Test : PUBG, analyse des performances sur 10 GPU

A moins de vivre dans une grotte depuis deux ans, vous avez certainement déjà entendu parler de PlayerUnknown's Battlegrounds du studio de développement Bluehole, alias PUBG pour les millions d'intimes de ce jeu de type « Battle Royale ». Disponible depuis mars 2017 sur Windows (en accès anticipé), et depuis décembre dernier sur Xbox One (via le programme Xbox Game Preview), PlayerUnknown's Battlegrounds est également proposé sur iOS et Android depuis mars 2018.

Basé sur le moteur Unreal Engine 4 et compatible exclusivement DirectX 11, PlayerUnknown's Battlegrounds utilise des cartes d'une taille démentielle : l'un des chalenge du développement du jeu a justement été d'utiliser de telles cartes (jusqu'à 8 x 8 km actuellement) avec un moteur qui n'est à la base pas prévu pour ça. Voyons donc de suite comment se comporte PlayerUnknown's Battlegrounds sur notre plateforme de test...

A lire aussi :
- Test : Far Cry 5, analyse de performances sur 12 GPU
- Test : Fortnite, notre analyse complète de performances
- Test : Final Fantasy XV, analyse de performances sur 10 GPU
- Test : analyse des performances de World of Tanks enCore
- Test : analyse des performances de Project CARS 2 sur 10 GPU
- Test : analyse des performances de Star Wars Battlefront II sur 10 GPU

Une longue séquence de bench

PlayerUnknown's Battlegrounds ne possédant pas de bench intégré, il nous a fallu mettre nous-même au point une séquence de test reproductible. Problème : chaque partie multi-joueurs étant par nature différente et unique, il nous était impossible de simplement lancer une partie en espérant qu'elle soit assez proche de la précédente pour être comparable. Nous avons préféré faire une partie lambda, et utilisé le « replay » de cette partie comme séquence de test. La séquence complète, qui dure un peu plus de 8 minutes, est visible ci-dessous (aucun poulet n'a été blessé pendant les tests).

Benchmark PlayerUnknown's Battlegrounds

Configurations minimales et conseillées

La fiche Steam du jeu dévoile les configurations minimales et conseillées par l'éditeur pour profiter pleinement de PlayerUnknown's Battlegrounds. Un processeur avec quatre coeurs au minimum semble être indispensable, et le jeu semble gourmand en mémoire vive. PUBG semble également exigeant en matière de GPU, a fortiori si l'on veut jouer en Full HD avec des détails élevés. Nous verrons donc si ces recommandations sont justifiées.

Configuration
Minimum
Recommandée
Processeur
Intel Core i5-4430
AMD FX-6300
Intel Core i5-6600K
AMD Ryzen 5 1600
Mémoire
8 Go
16 Go
Carte graphique
NVIDIA GeForce GTX 960 2Go
AMD R7 370 2Go
GeForce GTX 1060 3Go
AMD RX 580 4Go
Système d'exploitation
Windows 7, 8.1, 10 (64 bits)
Windows 7, 8.1, 10 (64 bits)
Espace disque
30 Go
30 Go
Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • staging51_purch
    PlayerUnknown's Battlegrounds ne possédant pas de bench intégré, il nous a fallu mettre nous-même au point une séquence de test reproductible. like really!
  • boulixnet
    Salut , ayant joué pas mal de temps sur Player unknown’s (+ de 300 heures à mon compte) , il y a une qui me m’écoeure plus que tout , les cheaters de m*rde , on a tous joué avec un joueur assez étrange en jeu, qui nous mets des Headshots de fou alors que vous menez la victoire , malgré les signalements ces cheaters là ne prennent des sanctions que quelques semaines voir 1 mois plus tard…

    Je me suis renseigné sur ce fléau j'ai trouvé quels cheats sont les plus utilisés et je suis tombé sur celui-ci : https://mastercheat.net/playerunknowns-battlegrounds-cheat-wallhack-aimbot

    Comment les anti-cheats du jeu ne peuvent pas tout simplement détecté ce logiciel de triche ? Dites moi moi parce que là je comprends pas très bien , j'ai constaté que VAC scanne les processus sur notre PC pour voir si il y a des logiciels de triche , mais là c'est le tour de l’année ou quoi ? Pourquoi Steam ne prendrait pas des captures d’écrans des matchs en cours des gamers ? Comme ça y'a juste à voir ceux qui trîchent et plus qu'à les bannir non ?

    J'ai déjà fais plusieurs dossiers de signalements (Avis de la communauté sur les joueurs qui paraissent suspect) ça revient au même point , en temps normal on a pas assez de d’éléments ou de temps pour voir si effectivement on est face à un trîcheur... Bon .. vous avez pas une solution par rapport à ce fléau ?