Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Le jeu, son moteur et ses réglages graphiques

Image 1 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Dernier opus en date de la célèbre série de jeux Tom Clancy’s Ghost Recon, Wildlands repose sur le même moteur AnvilNext 2.0 que For Honor. Ce jeu de tir tactique contemporain, dont le développement à débuté en 2012 dans les studios d’Ubisoft Paris, est le premier de la franchise à se dérouler en monde ouvert. Découvrons donc comment ce jeu multi-plateforme exclusivement compatible DirectX 11 s’en sort sur notre plateforme milieu de gamme.

Image 2 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Tom Clancy’s Ghost Recon: Wildlands

Ubisoft a publié le patch 1.1.5 alors que nous avions déjà terminé de tester Ghost Recon Wildlands. Nous avons tout de même décidé de refaire tous les tests avec ce patch afin de mesurer l’évolution des performances, un des points mis en avant par l’éditeur pour cette mise à jour précoce. C’est d’ailleurs l’un des nombreux reproches que nous ferons à cette mauvaise habitude qu’ont pris les éditeurs de jeux : les dossiers et analyses publiés le jour J par nos confrères se basent – de bonne foi – sur une version non aboutie, que l’on qualifiera diplomatiquement de « post-bêta »…

Configurations minimum et recommandées

La fiche Steam – ce jeu est également disponible via UPlay – de Ghost Recon Wildlands nous renseigne sur les configuration minimales et recommandées, cette dernière visant une expérience de jeu agréable en Full HD. Le jeu semble à première vue gourmand en mémoire vive puisque la configuration minimale demande déjà 6 Go. Nous verrons plus tard ce qu’il en est du côté des ressources CPU et GPU.

Configuration
Minimum
Recommandée
Processeur
Intel Core i5-2400S
ou
AMD FX-4320
Intel Core i7-3770
ou
AMD FX-8350
Mémoire
6 Go
8 Go
Carte graphique
GeForce GTX 660
ou
Radeon R9 270X
(2 Go VRAM mini)
GeForce GTX 970/GTX 1060
ou
Radeon R9 390/RX480
(4 Go VRAM mini)
Système d’exploitation
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Espace disque
50 Go
50 Go
Audio
Compatible DirectSound
Compatible DirectSound

Radeon vs GeForce

Le jeu étant estampillé « The Way It Means To Be Played », il est à priori optimisé pour les cartes NVIDIA. Il ne faut pas non plus oublier que s’agissant d’un jeu multi-plateforme, les développeurs ont également du prendre en compte le GPU des Xbox One et Playstation 4 dont l’architecture est dérivée des Radeon. Nous avons donc voulu voir si des différences de rendu graphique existaient entre les GeForce et les Radeon.

.iframeContent-583 {width:711px;height:400px;border:0;}

Image 3 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPURadeon RX 480 – Very HighImage 4 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPUGeForce GTX 1060 – Very High

.

Aucune différence notable n’est visible en mode Very High, que ce soit au niveau des textures, des obmres ou des effets appliqués. Bonne nouvelle donc, le rendu sera similaire que vous ayez une Radeon ou une GeForce.

Options graphiques

De nombreuses options graphiques sont disponibles, le moteur AnvilNext 2.0 pouvant être configuré aux petits oignons dans Ghost Recon Wildlands. Cinq pré-réglages sont proposés : Bas, Standard, Élevé, Très Élevé et Ultra.

.iframeContent-584 {width:711px;height:400px;border:0;}

Il est bien entendu possible de définir manuellement chaque option, c’est d’ailleurs ce que nous avons fait en prenant le profil Très Élevé et en lui ajoutant les technologies mises en avant par NVIDIA pour ce jeu : HBAO+, Turf Effect et God Rays améliorés.

.iframeContent-585 {width:711px;height:400px;border:0;}

.iframeContent-586 {width:711px;height:400px;border:0;}

Image 10 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPUAMD – Very High + NVIDIA EffectsImage 11 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPUNVIDIA – Very High + NVIDIA Effects

Méthode de test et cartes choisies

Configuration de test

CPU

Image 12 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Core i5-6500

  • core i5-6500
    87.12€
  • 87.12€
    Voir l’offre
  • 88.11€
    Voir l’offre
  • 89.98€
    Voir l’offre
  • 99.99€
    Voir l’offre
  • 108.08€
    Voir l’offre


Carte mère
(Socket 1151)

Image 13 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Asus Z170-Deluxe

  • asus z170-deluxe
    25.01€
  • 25.01€
    Voir l’offre
  • 29.07€
    Voir l’offre
  • 69.90€
    Voir l’offre
  • 149.99€
    Voir l’offre


RAM

Image 14 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

8 Go DDR4-2133 KLEVV

Image 14 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

8 Go DDR4-2133 KLEVV


SSD pour le système

Image 16 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Crucial MX200 500 Go

