Accueil » Actualité » HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos

HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos

Introduit à l’été 2019, le casque de réalité virtuelle HTC Vive Cosmos démontre enfin sa grande modularité promise, avec l’apparition de deux nouveaux modèles.

Vous le sentez venir, ce doux parfum de Half-Life: Alyx, censé débouler dans les lentilles de nos casques de réalité virtuelle, dès le 23 mars prochain ? Susceptible de convaincre un nouveau bastion de joueurs d’investir dans l’équipement nécessaire et de sauter enfin le pas de la VR sur PC, le titre de Valve met les constructeurs de casques en ordre de bataille. Et parmi ceux-ci, HTC, l’un des porte-drapeaux de la discipline, entend bien démocratiser une nouvelle gamme, en marge de son ultra-luxueux Vive Pro (actuellement en promo sur le site officiel, à 659 € au lieu de 879 € … sans tous les accessoires nécessaires : comptez 1399 €, hors promo, pour le kit complet).

Image 1 : HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos

Présenté pour la première fois à l’été 2019, le HTC Vive Cosmos (799 € avec tous les accessoires) vise à établir une seconde famille dans le catalogue du constructeur, avec trois atouts majeurs : une installation plus simple, une vraie modularité avec une façade avant interchangeable et un tarif plus doux. Le casque profite notamment d’un système de suivi de mouvement « inside-out », sans capteurs ni stations de base, avec une définition globale de 2880 x 1700 pixels (1440 x 1700 pixels par oeil). Mais encore fallait-il attendre ce premier trimestre 2020 afin de découvrir le plein potentiel d’une telle gamme.

Le HTC Vive Cosmos Play, pour poser une offre de base

Alors que le Mobile World Congress 2020 de Barcelone a été annulé sur fond de Coronavirus, le constructeur s’est contenté d’un simple communiqué de presse pour présenter les deux principales nouveautés de la famille, qui ouvrent enfin la voie à cette modularité promise. Le HTC Vive Cosmos Play (599 €) devient ainsi le modèle le plus abordable de la gamme. Il préserve le même système de tracking mais limite l’arsenal à quatre caméras de suivi et non six, comme le modèle de base. En clair, le suivi des mouvements perd en finesse, ce qui pourrait pénaliser les jeux nécessitant des gestes plus amples ou précis. Autre absence, on ne retrouve pas d’oreillettes supra-auriculaires, mais de simples écouteurs intra-auriculaires.

Image 2 : HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos

En revanche, le casque est tout à fait approprié pour des titres plus simples ou pour le visionnage de vidéos à 360 degrés, d’autant plus que l’on profite de la même définition que le modèle d’origine (2880 x 1700 pixels). Autre avantage de ce modèle, qui illustre les atouts de cette gamme : il sera possible d’échanger la face avant pour lui faire revêtir celle du Cosmos standard (et donc profiter de deux caméras de suivi supplémentaires) pour 219 €. Ce modèle et cet accessoire devraient être disponibles au deuxième trimestre 2020.

Le HTC Vive Cosmos Elite, pour conjuguer le meilleur des deux mondes

Mais si d’emblée vous en voulez plus, le HTC Vive Cosmos Elite (999 €) en constitue une déclinaison haut de gamme. Compatible SteamVR, il est livré avec deux stations de base, telles qu’on les retrouvait déjà avec le HTC Vive classique, une face avant revue et corrigée en conséquence, mais aussi avec les deux manettes Vive Hand qui échappent au kit de base. Vous pourrez ainsi choisir entre une installation simple et rapide, avec le même système de suivi « inside-out » que sur les autres modèles de la gamme, ou un « vrai » déploiement VR autour de stations à installer dans votre pièce. Ce modèle Elite illustre la modularité de la gamme ; il sera à terme possible de commencer l’aventure VR avec un Vive Cosmos Play, puis de n’en changer que la face avant et d’investir dans une série de bornes et de contrôleurs pour atteindre strictement le même rendu. Et si vous l’emportez avec vous chez un ami, vous pourrez donc le « ravaler » à sa version de base, sans les stations, pour une installation rapide.

Image 3 : HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos

Si l’intention de modularité est vraiment louable, à plus forte raison dans un marché de la réalité virtuelle en proie à de vraies hésitations quant aux garanties de l’investissement initial, la réalité (réelle) est plus contrastée : la vente des accessoires indépendants n’est pas encore assurée et surtout … le tarif commence à être dissuasif. À 999 euros, le HTC Vive Cosmos Elite vient directement affronter le Valve Index (1079 €), un casque haut de gamme avec une définition sensiblement équivalente de 2880 x 1600 pixels, et une reconnaissance doigt par doigt. Encore faudrait-il qu’il soit disponible, ce dont vous pouvez vous assurer à l’aide d’une notification par e-mail. Le casque Cosmos Elite de HTC, quant à lui, sera commercialisé à partir du 24 février.

Image 4 : HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos

Des lunettes VR qui succéderaient aux casques VR

Mais les annonces de HTC ne s’arrêtent pas là et le constructeur prévoit déjà une évolutivité à plus long terme à travers le HTC Vive Cosmos XR, un modèle pour l’heure réservé aux développeurs. Équipé de deux caméras supplémentaires, ce casque VR devrait notamment affiner le système de suivi. Les deux caméras supplémentaires introduiraient par ailleurs un système de « réalité mixte » où la réalité virtuelle serait injectée à l’environnement réel ou, au contraire, des éléments de la vie réelle apparaîtraient dans l’univers virtuel. Là encore, on pourrait penser que sa face avant sera commercialisée par la suite, pour faire évoluer l’équipement de base. 

Image 5 : HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos

Autre nouveauté, le « Projet Proton » offre les prémices de la prochaine génération de casques de réalité virtuelle. Avec des écrans microdisplay affinés, ces dispositifs empruntent une silhouette plus compacte et s’apparentent à de purs casques de sports d’hiver – on parle d’ailleurs de « lunettes VR » pour les qualifier, tant les dispositifs sont légers. Deux modèles sont évoqués chez HTC : le premier se jumelle au smartphone et tire parti des futurs réseaux 5G tandis que le second est autonome. Des perspectives qui démontrent l’intérêt du constructeur pour ce marché.

Image 6 : HTC élargit sa famille de casques VR Vive Cosmos