Accueil » Actualité » Une carte graphique externe en Thunderbolt : on a testé [MAJ]

Une carte graphique externe en Thunderbolt : on a testé [MAJ]

Récemment, on a vu une vidéo d’un ultraportable Apple (MacBook Air 11 pouces) doté d’une GeForce GTX 570 interfacée… en Thunderbolt. Nous avons donc décidé de tenter l’expérience. Avant un test plus complet de la chose, voici une petite présentation de notre installation.

Thunderbolt vers ExpressCard

Image 1 : Une carte graphique externe en Thunderbolt : on a testé [MAJ]Un montage pas très propreAu niveau matériel, nous avons utilisé une interface ExpressCard. En effet, les rares boîtiers permettant d’utiliser une carte PCI-Express x16 en Thunderbolt sont très onéreux (plus de 800 $) et ne sont pas réellement adaptés aux cartes graphiques. Dans notre cas, nous avons donc un boîtier ViDock 3 (ExpressCard vers PCI-Express, déjà utilisé dans un de nos tests) et un adaptateur Thunderbolt vers ExpressCard de chez Sonnet, dans sa version Pro. Ce dernier point est important : la version classique limite à la norme PCI-Express 1.1 (250 Mo/s) alors que la version Pro travaille en PCI-Express 2.0 (500 Mo/s). Le coût reste assez élevé : un câble Thunderbolt (30 €), un adaptateur Thunderbolt/ExpressCard (170 €), un boîtier ExpressCard (200 $, soit 180 € environ avec les taxes) et — dans notre cas — une alimentation ATX pour la carte graphique. Sans le GPU, on atteint donc environ 400 € de matériel. De plus, si le bus Thunderbolt permet d’atteindre 1 Go/s, notre montage limite le tout à 500 Mo/s, soit 2 lignes PCI-Express 1.1.

Un problème logiciel

Comme nous l’avions vu dans notre test sur les GPU externes, le côté logiciel est un problème. Sous Windows, les BIOS ne sont pas adaptés à un second GPU, et sous Mac OS X, il faut modifier les pilotes. Nous avons testé sous Mac OS X, et le résultat est mitigé : il faut d’abord activer la compatibilité Thunderbolt manuellement et ensuite brancher la carte. La connexion à chaud n’est pas possible et les cartes AMD ne supportent pas la connexion en Thunderbolt : lors de nos tests avec une Radeon HD 5870 et une Radeon HD 6400, certaines zones de l’écran clignotaient et rendaient la machine inutilisable.

NVIDIA, ça fonctionne

Image 2 : Une carte graphique externe en Thunderbolt : on a testé [MAJ]Un GPU dédiéAvec des cartes NVIDIA, le résultat est meilleur sans être excellent : avec une GeForce GT120 de Mac Pro, tout fonctionne au niveau logiciel (en PCI-Express 2.0), mais la sortie DVI n’est pas utilisable, seule la sortie DisplayPort fonctionne. Avec une GeForce GTX 280 (modèle de référence NVIDIA), ça ne fonctionne pas alors qu’avec une GeForce GTX 260 Zotac, tout fonctionne, mais la carte est bloquée en PCI-Express 1.1.

Les performances ?

En attendant un test plus complet, un petit test de performances. Nous avons lancé Unigine, un benchmark disponible sous OS X, sur la carte graphique externe et sur le GPU Intel de la machine (Intel HD 4000), le tout en 1 600 x 1 200 avec les détails au maximum, mais sans antialiasing. L’Intel HD 4000 atteint un score de 93 avec 3,9 fps de moyenne alors la GeForce GTX 260 — une carte qui a 5 ans — atteint 391 et 15,5 fps de moyenne.

Image 3 : Une carte graphique externe en Thunderbolt : on a testé [MAJ]Intel HD 4000Image 4 : Une carte graphique externe en Thunderbolt : on a testé [MAJ]GTX260

Dans nos futurs tests, nous essayerons bien évidemment de reproduire la chose sous Windows et avec une carte graphique plus performante. Selon les retours, il est en effet possible d’activer la technologie Optimus de NVIDIA et donc d’utiliser l’écran interne du PC portable avec un GPU externe.

Image 5 : Une carte graphique externe en Thunderbolt : on a testé [MAJ]QuadroMAJ : En attendant un tests sous Windows, nous avons installé une Quadro K5000 en externe et lancé quelques jeux. La carte, même interfacée en PCI-Express x2, reste rapide.

Quadro K5000