Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le meilleur milieu de gamme

Test SSD : 113 modèles comparés
Par , Florian Charpentier


Le SSD en détail

Toshiba, depuis quelques mois, essaye de revenir dans la course. La société japonaise, qui produit de la mémoire flash avec Sandisk dans une coentreprise, met donc en avant des SSD sous sa propre marque. En parallèle, Toshiba a racheté la division stockage d'OCZ. Avec le HG6, la compagnie utilise un contrôleur marqué de son nom, le T635879BXBG, sans que l'on sache s'il s'agit d'un contrôleur maison ou d'un contrôleur remarqué, une pratique connue chez OCZ. Le SSD utilise de la mémoire qui provient évidemment des usines de la marque, avec des puces gravées en 19 nm et interfacée sur un bus Toggle 2.0, gage de performances.

Le Toshiba HG6Le Toshiba HG6

Le Toshiba HG6 à l'épreuve des tests

Le Toshiba HG6 arrive à lutter à armes égales avec les fleurons des autres marques, comme le 840 Pro de Samsung. Une des raisons, c'est que Toshiba utilise la mémoire flash MLC d'une façon particulière : le contrôleur écrit d'abord la partie rapide de la mémoire, un peu comme si c'était de la mémoire SLC, avant d'utiliser la second partie de chaque cellule, une fois le SSD remplis. Le résultat est intéressant : des débits très élevés en écriture la majorité du temps. En théorie, quand le SSD est rempli, le contrôleur doit uniformiser l'usage de la mémoire et libérer les cellules « rapides », mais nos tests n'ont pas permis de mettre en évidence ce point.

Donnez votre avis