Test : Ryzen 5 2400G, décapsulage et pâte thermique métal !

Les derniers APU Ryzen 2200G et 2400G d'AMD devaient être le moins cher possible, et dans cet objectif, AMD a sacrifié la soudure entre le die et sa capsule de protection, afin de la remplacer par de la simple pâte thermique. On le sait, chez Intel, cette pratique fait râler beaucoup d'utilisateurs, notamment les overclockeurs, qui sont souvent obligés de remplacer cette pâte thermique par du métal liquide dans une opération de décapsulage assez lourde et délicate.

Pour ces Ryzen, il nous fallait donc faire la même chose, pour savoir si le gain est substantiel, et si la pâte thermique d'AMD est de qualité. En gros, il nous fallait vous expliquer si l'opération, assez dangereuse comme vous le verrez, en vaut la peine, ou pas. Chez Intel, nous avons déjà pu constater un gain allant jusqu'à 22°C, ce qui est assez énorme, surtout pour un overclockeur. Voilà nos réponses avec le Ryzen 5 2400G d'AMD.

Par défaut, vous l'avez vu dans notre précédent test des deux processeurs, les températures restent acceptables, même avec le dissipateur d'origine d'AMD, pas vraiment axé sur la performances. Est-ce qu'il était possible de faire mieux pour AMD ?

Méthode et système de test


Afin de mieux déterminer les limites du processeur, nous avons utilisé notre compresseur Alphacool Eiszeit 2000 Chiller, capable de maintenir l'eau de notre watercooling à 20°C avec une très forte charge thermique. Le tout assisté par un ventilateur supplémentaire, histoire de vraiment assurer !


Système
AMD Ryzen 5 2400G
Gigabyte AB350N GAMING WIFI
2x 8Go G.Skill FlareX DDR4-3200
1x 1050 Go Crucial MX300
Be Quiet Dark Power Pro 11, 850W
Windows 10 Pro à jour
Refroidissement
Alphacool Eiszeit 2000 Chiller
Ventirad AMD Wraith
Thermal Grizzly Kryonaut
Moniteur
Eizo EV3237-BK
Mesures électriques
Point de mesure sans contact sur le slot PCIe, via un riser PCIe
Point de mesure sans contact sur les connecteurs PCIe d'alimentation
Mesure directe au niveau de l'alimentation
4x oscilloscopes Rohde & Schwarz HMO 3054 multicanaux, 500 MHz avec fonction mémoire
4x pinces ampèremétriques Rohde & Schwarz HZO50 (de 1 mA à 30 A, 100 KHz, courant continu)
4x sondes de test Rohde & Schwarz HZ355 (10:1, 500 MHz)
1x multimètre numérique Rohde & Schwarz HMC 8012, avec fonction mémoire
Imagerie thermique
Caméra infrarouge Optris PI640
Logiciel PI Connect
Mesures sonores
Micro NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration)
Interface Steinberg UR12 (avec alimentation fantôme pour les microphones)
Creative X7
Logiciel Smaart v.7
Chambre anéchoïque, 3,5 x 1,8 x 2,2 m (LxlxH)
Mesures axiales, à la perpendiculaire du centre de(s) la source(s) sonore(s), distance de 50 cm
Nuisances sonores exprimées en dBA (lent), analyse en temps réel (RTA)
Spectre de fréquence représenté sous forme de graphique
Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
Commenter depuis le forum