Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le meilleur milieu de gamme

Test SSD : 105 modèles comparés
Par , Florian Charpentier


Le SSD en détail

Digne successeur du remarqué Plextor M3P, le M5 Pro utilise de la mémoire Toshiba 19 nm Toggle-mode (MLC donc 2 bits par cellule) et un contrôleur Marvell 88SS9187-BLD2. Il embarque surtout un firmware maison Plextor pour améliorer les performances critiques. Au-delà, ce SSD intègre un cryptage complet AES-256 et de l'ECC 128-bits. Une garantie de 5 ans complète le tableau, mais attention : Plextor ne vient plus récupérer le SSD chez vous en cas de panne comme c'était le cas avec les M3/M3P.

Points forts

Performances en lecture / Performances globales en écriture / Garantie 5 ans / Cryptage AES 256 bits et ECC 128 bits.

Point faible

Disponibilité aléatoire.

Dans le bundle, nous trouvons notamment :

  • un adaptateur 3.5" (pour une installation dans un PC classique) et la visserie nécessaire
  • un CD

Le CD contient :

  • NTI Echo (logiciel de clonage)
  • NTI Backup Now EZ (logiciel de sauvegarde)
  • NTI SSD Performance Analyzer (un benchmark)
  • NTI Software Trials (NTI Media Maker, NTI Shadow et NTI Ninja)

Pour mieux différencier le M5 Pro de son petit frère le M5S, le premier intègre un boîtier brossé de meilleure facture et ne dépasse pas 7 mm de hauteur. De même, le M5 Pro utilise des pads thermiques sur ses puces NAND et DDR.

Une fois le boîtier retiré, on retrouve 8 puces de 8 Go de NAND Toggle-mode. Le M5P fut le premier à recourir à cette mémoire MLC gravée en 19 nm. Le modèle 128 Go intègre donc deux dies 8 Go par packaging et l'on monte donc jusqu'à 8 dies de 8 Go pour le modèle 512 Go. Cette mémoire est le fruit de la collaboration entre Toshiba et SanDisk afin de contrer les conséquences habituelles d'une finesse de gravure inférieure (moindre endurance en écriture, augmentation des erreurs et diminution du débit). Ainsi cette mémoire utilise une architecture All-Bit-Line et un nouvel algorithme de répartition des données ce qui permet au constructeur d'annoncer une endurance de 3000 cycles soit autant que la version 24 nm.


Du côté de la mémoire cache, le Plextor M5P utilise 2 puces de 256 Mo de DDR3-1333 signées Nanya pour cette version 256 Go (contre 256 Mo au total pour la version 128 Go et 768 Mo pour la version 512 Go).

La face arrière du PCB révèle un contrôleur Marvell 88SS9187-BLD2 assez esseulé.

Bien qu'il ne soit pas le seul SSD à l'intégrer, nous verrons que les performances de ce M5 Pro sont assez atypiques des autres SSD à utiliser le même contrôleur, ce qui souligne sa versatilité et l'importance du firmware. Un vrai changement après la génération des clones SandForce !

À noter que Plextor fournit un utilitaire permettant de suivre la "santé" de son SSD, changer le firmware, et effacer toutes ses données de manière sécurisée. Cette dernière fonctionnalité ne marche que si le SSD n'a pas de volume et est connecté en USB (pressés s'abstenir).

Le benchmark NTI SSD Performance Analyzer fourni se lance en quelques secondes et affiche les débits séquentiels moyen et maximum, en lecture et en écriture. Son utilité demeure toutefois limitée face aux benchmarks classiques.


Le Plextor M5 Pro

Très performant, le M5 Pro se retrouve souvent dans le peloton de tête des SSD de moins de 256 Go, le plus souvent à la lutte avec les Samsung 830 et 840 Pro. Et s'il est parfois devancé par un de ses frères (M3P, M2P, M5S voir M2), ses performances s'avèrent en moyenne au-dessus.

Donnez votre avis