Accueil » Test » Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

2 : Méthode de test et cartes choisies 3 : Benchmarks : FPS, frametime et fluidité réelle 4 : Ressources CPU, RAM, VRAM et conclusion

Le jeu, son moteur et ses réglages graphiques

Image 1 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Après un excellent Dishonored 2 (une fois ses défauts de jeunesse corrigés), le studio lyonnais de développement Arkane Studio remet cette année le couvert avec Prey, un FPS édité par Bethesda et qui se présente comme un reboot du Prey de 2006. Dévoilé lors de l’E3 2016, Prey repose sur le moteur CryEngine, la partie audio s’appuyant quant à elle sur le moteur Wwise d’Audiokinetic. L’interêt de ces deux moteurs est bien entendu leur support multi-plateformes : Prey est en effet disponible sur consoles (Xbox One et PlayStation 4) et sur PC (Windows). Le jeu reste toutefois exclusivement DirectX 11.

A lire aussi :
Test : analyse des performances de Mass Effect Andromeda sur 8 GPU
Test : analyse des performances de Ghost Recon Wildlands sur 8 GPU
Test : analyse des performances du jeu For Honor sur 6 GPU
Test : analyse des performances de Resident Evil 7 Biohazard
Dishonored 2, le patch 1.2 change totalement les performances
Shadow Warrior 2 : le Multi-Res Shading de NVIDIA en action
Test : les performances de 7 cartes graphiques dans Gears of War 4

Configurations minimum et recommandées

La fiche Steam du jeu nous donne les configurations minimales et recommandées par Bethesda pour obtenir une expérience de jeu agréable dans Prey. Le jeu est assez peu gourmand en ressources CPU ou GPU, une configuration âgée de cinq ans semble à priori capable de faire tourner Prey convenablement.

Configuration
Minimum
Recommandée
Processeur
Intel Core i5-2400
ou
AMD FX-8320
Intel Core i7-2600K
ou
AMD FX-8350
Mémoire
8 Go
16 Go
Carte graphique
GeForce GTX 660
ou
Radeon HD7850
GeForce GTX 970
ou
Radeon R9 290
Système d’exploitation
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Windows 7, 8.1, 10
64-bits obligatoire
Espace disque
20 Go
20 Go
Audio
Compatible DirectSound
Compatible DirectSound

Image 4 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPU

Radeon vs GeForce

Comme c’est désormais l’habitude, commençons par une comparaison de rendu entre les GeForce et les Radeon : le jeu étant multi-plateforme et donc destiné à tourner sur consoles (dont l’architecture est dérivée des Radeon) autant que sur PC, il serait regrettable que le rendu ne soit pas identique entre les cartes des deux principaux constructeurs. Notons tout de même qu’AMD et Bethesda sont partenaires, ce qui laisse supposer que Prey est optimisé pour les processeurs et cartes graphiques du constructeur.

Image 5 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUNVIDIAImage 6 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPURadeon

.

Ouf : il n’y a pas de grosse différence de rendu entre les GeForce et les Radeon, à quelques pixels près bien entendu.

Options graphiques

Les options graphiques sont peu nombreuses, mais fort heureusement les paramètres indispensables sont disponibles. Le réglage du FOV devrait faire son apparition dans une prochaine mise à jour, mais sachez qu’il est d’ores et déjà possible de le modifier manuellement, dans le fichier de configuration.

Quatre réglages pré-configurés sont proposés : Bas (Low), Moyen (Medium), Elevé (High), Très Elevé (Very High). Il est également possible de régler manuellement les options.

Les paramètres élevés correspondent à peu près à ce que l’on obtient sur console. Les réglages très élevés améliorent encore légèrement la qualité des textures et des ombres/lumières, en particulier à longue distance.

Image 9 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUHighImage 10 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUVery High

.

En qualité moyenne, on diminue une fois encore légèrement la qualité des textures et la distance d’apparition des ombres, ainsi que certains effets (comme la fumée). Le jeu reste tout de même agréable visuellement.

Les réglages les plus bas sacrifient en revanche de nombreux détails : les textures sont moins belles, les ombres sont beaucoup moins présentes, la qualité des lumières et plus faible et l’anti-aliasing passe à la trappe. Bref, le mode « Low » est clairement à réserver aux configurations les plus bas de gamme, voire à éviter…

Image 11 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPULowImage 12 : Test : analyse des performances de Prey sur 8 GPUMedium

Sommaire :

  1. Le jeu, son moteur et ses réglages graphiques
  2. Méthode de test et cartes choisies
  3. Benchmarks : FPS, frametime et fluidité réelle
  4. Ressources CPU, RAM, VRAM et conclusion