Accueil » Actualité » Un processeur Ampere Altra Max à 128 cœurs ARM coûte nettement moins cher qu’une puce Intel Xeon ou AMD EPYC x86

Un processeur Ampere Altra Max à 128 cœurs ARM coûte nettement moins cher qu’une puce Intel Xeon ou AMD EPYC x86

5800 dollars pour l’Ampere Altra Max M128-30 contre 8099 dollars pour un Xeon Platinum 8380 et 7890 dollars pour un EPYC 7763.

Le site Phoronix livre des détails intéressants sur les tarifs des solutions Altra d’Ampere, une gamme de processeurs équipés de cœurs ARM ; celle-ci va de l’Ampere Altra Q32-17 à 32 cœurs au M128-30 doté de 128 cœurs ARM Neoverse N1 cadencés à 3 GHz. Le prix de cette puce s’élève à 5800 dollars. Pour mettre cette somme en perspective avec les tarifs des processeurs AMD et Intel, sachez qu’un EPYC 7763 à 64 cœurs (2,45 GHz – 3,50 GHz) se négocie 7890 dollars et un Xeon Platinum 8380 à 40 cœurs (2,30 GHz – 3,40 GHz), 8099 dollars.

Image 1 : Un processeur Ampere Altra Max à 128 cœurs ARM coûte nettement moins cher qu'une puce Intel Xeon ou AMD EPYC x86

Certes, les puces Altra Max ne sont pas aussi performantes dans l’absolu que les solutions AMD et Intel, mais elles offrent à l’évidence un nombre important de cœurs 64 bits à un prix bien inférieur. C’est aussi le cas si l’on regarde en bas de tableau : le processeur Ampere Altra Q32-17 avec 32 cœurs et une fréquence de 1,70 GHz s’affiche à 800 dollars, là où un EPYC 7302 à 16 cœurs coûte 978 dollars. Chez Intel, les Xeon Silver avoisinent les 500 dollars mais n’ont que huit cœurs.

AMD se dit prêt à concevoir des puces ARM selon son directeur financier

30,72 dollars par jour pour un processeur 128 coeurs

Un des autres avantages des cœurs ARM Neoverse N1 est leur consommation : 128 cœurs pour un TDP de 250 W seulement. Comme le souligne l’article de Tom’s Hardware US, ces puces Altra valent surtout pour des sociétés de cloud hyperscale exécutant un nombre limité d’applications et qui sont susceptibles de développer des logiciels tirant parti d’un nombre élevé de cœurs plus que des performances par cœur. Ainsi, dans un article publié en mai dernier, Oracle indiquait que ses serveurs Altra Ampere offrait un prix de un cent par heure par cœur, soit 30,72 dollars par jour pour une puce 128 cœurs.

Pour illustrer concrètement ces gains, l’article rapporte : « Lors de l’exécution de charges de travail d’encodage vidéo x264 sur OCI Ampere A1, Oracle a constaté une augmentation des performances allant jusqu’à 10 % et un avantage prix-performance allant jusqu’à 22 % par rapport aux systèmes x86. Pour les charges de travail de proxy inverse NGINX sur OCI Ampere A1, Oracle a constaté une augmentation des performances allant jusqu’à 46 % et un avantage prix-performance allant jusqu’à 62 % par rapport aux systèmes x86 ».

Outre Ampere et Oracle, des sociétés comme Fujitsu (processeurs A64FX) ou encore Huawei mobilisent des puces Arm dans leurs centres de données.

Sources : Phoronix, Tom’s Hardware US