  • crucial mx200 500 go
    50€
  • 50€
    Voir l’offre


ContrôleurIntel PCH Z170 SATA/600 
Alimentation

Image 17 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Cooler Master G450M


Boîtier

Image 18 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Cooler Master HAF XB EVO

OS
Système d’exploitationWindows 10 x64 Pro 1607 (14393.726)
Pilotes
NVIDIA GeForce Game Ready 378.78
AMD Radeon Crimson Edition 17.3.1

Image 19 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU
Nous avons bien entendu repris notre configuration milieu de gamme, représentative de celle utilisée par la grande majorité des joueurs, pour tester les principaux jeux du marché. Le suivi des configurations des utilisateurs de Steam, l’actuelle plus grosse plateforme de jeu PC, permet de nous renseigner (chiffres de février 2017) :

  • Windows 10 64 bits représente 47,7 % du marché.
  • 8 Go de RAM pour 34 % des joueurs (notre configuration en possède 16 Go).
  • La définition Full HD est utilisée par 43 % des joueurs, mais 24 % sont encore en 1366 x 768. Le QHD (2560 X 1440 pixels) ne concerne même pas 2 % des joueurs, et la 4K est toujours anecdotique. Nous testerons donc en 1920 x 1080 pixels.
  • Les CPU à 4 cœurs équipent près de la moitié des configurations (47,7 % plus exactement). En toute logique, notre configuration embarque donc un CPU Intel quad-core de milieu de gamme.Image 20 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Le choix des cartes graphiques

Nous avons choisi 8 cartes graphiques pour ce test. Principalement des cartes entrée/milieu de gamme, potentiellement les plus répandues sur le marché. Voici les cartes en compétition :

Image 21 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Asus GeForce GTX 1060 STRIX OC 6 Go

Image 22 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

XFX Radeon RX480 Core 8 Go

La Radeon RX 480 « Core » de XFX étant désavantagée par ses fréquences d’usine face à une Asus Strix OC dotée d’un GPU à 1645 MHz, nous l’avons overclockée (+4%) au niveau d’un modèle haut de gamme, soit 1340 MHz pour le GPU (les fréquences mémoires restent inchangées à 2 GHz).

Image 23 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Gigabyte GeForce GTX 1060 WF2OC-3GD 3 GB

Image 24 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

MSI RX470 Gaming X 4G

Ces deux cartes sont à l’entrée du milieu de gamme (!), la Radeon RX 470 est théoriquement avantagée par son gigaoctet de mémoire supplémentaire.

Image 25 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

MSI GTX 970 GAMING 4G

Image 26 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

XFX Radeon R9 390 8G

Les GTX 970 et R9 390 sont en fin de vie, mais restent encore très présentes dans les PC des joueurs, pour quelques mois encore. Nous les avons donc choisies pour leur présence dans les machines gaming, moins pour leur prix et leur disponibilité, très variables.

Image 27 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

MSI Radeon RX460 2Go OC

Image 28 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

PNY GeForce GTX 1050 2Go

Comme vous nous l’avez demandé dans les précédents tests, nous avons rajouté deux cartes d’entrée de gamme, afin de savoir si elles sont suffisantes pour faire tourner les titres les plus récents.

Image 29 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPUI believe I can fly…

Protocole de test

Nous effectuons toutes les mesures avec l’outil PresentMon et le GUI programmé par notre testeur allemand Igor Wallossek, qui permet d’effectuer de nombreuses mesures simultanées, sans compter la génération de graphiques très précis.

Pour que les performances des cartes graphiques soient vraiment représentatives de la réalité, nous prenons soin de les faire chauffer avant de relever nos mesures. En effet, la majorité des cartes graphiques ont une fréquence qui se stabilise avec la température de leur GPU, et faire des mesures dès les premières minutes de fonctionnement conduirait à constater des performances supérieures à la réalité.

Nous lançons donc la séquence de bench deux fois afin de chauffer la carte, puis nous relevons les mesures de ses performances lors de la séquence de test. Pour les options graphiques, nous avons testé le jeu en Full HD, avec les réglages Standard et Très Élevés, puis avec les réglages Très Élevés mais en activant également les options mises en avant par NVIDIA (HBAO+, Turf Effect et God Rays améliorés).

Benchmarks : FPS, frametime et fluidité réelle

Séquence de bench

Tom Clancy’s Ghost Recon Wildlands dispose d’un benchmark intégré, d’une durée de 55 secondes environ et composé d’une seule séquence alternant les plans proches et ceux éloignés. Nous avons donc choisi d’utiliser ce bench comme séquence de test, mais comme d’habitude, il convient de rappeler que certaines scène du jeu pourront se montrer à l’occasion plus lourdes du point de vue du rendu graphique, selon les réglages choisis.

