Accueil » Test » Test SSD : Intel 600p et Samsung PM961, un avant-goût du futur 960 EVO

Test SSD : Intel 600p et Samsung PM961, un avant-goût du futur 960 EVO

2 : Performances : bonnes pour de la mémoire TLC 3 : Conclusion

Les premiers SSD NVMe pas (trop) chers

Les stars du marché du SSD sont certainement les modèles de Samsung 850 Pro / Evo et 950 Pro, qui dominent dans notre comparatif de SSD. tout le monde attend leur successeur. Nous avons déjà testé le SSD Samsung SM961, représentatif du futur 960 PRO, et voici maintenant un avant-goût du 960 EVO, avec le PM961 que nous testons aujourd’hui en avant-première.

En clair : les SSD SM961 et PM961 sont actuellement vendus aux fabricants de PC, et ils peuvent être considérés comme les versions OEM des 960 PRO et EVO, que Samsung n’a pas encore lancés pour le grand public. Nous nous en sommes procurés pour les tester en avant-première. Le PM961 SSD utilise le même contrôleur Polaris que le SM961, mais avec de la mémoire TLC 3D à 48 couches, moins chère, ce qui en fait un proche cousin du futur SSD Samsung 960 EVO, qui devrait être présenté la semaine prochaine au SSD Summit de Samsung, en Corée.

Image 1 : Test SSD : Intel 600p et Samsung PM961, un avant-goût du futur 960 EVO

Les SSD EVO de Samsung, version grand public des PRO, dominent sans partage les ventes de SSD. Ils offrent de très bonnes performances et ont la confiance et la préférence du public, malgré un prix sensiblement supérieur à la concurrence. Un succès plutôt mérité : les SSD de Samsung sont fiables, et ils sont très largement disponibles partout. L’un des avantages de Samsung : offrir un SSD 100 % fait maison, du contrôleur à la mémoire flash 3D à forte densité, en passant par la mémoire cache LPDDR3, alors que certains concurrents doivent négocier leurs composants avec d’autres fournisseurs.

Le test du SSD Intel 600p 512 Go en invité surprise

Avec le PM961 de Samsung, nous testons aussi pour la première fois le SSD Intel 600p, qui est le premier du fabricant à intégrer la dernière mémoire flash 3D TLC de Micron, qui se retrouve aussi chez les SSD MX300 de Crucial. Le contrôleur de ce SSD est signé Silicon Motion et Intel, c’est un PCI Express NVMe natif. Ce modèle a pour objectif de proposer un maximum de capacité au prix le plus bas possible, mais pour quelles performances ?
Image 2 : Test SSD : Intel 600p et Samsung PM961, un avant-goût du futur 960 EVO

Caractéristiques techniques

Produit
Samsung PM961
Intel 600p
Prix
NC210 euros environ
Contrôleur
Samsung Polaris
Silicon Motion / Intel
Protocole
NVMe
NVMe
Format / Interface
PCIe 3.0 x4 M.2 2280 simple face PCIe 3.0 x4 M.2 2280
Mémoire flash NAND
Samsung TLC V-NAND 48 couches
Micron 3D TLC 32 couches
Cache RAM
Samsung LPDDR3
NC
Capacités
128 Go, 256 Go, 512 Go, 1 To
128 Go, 256 Go, 512 Go, 1 To
Lecture séquentielle
Jusqu’à 3000 Mo/s
Jusqu’à 1775 Mo/s
Ecriture séquentielle
Jusqu’à 1150 Mo/s
Jusqu’à 560 Mo/s
Lecture aléatoire
Jusqu’à 360 000 IOPS
Jusqu’à 128 500 IOPS
Ecriture aléatoire
Jusqu’à 280 000 IOPS
Jusqu’à 128 000 IOPS
Endurance
NC72 TBW / MTBF 1,6 million d’heures
Garantie
Variable selon le vendeur
5 ans

Mystérieux contrôleur Polaris

On ne sait pas encore grand chose du contrôleur Polaris, qui est déjà à la base du SM961, qui est le SSD le plus rapide de Samsung pour les machines grand public. Le PM961 que nous testons aujourd’hui est basé sur le même contrôleur, avec la même mémoire cache LPDDR3, mais avec une mémoire flash 3D à 48 couches qui passe de 2 bits par cellule à 3 bits par cellule. Elle est donc plus dense, et donc moins chère, mais devrait être aussi plus lente, et un peu moins endurante.

Notez que les impressionnantes performances annoncées dans le tableau ci-dessus sont obtenues par Samsung dans certains tests très particuliers, hautement parallélisés. En utilisation réelle, ni même dans nos tests poussés, ces disques n’ont habituellement même pas l’occasion de fournir autant de performances, mais nous allons tout de même tenter de vérifier ces chiffres.

Notez que le PM961 exploite aussi une partie de sa mémoire en mode SLC (techno Turbo Write), une technique désormais habituelle, qui permet d’augmenter fortement les performances d’écriture sur un nombre donné de Go, comme une mémoire tampon. Voir cet article pour plus d’explications.

Le SSD en détail

Le SSD ressemble parfaitement au SM961 que nous avons précédemment testé. Malheureusement, il ne nous en dit pas vraiment plus sur le futur 960 EVO qui sera proposé au grand public. Notez que ses puces de mémoire sont si denses que cette version 512 Go regroupe toutes ses puces sur une seule et même face, ce qui lui permet de rentrer dans tous les ordinateurs portables les plus fins.

Prix et disponibilité

Se procurer un PM961 n’a pas été facile, car il n’est accessible que sur le marché OEM. Nous l’avons acheté 313 dollars, et il est arrivé en une semaine, sans trop de garantie. Ne faites pas comme nous : le prix du SSD est encore trop élevé à cause de sa disponibilité limitée. Attendez que le 960 EVO débarque sur le marché, vous le trouverez dans une jolie boîte avec une vraie garantie, et il fonctionnera cette fois avec le très bon logiciel de gestion Samsung Magician !

Sommaire :

  1. Les premiers SSD NVMe pas (trop) chers
  2. Performances : bonnes pour de la mémoire TLC
  3. Conclusion