Accueil » Test » Disques durs avec secteurs de 4 kio : quid des performances ?

Disques durs avec secteurs de 4 kio : quid des performances ?

2 : 512N, 512e et 4KN 3 : Les disques durs de Seagate 4 : Les performances 5 : Conclusion

Introduction

Image 1 : Disques durs avec secteurs de 4 kio : quid des performances ?Une disquette, un disque dur de 40 Mo et deux disques de 6 ToDepuis l’arrivée du PC en 1981, les disques durs ont bien évolué, mais une chose n’a pas réellement changé : les secteurs font toujours la même capacité. Les disques durs de quelques Mo des années ’80 avaient des secteurs de 512 octets et certains disques durs récents… ont toujours des secteurs de 512 octets. Pourtant, ce n’est pas une fatalité : le passage à des secteurs de 4 096 octets est en route depuis quelques années (avec une émulation de secteurs de 512 octets) et nous avons eu l’occasion récemment de tester un des rares modèles qui utilise nativement des secteurs de 4 kio.

Les avantages des secteurs de 4 kio

Le secteur est la quantité minimale de données stockées sur un disque dur et accessibles : quand on stocke un fichier de 1 octet, il prend donc 512 octets sur un disque dur. Plus exactement, il prend 512 octets plus quelques autres informations. On a typiquement l’équivalent de 15 octets qui servent à délimiter physiquement les secteurs et à synchroniser les têtes, ainsi que 50 octets pour la correction d’erreur (ECC). Dans les faits, un secteur de 512 octets prend donc réellement 577 octets sur un disque dur (ou, pour stocker 4 kio, 4 616 octets).

En passant à des secteurs de 4 ko, on diminue la perte : on va avoir 15 octets de synchronisation, 4 096 octets de données et 100 octets de correction d’erreurs. La correction d’erreur est un peu plus efficace, et le gain est intéressant : un secteur de 4 096 octets prend donc réellement seulement 4 211 octets.

D’une façon plus visuelle, si un disque dur utilise un plateau de 1 To physiquement (1 000 000 0000 000 d’octets), il pourra stocker réellement 887 Go avec des secteurs de 512 octets et 972 Go avec des secteurs de 4 096 octets. En dehors des gains en capacité, on a aussi un gain sur les débits, étant donné que la densité pratique augmente.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. 512N, 512e et 4KN
  3. Les disques durs de Seagate
  4. Les performances
  5. Conclusion