Qualité Standard – 1080p

En qualité Standard, les GeForce GTX 1060 sont les reines, avec un taux d’images par seconde ne descendant jamais sous les 60 FPS. Les RX 480 et GTX 970 ne sont pas loin, tandis que les RX 470 et R9 390 sont un cran en dessous, tout en affichant des performances honorables. A l’inverse, les GTX 1050 2G et RX 460 2G sont déjà lâchées, et la séquence de bench apparait même franchement saccadé avec cette dernière.

Qualité Standard – 1080p – Patch 1.1.5

En termes d’images par seconde, seules les GTX 1060 6G, GTX 970 et GTX 1050 (dans une moindre mesure) affichent des performances en légère hausse avec le patch 1.1.5 . Toutes les cartes bénéficient en revanche d’une meilleure stabilité du temps d’affichage (en particulier la RX 460 2G !), ce qui se ressent de manière positive sur la fluidité perçue.

Qualité Très Élevée – 1080p

Etant donné leurs difficultés en mode Standard, nous n’avons pas inclus ici les GTX 1050 et RX 460. En revanche nous avons ajouté les GeForce GTX 1060 6G et RX 480 avec les effets mis en avant par NVIDIA activés ( «+ NVIDIA Effects »).

L’ensemble des cartes parvient à rester au dessus des 40 FPS mais seule la GTX 1060 6G ne descend jamais sous la barre des 50 FPS. La séquence reste toute de même relativement fluide sur toutes les cartes.

L’activation du HBAO+, du Rift Effect et des God Rays améliorés plombe sans surprise les performances des cartes, d’une manière à peu près équivalente (-12 % sur GeForce, -14 % sur Radeon).

Qualité Très Élevée – 1080p – Patch 1.1.5

Une nouvelle fois, les GTX 1060 6G et GTX 970 voient leurs taux d’images par seconde augmenter légèrement. On notera également que seules les GeForce semblent bénéficier d’une amélioration de la stabilité du temps d’affichage, un constat intéressant puisque ce patch est plutôt censé améliorer les performances des Radeon !

Image 46 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Ressources CPU, RAM, VRAM et conclusion

Occupation processeur

Image 47 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

En qualité Très Elevée, Ghost Recon Wildlands est particulièrement gourmand en ressources CPU, la faute peut-être au monde ouvert et au moteur exclusivement DirectX 11 ? En activant les effets supplémentaires, la charge GPU augmente  et en contrepartie la charge CPU diminue un peu, mais reste tout de même élevée.

Occupation processeur – Patch 1.1.5

Image 48 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Le patch 1.1.5 corrige justement ce problème : la diminution de l’occupation CPU, en particulier avec les GeForce, explique l’augmentation du nombre d’images par seconde et l’amélioration de la fluidité. Dans l’absolu, Ghost Recon Wildlands reste tout de même gourmand en ressources CPU en Full HD.

Occupation mémoire vive

Image 49 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Occupation mémoire vive – Patch 1.1.5

Image 50 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Les configurations minimales et recommandées conseillées par Ubisoft ne sont pas surestimées : il vaut mieux avoir 8 Go de RAM au minimum pour être tranquille. On notera au passage que l’activation des effets supplémentaires diminue légèrement la quantité de mémoire utilisée. Attention, il s’agit de l’occupation mémoire totale, il convient donc de retirer la quantité de mémoire utilisé par l’OS et ses différents services.

Occupation mémoire graphique

Image 51 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Le moteur AnvilNext 2.0 est loin d’utiliser toute la mémoire vidéo à sa disposition. Deux choses à retenir : le moteur est moins gourmand en VRAM avec les GeForce qu’avec les Radeon (mais cela devient presque une habitude), et les effets supplémentaires augmentent légèrement la quantité de VRAM consommée.

Occupation mémoire graphique – Patch 1.1.5

Image 52 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Le patch 1.1.5 change clairement pas mal de choses puisque même l’occupation VRAM évolue : si le moteur du jeu est toujours plus gourmand avec les Radeon qu’avec les GeForce, on note également qu’il n’y a plus vraiment de différence de consommation lorsque les effets graphiques supplémentaires sont activés.

Image 2 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU

Tom Clancy’s Ghost Recon: Wildlands

Conclusion

Image 54 : Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPUGraphiquement plaisant à regarder avec son monde ouvert, Ghost Recon Wildlands est également plutôt gourmand en ressources matérielles, même si le patch 1.1.5 corrige un peu l’occupation CPU. Il vous faudra probablement jongler avec les options graphiques, heureusement nombreuses, avant de trouver les réglages magiques qui permettront à votre configuration de ne jamais passer sous la barre des 60 images par seconde.

Avec une GTX 1060 6 Go ou une RX480, le Full HD en qualité Elevée (voire Très Elevée) devrait convenir. Les possesseurs de petite carte graphique (RX 460 ou GTX 1050) devront en revanche se contenter de la qualité Basse pour maintenir un framerate convenable.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !