Accueil » Actualité » Core i9-11900K : une dizaine de degrés en moins avec du métal liquide

Core i9-11900K : une dizaine de degrés en moins avec du métal liquide

Der8auer a décapsulé son Core i9-11900K, non sans mal, pour remplacer la soudure entre l’IHS et le die par du métal liquide.

Les Core i9-9900K et Core i9-10900K y étaient passés, le récent Core i9-11900K n’avait donc aucune raison d’y échapper : Der8auer, toujours assisté par son chat, a décapsulé le porte-étendard des processeurs Rocket Lake-S d’Intel.

Comme on le découvre dans la vidéo, le décapsulage du Core i9-11900K n’est pas une mince affaire ; même en décuplant sa force grâce à une clé dynamométrique, Der8auer ne parvient pas à décapsuler son processeur. Pour faire céder la puce récalcitrante, un passage au four à 170°C pendant une vingtaine de minutes s’impose.

Der8auer expérimente l’Intel Cryo Cooling avec un Ryzen 9 5950X : 5 323 MHz sur tous les cœurs

Une opération risquée

Une fois le Core i9-11900K décapsulé, le remplacement des matériaux de conductivité thermique soudés (sTIM) par du métal liquide induit une remarquable baisse des températures de fonctionnement de 10-12°C.

Image 1 : Core i9-11900K : une dizaine de degrés en moins avec du métal liquide

En raison de la difficulté de l’opération, Der8auer déconseille aux utilisateurs de faire subir le même sort à leur Core i9-11900K. Pour la grande majorité des utilisateurs, la soudure entre le die et la capsule IHS offre une dissipation thermique tout à fait suffisante, déjà largement supérieure à de la pâte thermique.