Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Ca fait longtemps que nous n’avons pas été émerveillés par un nouveau produit, mais avec ce ventilateur, c’est bien le cas.

Intro, caractéristiques et méthode de test

Image 1 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Le nouveau ventilateur de Noctua A12x25 promet la Lune, avec de toutes nouvelles innovations pour asseoir la domination de la marque autrichienne dans le secteur. Inutile de faire durer le suspens, cette nouvelle turbine est une petite merveille du genre, et nous allons vous montrer pourquoi lors de nos tests.

Des vraies idées, sans RGB

Le secteur de la ventilation est assez pauvre en innovations, et nous le verrons, beaucoup de marques ont tendance à décevoir, avec des produits plutôt moyens, voire mauvais. Mais Noctua devait rester fidèle à sa réputation en sortant ce A12x25, après plusieurs années de recherches. Nouveau moteur, nouveau design de pale très proche du cadre, et un nouveau matériaux (le Sterrox) qui permet au pales de ne pas s’étirer au fil du temps, afin d’éviter de toucher le cadre. Conclusion : Noctua promet un meilleur flux d’air, plus de silence, et une pression statique exemplaire dans tous les cas de figure. Une interview chez Noctua permet de plonger plus en détail dans la conception de ce ventilateur.

Plateforme et méthode de test

Image 2 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Il nous fallait donc tester ça. Et pour ce faire, nous avons monté une plateforme de test spéciale pour les ventilateurs 120 mm. L’idée était de voir le réel impact d’une turbine sur le bruit et la température d’un processeur refroidi avec un épais radiateur de watercooling tout-en-un, nécessitant à la fois un flux d’air important et une pression statique de pointe, et en silence. Nous avons aussi testé les vibrations des différents ventilateurs comparés à ce Noctua. Les résultats sont très intéressants.

Test pratique sur un watercooling

Nous avons overclocké un processeur Ryzen 5 1600X à 3,9 GHz, consommant environ 165 W en moyenne (CPU + SoC) en pleine charge sous Prime95 (Small FFTs, AVX). Chaque test durait 20 minutes. Nous avons constaté que la température se stabilisait au bout de 10 à 15 minutes, le système de refroidissement étant très réactif : processeur avec die soudé à son IHS, et utilisation d’une pâte thermique métal Thermal Grizzly Conductonaut entre l’IHS et le waterblock.

Image 3 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Nous avons testé tous les ventilateurs à 800, 1200 et 1600 tours par minute. La plupart des ventilateurs sont virtuellement inaudibles à 500 tpm, ce qui ne nous permettait pas de les départager, surtout que cette vitesse suffit rarement à bien refroidir le CPU. Certains ventilateurs ne montaient malheureusement pas à 1600 tpm, nous l’avons indiqué dans les graphiques. Nous aussi avons tenté une mesure de vibrations expérimentale (version bêta !).

Configuration de test

CPUAMD Ryzen 5 1600X @ 3,9 GHz (1,35 V)
Carte mèreMSI X370 XPOWER GAMING TITANIUM
DRAM2×4 Go PNY Anarchy DDR4-2666
GPUAsus GeForce GT 1030 passive 
Refroidissementbe quiet! Silent Loop 120
Pâte thermiqueThermal Grizzly Conductonaut
Ventilo VRMNoctua NF-R8 @ 300 TPM ULNA 
AlimentationDeepCool DQ650ST
(ventilateur remplacé par un Noctua NF-R8 @ 300 TPM ULNA)
Table de benchStreacom BC1 Open Benchtable

Ventilateur en détail et bundle

Beaucoup ont quelques réticences envers le design Noctua, ses couleurs notamment. Mais la marque autrichienne confirme pourtant son identité et persiste, malgré un petit changement de nuance à mettre sur le compte du nouveau matériau des pales, un polymère à cristaux liquides nommé Sterrox. 

Image 4 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Le moyeu central a été élargi et renforcé, pour plus de stabilité dans la rotation, nos mesures de vibrations montrent que c’est plutôt efficace…

Image 5 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

On peut ici voir les revêtement en caoutchouc au niveau des fixations, toujours pour amortir les vibrations. Ci-dessous, un gros plan de l’espacement réduit entre les pales du ventilateur et le cadre, conçu pour maximiser le flux d’air et la pression statique, tout en réduisant les turbulences et donc les nuisances sonores.

Image 6 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Le bundle est bien complet, avec un dédoubleur, une rallonge, et une résistance pour réduire la vitesse du ventilateur. Notez que nous avons testé la version PWM du NF A12x25.

Image 7 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

On remarquera surtout la présence d’un joint de cadre complet en caoutchouc, que l’on peut décider de mettre ou pas. Et on vous conseille d’emblée de l’installer, vous allez voir pourquoi dans les pages suivantes.

Image 8 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Tests à 800 tours/minute

Températures

Image 9 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

En basse vitesse, l’ajout du joint sur le cadre du ventilateur Noctua permet de réduire les fuites d’air et d’appliquer toute la pression statique sur le radiateur. Ici, seul le dissipateur Alphacool parvient à égaler le dernier Noctua, en étant toutefois bien plus bruyant.

