Accueil » Actualité » Les bénéfices du DLSS en 4K, 1440p et 1080p dans le jeu Escape from Naraka

Les bénéfices du DLSS en 4K, 1440p et 1080p dans le jeu Escape from Naraka

« Un jeu de plateforme infernal à la première personne » créé par un développeur indépendant.

Le quatrième jeu de juillet qui profite du DLSS (après Rust, RDR2 et F1 2021), Escape From Naraka, sort aujourd’hui. Ce dernier profite aussi du ray tracing en temps réel. Afin d’illustrer les gains apportées par sa technologie DLSS, NVIDIA livre les résultats ci-dessous.

Image 1 : Les bénéfices du DLSS en 4K, 1440p et 1080p dans le jeu Escape from Naraka
Image 2 : Les bénéfices du DLSS en 4K, 1440p et 1080p dans le jeu Escape from Naraka
Image 3 : Les bénéfices du DLSS en 4K, 1440p et 1080p dans le jeu Escape from Naraka

L’entreprise rapporte qu’en 4K sans DLSS, aucun de ses GPU n’atteint 60 images par seconde lorsque le ray tracing est activé et que les paramètres sont au maximum. Mais « avec le DLSS, les GPU GeForce 3070 et plus deviennent des GPU 4K, délivrant 60+ FPS avec le ray tracing activé ». En 1440p, le « DLSS amène pratiquement tous les GPU NVIDIA à la limite de l’objectif de 60 IPS ». Enfin, « les joueurs qui jouent sur un écran 1080p peuvent régler les paramètres au maximum et oublier tout cela, car tous les GPU GeForce RTX offrent une expérience bien supérieure à 60 IPS ».

Le Ray Tracing et le DLSS de NVIDIA fonctionnent sur les plateformes ARM

NVIDIA vante l’accessibilité de ses technologies

Sur sa page Steam, Escape from Naraka se présente comme « un jeu de plateforme infernal à la première personne. Voyagez vers un autre royaume pour sauver votre bien-aimée d’un démon dénommé Rangda, la reine Leyak, et frayez-vous un chemin à travers un temple cauchemardesque dans lequel chaque niveau présente des défis toujours ! ».

Ce titre a été créé par Xelo Games, un développeur indépendant indonésien, et publié par Headup Games. Comme indiqué ci-dessus, outre le DLSS, il profite de l’illumination globale RTX (RTXGI), d’ombres et de réflexions en raytracing. Certes, ce n’est pas un jeu AAA très attendu. Cependant, NVIDIA l’utilise comme faire-valoir pour louer la facilité d’intégration de ses technologies, y compris par de « petits » studios.

Jugez plutôt ; dans son communiqué, l’entreprise écrit : « Escape from Naraka est un exemple étonnant de ce qu’une petite équipe de développeurs indépendants peut réaliser avec les nombreuses technologies de jeu que NVIDIA met gratuitement à la disposition des développeurs de jeux. Il démontre également la facilité avec laquelle les développeurs peuvent ajouter des technologies complexes à leurs jeux avec les bons outils et le bon support ». Des propos étayés par une citation de Yosua Bayu S, développeur chez XeloGames, expliquant que « l’ajout de NVIDIA DLSS au jeu a été rapide et facile avec le plugin UE4, fournissant à nos joueurs des performances maximales alors qu’ils relèvent tous les défis qu’Escape From Naraka a à offrir ».