Accueil » Actualité » Les APU Van Gogh d’AMD s’appuieraient sur une interface mémoire DDR5 de 256 bits

Les APU Van Gogh d’AMD s’appuieraient sur une interface mémoire DDR5 de 256 bits

Ces APU associeraient des cœurs CPU Zen 2 à des cœurs GPU RDNA2.

Il y a quelques mois, lorsqu’on mentionnait les prochains APU d’AMD, les noms de code Van Gogh et Cezanne étaient souvent associés. Les derniers, Cezanne, ont été lancés en début d’année pour les PC portables ; ils bénéficient d’une architecture CPU Zen 3 et d’une solution graphique intégrée Vega. En ce qui concerne Van Gogh, silence radio depuis plusieurs semaines. L’un d’eux a fait une apparition dans un journal de démarrage Linux.

Une ligne indique que l’APU Van Gogh prend en charge une interface mémoire DDR5 de 256 bits (« RAM width 256 bits DDR5 »). Néanmoins, une erreur de détection n’est pas exclue ; il pourrait simplement s’agir de plusieurs canaux mémoire 64 ou 128 bits LPDDR5.

Le Ryzen 3 5300G s’entraîne sur Cinebench R15 et Battlefield V

Un moyen de booster les performances graphiques

Une piste accrédite toutefois l’hypothèse de l’interface mémoire de 256 bits. À l’instar des SoC des consoles (PlayStation 5 et Xbox Series X/S), ces APU Van Gogh hériteraient d’une architecture CPU Zen 2 et d’une architecture graphique RDNA2. Coupler cette dernière à une interface mémoire de 256 bits boosterait la bande passante. Logiquement, cela se matérialiserait par des performances graphiques solides pour un APU. Néanmoins, pour la partie CPU, il est étrange de mobiliser « seulement » 4 cœurs CPU Zen 2 comme c’est le cas ici. Bref, affaire à suivre.

Image 2 : Les APU Van Gogh d'AMD s'appuieraient sur une interface mémoire DDR5 de 256 bits

Source : TechPowerUp