Bruit

Image 10 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

C’est là que Noctua est particulièrement performant. Alors que le Redux fait déjà pas mal, le NF A12x25 est bien plus silencieux que la concurrence, alors que la turbine Alphacool est à 38 dB pour des performances similaires. Mention spéciale à BeQuiet! et Cougar, qui parviennent à bien tenir le silence. Notez qu’à basse vitesse, les ventilateurs les plus bruyants se font entendre à cause de leur moteur, assez gênant chez Corsair, MSI et Alphacool.

Tests à 1200 tours/minute

Températures

Image 11 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

A cette vitesse de rotation médiane, les différences de températures sont faibles, mais les meilleures turbines prennent tout de même trois degrés aux moins bonnes. Encore une fois, Noctua est en tête avec le ventilateur Eiswind 12 d’Alphacool, très optimisé pour les radiateurs de watercooling.

Bruit

Image 12 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

La performance du Noctua ne laisse aucun chance à la concurrence ici. La différence est flagrante, et se ressent vraiment à l’oreille. Le ventilateur AlphaCool, seul à égaler le Noctua NF-12×25, est aussi l’un des plus bruyants. BeQuiet! ne s’en sort pas trop mal avec ses deux ventilateurs.

Tests à 1600 tours/minute

Températures

Image 13 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

A 1600 tours par minute, les ventilos AlphaCool et Noctua font jeu égal. Le Cougar est à la traine uniquement car il tournait à 1400 tpm maximum. Le BeQuiet! font encore plutôt bonne figure par rapport à leurs nuisances sonores.

Bruit

Image 14 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Noctua gagne encore la partie sur le plan acoustique. Les turbines de BeQuiet! s’en sortent aussi plutôt bien, avec un bruit plutôt homogène, sans nuisance sonore au niveau de leur moteur. MSI doit revoir sa copie, notamment à cause d’un moteur trop bruyant.

Vibrations, Min/Max/Stop

Vibrations à 1600 tours/minute

Nous avons vite remarqué que les ventilateurs propageaient plus ou moins de vibrations lors de nos tests, et nous avons donc cherché à mesurer ce détail. Les vibrations sont un réel problème lorsque les ventilos sont installés dans une tour. Elles peuvent raisonner et faire vibrer toute la structure, créant encore plus de bruits parasites.

Image 15 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

N’ayant pas de vibromètre sous la main, nous avons tenté d’utiliser un simple smartphone Samsung Galaxy S7 avec une application “vibromètre” utilisant les capteurs de l’appareil. Le smartphone était alors posé sur le radiateur du watercooling AiO Silent Loop 120. Les résultats furent si convaincants que nous avons décidé de les ajouter. On voit que BeQuiet! s’est fortement amélioré entre le Pure Wings 2 et le Silent Wings 3. Les tout nouveaux ventilos Cougar sont aussi très bons. Et le Noctua NF-12×25 se montre parfaitement équilibré grâce à son large moyeu central. Une vraie réussite.

Fonction d’arrêt et amplitude de rotation

Image 16 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

Encore une fois, Noctua montre une très grande polyvalence, et c’est le seul ventilateur qu’on pourra stopper complètement via son contrôle PWM, avec le Silent Wings 3 de BeQuiet!. Un réel avantage pour fabriquer des configurations semi-passives (à condition d’avoir une bonne carte mère capable de bien gérer le PWM).

ModèleFonction d’arrêtBruit de moteur
MSI TorX FanNonOui
Corsair ML120NonOui
AlphaCool Eiswind 12NonOui
GamerStorm TF120NonNon
Noctua NF-P12 ReduxNonNon
BeQuiet Pure Wings 2NonNon
BeQuiet Silent Wings 3OuiNon
Cougar HPB120 RGBNonNon
Noctua NF-12×25OuiNon
Noctua NF-12×25 (+joint)OuiNon

Perfs moyennes et conclusion

Image 17 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle
Image 18 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle
9/10

Noctua NF-A12x25 PWM

  • noctua nf-a12x25 pwm
    32.90€
  • 32.90€
    Voir l’offre
  • 34.65€
    Voir l’offre
  • 39.99€
    Voir l’offre
  • 39.99€
    Voir l’offre
  • 46.99€
    Voir l’offre
  • 47.23€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Silence inégalé
  • Performances de pointes
  • Bundle complet et intelligent (notamment le joint de cadre)
  • Absence de vibration
  • Vitesse minimale basse et fonction stop
On n’aime pas
  • Prix élevé
Verdict :

Que dire d’autre que l’évidence : oui, ce nouveau ventilateur de Noctua se révèle bien comme un bond en avant dans le domaine de la ventilation. Nous testerons plus de ventilateurs par la suite pour tenter de lui trouver un vrai concurrent technique, mais pour l’instant, c’est le vainqueur incontesté, et il justifie donc son prix élevé, surtout qu’il est garanti 6 ans.

Impossible de nier l’évidence : le Noctua NF-12×25 s’impose ici comme la Rolls des ventilateurs 120 mm, avec des performances et un silence au sommet de ce qui peut se faire sur le marché. Il le fallait, car le NF-P12 Redux est distancé par les derniers nés de la concurrence chez Cougar de BeQuiet!. Mention spéciale pour le Silent Wings 3 qui s’en sort très bien au final. Notez aussi que le tout nouveau Cougar HPB120 prouve qu’on peut être un ventilateur RGB et offrir des prestations de qualité !

Image 19 : Test : ventilateur Noctua NF-A12x25, la turbine miracle

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !