Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Le jeu, son moteur et ses réglages graphiques

Image 1 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Après un excellent Dishonored 2 (une fois ses défauts de jeunesse corrigés), le studio lyonnais de développement Arkane Studio remet cette année le couvert avec Prey, un FPS édité par Bethesda et qui se présente comme un reboot du Prey de 2006. Dévoilé lors de l’E3 2016, Prey repose sur le moteur CryEngine, la partie audio s’appuyant quant à elle sur le moteur Wwise d’Audiokinetic. L’interêt de ces deux moteurs est bien entendu leur support multi-plateformes : Prey est en effet disponible sur consoles (Xbox One et PlayStation 4) et sur PC (Windows). Le jeu reste toutefois exclusivement DirectX 11.

Image 2 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

PREY (2017)

Configurations minimum et recommandées

La fiche Steam du jeu nous donne les configurations minimales et recommandées par Bethesda pour obtenir une expérience de jeu agréable dans Prey. Le jeu est assez peu gourmand en ressources CPU ou GPU, une configuration âgée de cinq ans semble à priori capable de faire tourner Prey convenablement.

Configuration
Minimum
Recommandée
Processeur
Intel Core i5-2400
ou
AMD FX-8320
Intel Core i7-2600K
ou
AMD FX-8350
Mémoire
8 Go
16 Go
Carte graphique
GeForce GTX 660
ou
Radeon HD7850
GeForce GTX 970
ou
Radeon R9 290
Système d’exploitation
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Espace disque
20 Go
20 Go
Audio
Compatible DirectSound
Compatible DirectSound

Image 3 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Radeon vs GeForce

Comme c’est désormais l’habitude, commençons par une comparaison de rendu entre les GeForce et les Radeon : le jeu étant multi-plateforme et donc destiné à tourner sur consoles (dont l’architecture est dérivée des Radeon) autant que sur PC, il serait regrettable que le rendu ne soit pas identique entre les cartes des deux principaux constructeurs. Notons tout de même qu’AMD et Bethesda sont partenaires, ce qui laisse supposer que Prey est optimisé pour les processeurs et cartes graphiques du constructeur.

.iframeContent-721 {width:711px;height:401px;border:0;}

.iframeContent-722 {width:711px;height:401px;border:0;}

Image 4 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUNVIDIAImage 5 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPURadeon

.

Ouf : il n’y a pas de grosse différence de rendu entre les GeForce et les Radeon, à quelques pixels près bien entendu.

Options graphiques

Les options graphiques sont peu nombreuses, mais fort heureusement les paramètres indispensables sont disponibles. Le réglage du FOV devrait faire son apparition dans une prochaine mise à jour, mais sachez qu’il est d’ores et déjà possible de le modifier manuellement, dans le fichier de configuration.

Quatre réglages pré-configurés sont proposés : Bas (Low), Moyen (Medium), Elevé (High), Très Elevé (Very High). Il est également possible de régler manuellement les options.

.iframeContent-723 {width:711px;height:401px;border:0;}

Les paramètres élevés correspondent à peu près à ce que l’on obtient sur console. Les réglages très élevés améliorent encore légèrement la qualité des textures et des ombres/lumières, en particulier à longue distance.

Image 8 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUHighImage 9 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUVery High

.

.iframeContent-724 {width:711px;height:401px;border:0;}

En qualité moyenne, on diminue une fois encore légèrement la qualité des textures et la distance d’apparition des ombres, ainsi que certains effets (comme la fumée). Le jeu reste tout de même agréable visuellement.

.iframeContent-725 {width:711px;height:401px;border:0;}

Les réglages les plus bas sacrifient en revanche de nombreux détails : les textures sont moins belles, les ombres sont beaucoup moins présentes, la qualité des lumières et plus faible et l’anti-aliasing passe à la trappe. Bref, le mode « Low » est clairement à réserver aux configurations les plus bas de gamme, voire à éviter…

Image 10 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPULowImage 11 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUMedium

Méthode de test et cartes choisies

Configuration de test

CPU

Image 12 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Core i5-6500

  • core i5-6500

    87.12€

  • 87.12€

    Voir l’offre
  • 88.11€

    Voir l’offre
  • 89.98€

    Voir l’offre
  • 108.08€

    Voir l’offre
  • 149.98€

    Voir l’offre


Carte mère
(Socket 1151)

