Test : analyse des performances de DiRT 4 sur 8 GPU

Six ans après DiRT 3, Codemasters vient de lancer le quatrième opus de sa célèbre licence de jeux de rallye : DiRT 4. Toujours basé sur son moteur « maison » EGO, mais en version 4.0 (déjà utilisé dans F1 2015, F1 2016 ou F1 2017), ce jeu nous promet des courses de rallye classiques, de rallycross ou encore de landrush, le tout avec une cinquantaine de véhicules. Multi-plateformes (le jeu est disponible sur PC Windows, mais également sur PlayStation 4 et Xbox One), DiRT 4 reste toutefois limité à DirectX 11. Voyons comment ce jeu s'en sort avec notre panel de huit cartes graphiques de milieu de gamme...

A lire aussi :
- Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU
- Test : analyse des performances de Mass Effect Andromeda sur 8 GPU
- Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU
- Test : analyse des performances du jeu For Honor sur 6 GPU
- Test : analyse des performances de Resident Evil 7 Biohazard
- Dishonored 2, le patch 1.2 change totalement les performances
- Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action
- Test : les performances de 7 cartes graphiques dans Gears of War 4

Configurations minimum et recommandées

La fiche Steam de DiRT 4 nous donne les configurations minimales et recommandées par l'éditeur pour obtenir une expérience de jeu agréable. Sur le papier, le jeu est assez peu gourmand en ressources, que ce soit CPU, GPU ou mémoire vive. Une configuration âgée de plusieurs années pourrait donc à priori se montrer suffisante pour jouer à DiRT 4 dans des conditions acceptables.

Configuration
Minimum
Recommandée
Processeur
Intel Core i3 Series
ou
AMD FX Series
Intel Core i5-4690
ou
AMD FX-8320
Mémoire
4 Go
8 Go
Carte graphique
GeForce GT 440
ou
Radeon HD5570
GeForce GTX 780
ou
Radeon R9 390
Système d'exploitation
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Espace disque
50 Go
50 Go
Audio
Compatible DirectSound
Compatible DirectSound

Do a barrel rollDo a barrel roll

Options graphiques

Les options graphiques sont très nombreuses, presque trop : tout est configurable aux petits oignons. Cinq profils permettent fort heureusement de simplifier la vie à ceux qui ne veulent pas s’embêter : Ultra, Elevé, Moyen, Bas et Très Bas. Différents modes d'antialiasing (CMAA, MSAA voire EQAA avec les Radeon) et de filtrage anisotropiques sont également proposés.

Élevé / Ultra

La qualité est bien entendu meilleure en Ultra, mais le mode Elevé ne sacrifie finalement que peu de détails. Tout au plus certains reflets et certaines transparences sont moins détaillées, et les ombres sont simplifiées au loin.

Moyen / Élevé

En qualité moyenne, ce sont les textures qui souffrent le plus, en particulier au niveau de la route. Les ombres et lumières lointaines sont également impactées, surtout au niveau des arbres.

Bas / Moyen

Ombres et reflets sont les principaux touchés lorsque l'on diminue encore la qualité et que l'on passe en Bas. La qualité visuelle du jeu reste tout de même globalement agréable et pas si éloignée que ça du niveau supérieur.

Très Bas / Bas

Là par contre, c'est le jour et la nuit. Tout est simplifié au maximum, le jardinier a tondu la pelouse, les arbres ont perdu une partie de leurs aiguilles et même les spectateurs sont rentrés chez eux ! Les sacrifices visuels sont clairement bien trop élevés dans ce mode, à réserver aux Radeon HD 5850 ou aux nostalgiques de Sega Rally 2...

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire