Accueil » Actualité » Les processeurs Alder Lake-S d’Intel seraient prévus pour septembre

Les processeurs Alder Lake-S d’Intel seraient prévus pour septembre

Une fois n’est pas coutume, la douzième génération d’Intel succéderait rapidement à la onzième.

Nous verrons dans quelques semaines ce que vaut la onzième génération de Core d’Intel, Rocket Lake-S. Ces processeurs introduiront le PCIe 4.0 sur les plateformes Intel. Par ailleurs, bien que toujours gravés en 14 nm, ils profiteront d’une inédite architecture CPU baptisée Cypress Cove, censée apporter une hausse des IPC, jusqu’à 19 %. Cependant, c’est surtout la douzième génération, Alder Lake-S, qui intrigue le plus chez Intel. Cette gamme va introduire le 10 nm pour les PC fixes, une architecture hybride associant deux types de cœurs CPU, ainsi que la prise en charge de la mémoire DDR5. Des sources avancent qu’Intel présentera officiellement Alder Lake-S dès septembre prochain.

Image 1 : Les processeurs Alder Lake-S d’Intel seraient prévus pour septembre

Il est probable que la société ne souhaite pas laisser les Ryzen d’AMD sans concurrence directe pendant les fêtes de fin d’année, comme ce fut le cas en 2020. Si le report des Rocket Lake-S, un temps pressentis pour débarquer en fin d’année, n’a pas été trop préjudiciable à Intel faute de stocks de Ryzen 5000, pas dit que la conjecture soit la même en 2021. Par ailleurs, AMD pourrait lancer ses processeurs sous architecture CPU Zen 4, en 5 nm, fin 2021.

Glenn Hinton, à l’origine de l’architecture Nehalem, revient chez Intel

Acheter un processeur Rocket Lake-S ou patienter quelques mois ?

Pour les clients en revanche, une période aussi courte entre le lancement d’Alder Lake-S et de Rocket Lake-S risque d’en dissuader certains d’acquérir un processeur Rocket Lake-S. Contrairement au Comet Lake-S, eux aussi sur socket LGA1200, les Alder Lake-S seront sur socket LGA1700 ; autrement dit, aucune rétrocompatibilité avec les cartes mères série 600 ne sera possible.

Attendre quelques mois permettra d’acquérir une puce gravée en 10 nm ; théoriquement, les processeurs Alder Lake-S offriront un niveau de prestations supérieur à celui des Rocket Lake-S. En outre, l’architecture hybride des Alder Lake-S, qui associe des cœurs CPU performance Golden Cove et des cœurs CPU basse consommation Gracemont, promet des configurations jusqu’à 16 cœurs ; les Core i9 Rocket Lake-S plafonnent à 8 cœurs / 16 threads. Ajoutez à cela le support de la mémoire DDR5 et du PCie 4.0 introduit par Rocket Lake-S, et vous avez une plateforme qui parait clairement plus pérenne.

Source : TechPowerUp