Image 13 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Asus Z170-Deluxe

  • asus z170-deluxe

    24.37€

  • 24.37€

    Voir l’offre
  • 25.01€

    Voir l’offre
  • 29.07€

    Voir l’offre
  • 54.25€

    Voir l’offre
  • 61.10€

    Voir l’offre


RAM

Image 14 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

8 Go DDR4-2133 KLEVV

Image 14 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

8 Go DDR4-2133 KLEVV


SSD pour le système

Image 16 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Crucial MX200 500 Go

  • crucial mx200 500 go

    50€

  • 50€

    Voir l’offre
  • 272.36€

    Voir l’offre


ContrôleurIntel PCH Z170 SATA/600 
Alimentation

Image 17 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Cooler Master G450M


Boîtier

Image 18 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Cooler Master HAF XB EVO

OS
Système d’exploitationWindows 10 x64 Pro 1703 (15063.296)
Pilotes
NVIDIA GeForce Game Ready 382.05
AMD Radeon Crimson Edition 17.5.2

Image 19 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU
Nous avons une nouvelle fois repris notre configuration milieu de gamme, représentative de celle utilisée par la grande majorité des joueurs, pour tester les principaux jeux du marché. Le suivi des configurations des utilisateurs de Steam, l’actuelle plus grosse plateforme de jeu PC, permet de nous renseigner (chiffres d’avril 2017) :

  • Windows 10 64 bits représente désormais plus de la moitié du marché (50,08% très exactement).
  • 8 Go de RAM pour 36,6 % des joueurs (notre configuration en possède 16 Go).
  • La définition Full HD est utilisée par 46 % des joueurs, mais 23 % sont encore en 1366 x 768. Le QHD ne concerne que 2 % des joueurs, et la 4K est encore et toujours anecdotique. Nous testerons donc en 1920 x 1080 pixels et en 2560 x 1440 pixels.
  • Les CPU à 4 cœurs équipent la moitié des configurations (50,11 % plus exactement). En toute logique, notre configuration embarque donc un CPU Intel quad-core de milieu de gamme.

Image 20 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Le choix des cartes graphiques

Nous avons choisi 8 cartes graphiques pour ce test. Principalement des cartes entrée/milieu de gamme, potentiellement les plus répandues sur le marché. Voici les cartes en compétition :

Image 21 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Asus GeForce GTX 1060 STRIX OC 6 Go

Image 22 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

XFX Radeon RX480 Core 8 Go

La Radeon RX 480 « Core » de XFX étant désavantagée par ses fréquences d’usine face à une Asus Strix OC dotée d’un GPU à 1645 MHz, nous l’avons overclockée (+4%) au niveau d’un modèle haut de gamme, soit 1340 MHz pour le GPU (les fréquences mémoires restent inchangées à 2 GHz).

Image 23 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Gigabyte GeForce GTX 1060 WF2OC-3GD 3 GB

Image 24 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

MSI RX470 Gaming X 4G

Ces deux cartes sont à l’entrée du milieu de gamme (!), la Radeon RX 470 est théoriquement avantagée par son gigaoctet de mémoire supplémentaire.

Image 25 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

MSI GTX 970 GAMING 4G

  • msi gtx 970 gaming 4g

    149.99€

  • 149.99€

    Voir l’offre

Image 26 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

XFX Radeon R9 390 8G

Les GTX 970 et R9 390 sont en fin de vie, mais restent encore très présentes dans les PC des joueurs, pour quelques mois encore. Nous les avons donc choisies pour leur présence dans les machines gaming, moins pour leur prix et leur disponibilité, très variables.

Image 27 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

MSI Radeon RX460 2Go OC

Image 28 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

PNY GeForce GTX 1050 2Go

Nous avons enfin ajouté deux cartes d’entrée de gamme afin de savoir si elles sont suffisantes pour faire tourner les titres les plus récents.

Image 29 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Protocole de test

Nous effectuons toutes les mesures avec l’outil PresentMon et le GUI programmé par notre testeur allemand Igor Wallossek, qui permet d’effectuer de nombreuses mesures simultanées, sans compter la génération de graphiques très précis.

Pour que les performances des cartes graphiques soient vraiment représentatives de la réalité, nous prenons soin de les faire chauffer avant de relever nos mesures. En effet, la majorité des cartes graphiques ont une fréquence qui se stabilise avec la température de leur GPU, et faire des mesures dès les premières minutes de fonctionnement conduirait à constater des performances supérieures à la réalité.

