  1. Un Windows 10 comme à la maison
  2. Shadow Ghost : configuration et consommation
  3. Gestion des périphériques
  4. Performances GPU / Gaming
  5. Performances CPU / Bureautique
  6. Tests de latence et flux vidéo
  7. Conclusion