Accueil » Actualité » ‘Artefacts disgracieux’, ‘textures floues’ : NVIDIA dézingue le FSR d’AMD !

‘Artefacts disgracieux’, ‘textures floues’ : NVIDIA dézingue le FSR d’AMD !

200 jeux et applications supportent désormais le DLSS ; une technologie bien supérieure à celle privée de « la puissance des techniques de mise à l’échelle temporelle de l’IA ».

En octobre 2021, NVIDIA annonçait que sa technologie super-échantillonnage par apprentissage automatique était prise en charge par 120 jeux et applications. Huit mois plus tard, ce sont désormais 200 jeux et applications qui bénéficient du DLSS (Deep Learning Super Sampling). Ce chiffre sera atteint grâce à Loopmancer. Par ailleurs, NVIDIA souligne que « les jeux très attendus Le Seigneur des Anneaux : Gollum et Steelrising ajouteront le DLSS et le ray tracing ».

Image 1 : 'Artefacts disgracieux', 'textures floues' : NVIDIA dézingue le FSR d'AMD !
Crédit : NVIDIA

Vous le savez, depuis un peu plus d’un an, le DLSS doit faire face à la solution d’AMD, le FSR (FidelityFX Super Resolution). Il y a une quinzaine de jour, à l’occasion du bilan annuel, AMD recensait 110 jeux compatibles FSR 1.0 / FSR 2.0. Contrairement au DLSS, le FSR est open source ; en outre, il est moins restrictif sur le plan hardware. AMD clame ainsi que son FSR a été adopté deux fois plus rapidement que le DLSS.

Le FSR 2.0 affronte le DLSS 2.3 dans God of War

DLSS > FSR pour NVIDIA

Sans surprise, afin de défendre sa technologie, NVIDIA présente cette exigence matérielle supplémentaire (le recours aux cœurs Tensor) comme une force plutôt qu’une faiblesse ; et la dernière phrase a tout d’une attaque à peine déguisée portée au FSR d’AMD : « Le NVIDIA DLSS est la seule technologie de super résolution alimentée par l’IA, et cet avantage se traduit par des performances de jeu jusqu’à deux fois supérieures. Il s’agit également de la seule technologie de mise à l’échelle disponible qui exploite la puissance d’un réseau neuronal d’apprentissage profond pour garantir une qualité d’image comparable à la résolution native. La mise à l’échelle des images sans la puissance des techniques de mise à l’échelle temporelle de l’IA introduit des artefacts disgracieux tels que des artefacts de mouvement, des vibrations et des textures floues. »

Trois jeux DLSS / ray tracing

Concernant les trois jeux évoqués ci-dessus, sachez que le Seigneur des Anneaux : Gollum sera lancé en septembre avec le NVIDIA DLSS et le Ray Tracing. Ainsi, les joueurs GeForce RTX « pourront explorer les différents lieux du jeu avec des réflexions et des ombres immersives en ray-tracing accélérées par le NVIDIA DLSS ».

D’autre part, Spiders, développeur de Greedfall, lancera en septembre un nouveau jeu d’action-RPG appelé Steelrising. Ce titre profitera de reflets en ray-tracing et du NVIDIA DLSS.

Enfin, à plus courte échéance, Loopmancer débarquera le 13 juillet, également avec NVIDIA DLSS et Ray Tracing. Selon NVIDIA, lorsque le « DLSS est activé, les performances sont multipliées par deux, de sorte que les joueurs GeForce équipés d’un GPU GeForce 3070 ou supérieur peuvent profiter de Loopmancer à plus de 60 fps lorsque le jeu est au maximum en 4K avec le ray tracing activé ».

Image 2 : 'Artefacts disgracieux', 'textures floues' : NVIDIA dézingue le FSR d'AMD !
Crédit : NVIDIA

Source : communiqué de presse NVIDIA