Nous lançons donc la séquence de bench deux fois afin de chauffer la carte, puis nous relevons les mesures de ses performances lors de la séquence de test. Pour les options graphiques, nous avons testé le jeu en Full HD et en QHD, avec les réglages Very High (soit le maximum proposé par le jeu).

Image 30 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Benchmarks : FPS, frametime et fluidité réelle

Séquence de bench

Prey ne possède pas de benchmark intégré, nous avons donc du choisir nous même une séquence de jeu et la reproduire avec toutes les cartes graphiques (ce qui n’a pas été une mince affaire…). Notre choix s’est porté sur une scène dans le Grand Hall de Talos I, un lieu relativement grand avec la présence de créatures ennemies. Même si d’autres emplacements sont un peu plus riches d’un point de vue graphique, comme l’Arboretum, le Grand Hall de Talos I est assez représentatif des diverses salles que l’on pourra traverser au cours du jeu.

Prey : Sequence de benchs

Qualité Très Elevée – 1080p

Le jeu étant particulièrement bien optimisé sur PC, nous avons décidé de tester en Full HD avec la qualité la plus élevée possible, soit le réglage « Très Elevé ».

Mis à part les GTX 1050 et RX 460, l’ensemble des cartes de notre panel s’en sort très bien, avec un framerate flirtant ou dépassant les 90 images par seconde en moyenne. Les GeForce GTX 1060 3G et RX 470 sont toutefois un cran en dessous, avec un taux d’image minimum plus faible que leurs grandes sœurs.

Qualité Très Elevée – 1440p

Comme en Full HD, nous avons opté pour les réglages « Très Elevé » en QHD (2560x1440p), et ce avec l’ensemble des carets graphiques à notre disposition.

Augmenter la définition n’arrange bien entendu pas les affaires des GTX 1050 et RX 460, que l’on laissera donc de côté. La Radeon RX 470, bien que plus rapide, est ici un peu lâchée par les autres cartes. La GeForce GTX 1060 6G s’en sort en revanche très bien puisqu’elle dépasse les 60 FPS en moyenne, suivie de près par la RX 480. Mis à part avec les deux cartes les plus faibles de notre sélection, Prey reste donc jouable en QHD avec des réglages très élevés !

Image 39 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Ressources CPU, RAM, VRAM et conclusion

Occupation processeur

Image 40 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Que ce soit avec une GeForce ou une Radeon, notre Core i5-6500 est le plus souvent occupé entre 81 et 95% : autrement dit, il ne se tourne pas les pouces, mais garde tout de même une petite marge de manœuvre. On notera tout de même que l’occupation est légèrement plus faible avec la Radeon.

Occupation mémoire vive

Image 41 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

L’occupation globale est similaire quelle que soit la carte utilisée (Radeon ou GeForce). A ces valeurs, il faut bien entendu retrancher la quantité de RAM consommée par le système et les services (1,9 Go environ). On peut donc en déduire que Prey est plutôt économe en utilisation mémoire.

Occupation mémoire graphique

Image 42 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

A l’inverse, Prey est gourmand en mémoire vidéo – probablement à cause de nos réglages Très Elevés – et encore plus sur Radeon que sur GeForce (ceci en tenant bien entendu compte que la Radeon possède 2 Go de VRAM de plus que la GeForce). La quantité de VRAM utilisée reste tout de même loin de la quantité totale embarquée sur ces cartes.

Image 2 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

PREY (2017)

Conclusion

Image 44 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

C’est une excellente surprise : Prey est à la fois réussi graphiquement et relativement léger et économe en ressources matérielles. Bien entendu, les petites RX 460 et GTX 1050 auront du mal à soutenir le mode Très Elevé, et il faudra également oublier avec ces cartes les définitions supérieures au Full HD. Mais jouer en mode Elevé et en 1080p avec ces petites cartes graphiques reste du domaine du possible

Pour les possesseurs de cartes graphiques encore plus puissantes, n’hésitez pas à monter les détails au maximum – sous réserve d’avoir 4 Go ou plus de VRAM, la qualité des textures peut dans le cas contraire être réduite – voire à passer en QHD (1440p), le jeu en vaut vraiment la chandelle. En résumé : félicitations aux développeurs d’Arkane Studio qui ont su tirer le meilleur du moteur CryEngine sur plateforme PC pour nous offrir un jeu de qualité qui ne demande pas un Tri-SLI pour fonctionner !


👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !